Fermer
menu

Hausse du prix des carburants : 27% de salariés prêts à changer d’emploi pour travailler plus près de chez eux

A l’heure où le carburant a remplacé la météo dans les discussions autour de la machine à café, le contexte nous a paru propice à un portrait de la relation qui unit les Français à leur voiture, notamment quand il s’agit d’aller travailler.

Les Français et leur voiture

La hausse des carburants décourage les Français de postuler loin de chez eux

L’institut Yougov vient de sortir les résultats de l’enquête réalisée pour RegionsJob/ParisJob : 79% des actifs en poste interrogés disent avoir vu leur budget transport augmenter ces 12 derniers mois. Ce qui n’a pas révolutionné leurs usages puisque seuls 16% des personnes interrogées ont changé de moyen de transport pour aller travailler. Une réactivité plus forte chez les 18-24 ans qui sont près d’un tiers à avoir adapté leur mode de déplacement.

On s’en doutait, mais le temps de trajet domicile travail est important pour les Français et 27% des sondés en poste seraient prêts à changer d’emploi pour travailler plus près de leur domicile. La localisation du poste est également un des critères importants aux yeux des Français lors de leur recherche d’emploi : 81% d’entre eux pourraient être découragés de postuler à une offre loin de chez eux en raison de la hausse du prix du carburant. 58% disent même qu’ils ne postuleraient « certainement pas » à une offre trop éloignée de chez eux.

À lire également :
7 Français sur 10 vont encore au boulot en voiture

On the road again

Si vous pensiez vos collègues prêts à troquer leur volant moumoute contre une trottinette électrique, vous allez devoir revoir votre copie : les Français préfèreraient se séparer de leur smartphone que de leur voiture !

C’est en tous cas ce que nous apprend une étude de l’Observatoire Cetelem. On ne sera pas si surpris qu’ils n’envisagent pas de se passer de leur auto quand on sait qu’ils la considèrent comme un levier d’autonomie et de liberté. Et de plaisir ! D’après une étude réalisée par Opinionway pour le Mondial de l’automobile, un trajet en voiture est synonyme (souvent ou parfois) de liberté dans les déplacements pour 88% des Français et de plaisir de conduire pour 65% d’entre eux.

Dans l’étude de l’Observatoire Cetelem, on découvre également que 85,9% des Français jugent que l’image de l’automobile dans la société est bonne, ils sont même 52% à juger la voiture plus indispensable qu’il y a 20 ans (pour 40% tout autant indispensable). Et 81% des Français disent adorer conduire !

À lire également :
Le télétravail, remède à la pénurie d'essence ?

Jamais sans ma voiture

Mais ce qui est vrai sur la route des vacances l’est peut-être moins dans les bouchons des déplacements pendulaires ? Un sujet que les Français ont effectivement le loisir de méditer chaque matin et chaque soir : le trajet domicile travail est en moyenne de 50 mn aller et retour, une durée qui s’est allongée de 10 minutes depuis 1998. Derrière cette moyenne se cachent logiquement d’importantes disparités entre la région parisienne et la métropole : 68 minutes de trajet pour les Franciliens contre 57 minutes pour les couronnes des grands pôles urbains et 35 pour les habitants des petits pôles urbains.

Même si la voiture n’est plus le symbole de réussite qu’elle représentait il y a 20 ans, elle garde les faveurs des Français pour se rendre au travail : au-dessus d’un trajet de 10 kilomètres, ils choisissent leur voiture pour le réaliser au détriment des autres modes de transport. Plus surprenant, ils sont encore 62% à privilégier la voiture pour un trajet compris entre 1 et 2 kilomètres. Là encore, la différence en régions et en Ile-de-Frence est flagrante puisque les Franciliens ne sont que 29% à prendre la voiture pour se rendre au travail, comme l’indique l’enquête réalisée début 2018 par ParisJob.

Pour clore le sujet et glisser une dernière info à caser lundi devant la machine à café, saviez-vous que le nombre de stations essence a été divisé par quatre depuis les années 80 ? On en compte aujourd’hui 11 147 sur tout le territoire contre 41 500 il y a 30 ans.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.