Fermer
menu

Fumer un joint avant d’aller au travail, est-ce bien raisonnable ?

Les problèmes d’addiction au travail concernent de nombreuses entreprises. En France, 11% des employeurs sont confrontés à des problèmes liés au cannabis. Même si les médicaments figurent au premier rang des psychotropes consommés au travail, la marijuana progresse chez les salariés, en particulier chez les jeunes et les précaires. Une étude réalisée aux USA vient même de montrer que de nombreux employés vont au travail après avoir fumé de la drogue.

Joint-Travail

10% des Américains sont déjà allés au travail défoncés

Aux USA, c’est en effet près de 10% des salariés qui vont au travail après avoir fumé des joints. Le site Mashable a commandité une enquête dont les résultats révèlent que 9,74% des travailleurs américains se sont déjà rendus à leur travail sous influence du cannabis. Peut-être ont-ils pris au pied de la lettre l’expression « se défoncer au travail » ? Si les conséquences sont parfois tragiques au niveau de la sécurité et des accidents au travail, le cannabis au travail pose aussi des problèmes managériaux.

Les patrons de Twitter fumeraient « trop de pétards »

A propos de management justement, l’investisseur Peter Thiel a lâché une boulette sur la chaîne de télévision CNBC en affirmant que l’entreprise Twitter était gérée de façon horrible, sans doute parce que ses dirigeants fumaient « beaucoup trop de pétards » dans la journée. Une déclaration à charge que les boss de Twitter ont modérément apprécié et formellement démenti. Cette attaque à peine voilée illustre le débat qui agite actuellement le pays autour de cette drogue. Certains Etats, comme le Colorado ou celui de Washington, ont récemment légalisé la consommation récréative de cannabis. D’autres devraient aller dans le même sens ce qui ne devrait pas encourager le développement des contrôles sur le lieu de travail.

Dernier épisode en date qui montre que ce débat est un sujet bien sensible, en Alaska une journaliste a démissionné en direct après un sujet sur un cannabis club dont elle a révélé être la propriétaire. Lors de ce moment de télévision plutôt insolite, Charlo Greene a déclaré vouloir consacrer toute son énergie à la légalisation du cannabis dans l’Etat d’Alaska avant de conclure par ces mots : « fais chier, je me casse ». 

Les tests de dépistage restent rares

Avant même ce mouvement de légalisation, les tests de dépistage sur le lieu de travail étaient plutôt rares Outre-Atlantique. En France, les tests de dépistages, notamment à l’embauche, existent, mais sont strictement encadrés et doivent être justifiés pour des raisons de sécurité des salariés. La proportion de salariés travaillant sous l’effet de la marijuana doit être sensiblement la même en France qu’aux Etats-Unis. Nous sommes en effet les champions d’Europe de la fumette (et les champions du monde de la critique systématique, sans que ce soit forcément lié).

Mais même si les salariés peuvent passer au travers des mailles du filet du dépistage, comme le rappelle Mashable, « ça ne veut pas dire que vous ne risquez pas de perdre votre job à cause de ça ». Et surtout, si vous fumez trop vous risquez de ne plus vous rappeler que vous avez un boulot…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. dje
    21 septembre 2014 - 12h23

    un bel articles plein de clicher.. alors que le canabis fait bien moin de ravage que l’alcool.

  2. Ana
    22 septembre 2014 - 21h43

    Oui, beaucoup de clichés et ça ne répond pas à la question dite dans le titre…

  3. FmR
    23 septembre 2014 - 11h03

    @dje : c’est vous qui le dites !
    @Ana : la réponse est dans la question, non ? C’est quoi les clichés pour vous au sujet du cannabis, dire que c’est inapproprié au travail ? Si nous affirmions le contraire, ce serait condamnable.

  4. mana
    23 septembre 2014 - 11h34

    Oui, mais alors sans tabac. L’idéal c’est d’utiliser un vaporisateur ainsi qu’une variété pas trop psychoactive. Cela n’empêche en rien le fait de travailler, les effets se dissipent de toute façon au bout de quelques heures sans effets secondaires.

  5. James
    30 septembre 2014 - 23h24

    Avant le taff, au taff, après le taff ^^ mdr

1 commentaire supplémentaire

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.