Fermer
menu

Fuite des talents : Google augmente ses salariés

IngooglewetrustDepuis deux ans, Google a beau être à la tête du classement des employeurs les plus attractifs établi par Universum, cela ne l’empêche pas de voir ses meilleurs éléments s’envoler vers d’autres horizons. Et son principal concurrent est Facebook. Selon le Wall Street Journal, le réseau social compterait même 10% d’ex-Google parmi ses salariés ! Pour enrayer cette fuite des talents, Google frappe fort : il a prévu d’augmenter le salaire de ses 23.000 salariés de 10% au 1er janvier prochain, et de leur octroyer une prime de 1000 dollars. Mieux, les charges salariales sur cette prime seront prises en charge par le groupe et chaque salarié devrait bénéficier d’une augmentation égale au montant de son objectif de prime annuelle…

Chouchouter les salariés, mais pas que

« Nous voulons être sûrs que vous ayez le sentiment d’être récompensés pour le gros travail fourni » expliquait récemment le grand patron de Google Eric Schmidt dans un email à ses 23.000 employés. Le Groupe a l’habitude de chouchouter ses salariés. GooglebureauxCes derniers disposent de 20% de temps libre pour travailler sur leurs propres projets, en plus de locaux dont tout salarié rêve et d’autres nombreux avantages. Cela n’a pourtant pas empêché des éléments comme Lars Rasmussen, l’un des concepteurs de Google Map, de partir chez Facebook. Sa raison ? Le réseau social a 10 fois moins de salariés, ce qui impacte positivement sur les projets et la prise de décisions… Actuellement, une vingtaine d’employés de Facebook seraient d’ex-Google.

Le problème de Google n’étant pas vraiment de chasser mais de rester plus attractif que les autres. Fidéliser ses employés lui coûtera plus d’1 milliard de dollars, le prix à payer pour conserver ses précieux cerveaux. La guerre entre Google et Facebook est loin d’être terminée. En attendant pour les salariés des deux sociétés, l’avenir semble radieux…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Patrick HANNEDOUCHE
    16 novembre 2010 - 10h44

    Bonjour,
    Chouchouter ses collaborateurs, c’est une bonne manière qu’ils se mettent la pression 🙂
    Cordialement.
    Patrick

  2. Nathalie
    17 novembre 2010 - 12h45

    Bonjour
    Actionner le levier salarial certes, mais combien de temps cela fonctionnera?
    Le problème (ou du moins l’un d’entre eux) semble ailleurs, et vous en parlez dans votre article « Le réseau social a 10 fois moins de salariés, ce qui impacte positivement sur les projets et la prise de décisions… »
    Plus que de l’argent, ce salarié veut (re)trouver un mode de fonctionnement et un état d’esprit qui lui conviennent.
    Cordialement
    Nathalie

  3. Sylivie
    19 novembre 2010 - 15h29

    On en attend pas moins de l’entreprise la plus puissante du monde..

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.