Fermer
menu

La génération Erasmus a toutes les cartes en main

Depuis son lancement en 1987, Erasmus, le programme européen d’échanges étudiants, a largement dépassé le simple cadre des études. En plus de 25 ans, plusieurs millions de jeunes ont profité du programme de mobilité pour se forger une expérience internationale. Chaque année 200.000 étudiants franchissent le pas pour aller étudier en Europe, une génération Erasmus bien armée pour faire face au chômage.

Generation-Erasmus

Des jeunes deux fois moins touchés par le chômage

Partir étudier à l’étranger c’est changer de vie, aller vers l’autre tout simplement. Une expérience de vie qui renforce aussi l’employabilité des jeunes qui ont fait le choix de la mobilité. D’après une grande enquête de la Commission européenne réalisée auprès de 80.000 personnes, les étudiants Erasmus ont en effet deux fois moins de risques d’être au chômage de longue durée. Et 5 ans après l’obtention de leur diplôme, leur taux de chômage est inférieur de 23% à celui des jeunes restés dans leur pays d’origine.

Erasmus-chomage

Erasmus + : 4 millions de bourses d’ici 2020

« Le message est clair : en étudiant ou en suivant une formation à l’étranger, vous avez plus de chances d’améliorer vos perspectives d’emploi. Notre nouveau programme Erasmus+ permettra, entre 2014 et 2020, d’accorder des bourses de l’UE à quatre millions de bénéficiaires, qui pourront ainsi vivre une expérience dans un autre pays en tant qu’étudiant, apprenti, enseignant ou bénévole » a déclaré Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse.

Une bonne employabilité sur le long terme

Les bénéfices au niveau de l’employabilité ne s’arrêtent pas là. L’expérience Erasmus apporte des compétences comportementales qui sont très recherchées par les recruteurs : « la tolérance, la confiance en soi, l’aptitude à résoudre des problèmes, la curiosité, la connaissance de ses propres points forts/faibles et la détermination au moment de l’embauche » figurent ainsi parmi les atouts dont les jeunes peuvent se prévaloir tout au long de leur carrière grâce à Erasmus. 64% des employeurs interrogés par la Commission, affirment que les employés possédant une expérience internationale se voient attribuer davantage de responsabilités professionnelles.

Erasmus-Employabilite

Quant à ceux qui bénéficient d’un financement et qui réalisent un stage dans une entreprise à l’étranger ils ont plus de chances d’être embauchés dans l’entreprise d’accueil. Un tiers des stagiaires décroche ainsi un poste à la suite du stage.

Erasmus-Stage

1 million de bébés Erasmus, vraiment ?

Les anciens Erasmus, dont certains sont devenus célèbres dans leur pays et témoignent sur le site de la Commission, ont enfin un dernier atout maître dans leur poche. Ils sont habitués à évoluer dans un environnement international, maîtrisent une ou plusieurs langues et n’ont pas peur de la mobilité. 40% se sont installés dans un pays étranger après la fin de leurs études (contre 23% en moyenne pour ceux qui ont fait leur étude dans leur pays d’origine). 33% partagent leur vie avec une personne de nationalité différente (contre 13% pour ceux qui sont restés chez eux pendant leurs études) et, c’est sans doute l’effet collatéral le plus inattendu du programme Erasmus, un million de bébés seraient nés de ces couples Erasmus depuis 1987. Un chiffre un peu approximatif selon Libération qui a refait les calculs.

Erasmus-Mobilite

Le chiffre même symbolique, résume la dimension romantique du voyage et des études à l’étranger. Une sorte de parenthèse enchantée devenue culte grâce au film « L’auberge espagnole » de Cédric Klapisch. Mais pour les jeunes, Erasmus ce n’est pas juste du cinéma, c’est un véritable rite de passage initiatique, une expérience à valoriser sur le CV.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.