Fermer
menu

« Fuck le chômage » : les techniques de drague appliquées à la recherche d’emploi

Fuck-le-chomageEn 2011, Mathieu Menet est tombé de haut : son rêve de gosse de devenir pilote de chasse dans l’Armée de l’Air s’évapore suite à un conflit avec son supérieur. A 26 ans, le voilà au chômage. Face au marché de l’emploi, il adopte une stratégie offensive et met au point une méthode qu’il détaille dans le livre « Fuck le chômage », sorti en janvier aux Editions First.

Une méthode très personnelle

Comme son titre l’indique, « Fuck le chômage » n’est pas un guide de recherche d’emploi comme les autres. Le ton est familier et direct. Inspirés de la trajectoire professionnelle de l’auteur, les conseils du livre ont pour objectif de décrocher un job en mode commando. Mais c’est la métaphore de la drague, plutôt que celle de la guerre, que Mathieu a choisi pour aider les chercheurs d’emploi à séduire les recruteurs, « en 43 jours ». Un fil rouge qui donne au livre des intitulés de chapitre explicites : depuis les « préliminaires » (la remise en question) jusqu’à « l’heure de choper » (l’entretien), en passant par les outils de drague (le CV, la lettre de motivation…).

Au-delà de la forme décalée, le livre apporte son lot d’astuces et d’exemples utiles aux chercheurs d’emploi sur la manière de bien s’organiser, les erreurs à éviter en entretien ou sur le CV… Un blog baptisé « 2 mois 1 job » donne aussi quelques conseils complémentaires. Mathieu Menet nous explique pourquoi il a voulu partager son expérience et écrire un livre « prêt à l’emploi ».

Mathieu-Menet-Fucklechomage

Avant d’écrire votre livre vous avez étudié les nombreux guides qui existent sur les méthodes de recherche d’emploi, qu’est-ce que « Fuck le chômage » apporte en plus ?

Lorsque j’étais en recherche d’emploi, j’ai constaté rapidement que, pour retrouver un job en peu de temps, je devais sortir des sentiers battus. Je suis donc allé lire les nombreux guides qui existent pour m’aider à accomplir cette tâche. Malheureusement, le bilan fut décevant: il existe des milliers de livres sur le sujet mais aucun n’englobe la recherche d’emploi dans sa totalité (de la préparation mentale jusqu’à la validation de la période d’essai). Ce sont généralement de gros pavés qui coûtent cher, avec trop d’informations (certaines inutiles) et horriblement chiants à lire. Des livres écrits par des experts RH qui n’ont jamais connu le chômage. Il n’y a donc pas de retour d’expérience. Et aucun ne propose quelque chose d’original permettant de se distinguer des autres candidats

N’ayant rien pour m’aider, je me suis donc démerdé par moi-même en créant et en testant tout seul mes techniques lors de mes entretiens.

« Fuck Le Chômage » c’est donc le fruit de mon expérience du chômage qui m’a permis de retrouver un job en 43 jours. Ce livre est un véritable coach personnel anti-chômage dopé à base d’humour et de techniques originales. Le but est d’aider le lecteur à passer avec succès toutes les étapes classiques de la recherche d’emploi en transformant sa période de chômage en un jeu de séduction.

« Aborder les entretiens comme un jeu de séduction »

Vous avez un diplôme d’ingénieur ça aide quand même pour trouver un emploi plus rapidement ?

C’est ce que j’ai pensé naïvement lorsque je me suis retrouvé à rechercher un job. Je me suis dit « tu as 26 ans, des diplômes ainsi que des stages solides alors ça ne sera qu’une question de quelques jours … » Grosse erreur !  A chaque entretien, on m’expliquait que mon profil était intéressant mais que malheureusement, leur choix s’était porté sur un candidat avec plus d’expériences… Comment voulez-vous rivaliser face à quelqu’un qui a 35 ans avec 10 ans d’expérience ? C’est la contrainte des jeunes diplômés aujourd’hui. Et merci qui ? Merci la crise.

Alors si je ne pouvais pas gagner sur le côté rationnel du recruteur, il fallait que je joue sur le côté émotionnel. D’où l’idée d’aborder les entretiens comme un jeu de séduction et d’utiliser les techniques de drague.

Vous avez su rebondir après un échec professionnel, ce n’est pas facile de repartir à zéro… Est-ce que ce n’est pas finalement le meilleur conseil à donner aux chercheurs d’emploi, face à l’échec, il faut continuer, apprendre par soi-même et se forger un mental d’acier ?

Comme vous le dites, ce n’est pas du tout facile et ça été le combat psychologique le plus difficile de ma vie. Après que mon rêve de gosse m’ait été arraché, il m’a fallu environ un an pour arriver à tourner la page définitivement.

Alors le mental d’acier oui, savoir rebondir bien sûr mais pour y arriver, il faut avoir assimilé une notion importante de la vie : l’échec c’est quelque chose de normal et ce n’est pas négatif. Bien au contraire, c’est une source d’expérience incroyable qui vous permet de vous enrichir et d’évoluer dans la vie. Seules les personnes qui ne repoussent pas leurs limites, et donc ne découvriront jamais leur vrai potentiel, ne connaissent pas l’échec. Alors osez échouer et ayez confiance en l’avenir !

  • « Fuck le chômage – la méthode pour choper le job de vos rêves en 43 jours » de Mathieu Menet, Editions First, 208 pages, 12,95 euros.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.