Fermer
menu

Fautes d’orthographe et recherche d’emploi

OrthographeFaire des fautes d’orthographe, ça arrive à tout le monde. Mais sur un CV ou une lettre de motivation, ça fait tache. Est-ce que cela condamne votre candidature à finir dans la poubelle ? A priori oui. Mais tout dépend de votre métier, du degré d’exigence du recruteur et des fautes que vous commettez.
Comme on dit à l’école, il y a les fautes à deux points et celles à quatre points. Si les fautes de frappe et autres coquilles sont courantes (et plus excusables), notamment dans des échanges de mails ou les sms, les énormes fautes de conjugaison sautent plus aux yeux et vous rangent inéluctablement dans la catégorie des fautifs récidivistes. Pas de quoi, pour le moment, être déchu de sa nationalité… Mais attention tout de même.

Pas très pro sur un CV
Les fautes sur un CV sont très mal vues. C’est quasi rédhibitoire quand on cherche un emploi et surtout, ça ne fait pas pro du tout. En off, certains recruteurs reconnaissent tout de même qu’ils sont obligés de ne plus trop en tenir compte sinon ils n’embaucheraient plus personne. Du moins, quand le poste ne requiert pas un niveau d’orthographe d’Académicien. Mais d’autres sont plus exigeants. C’est le cas de Pierre Denier qui avoue sur son blog écarter « impitoyablement » les candidatures truffées de fautes. Car selon lui, c’est la marque d’une certaine désinvolture et d’un manque de rigueur. C’est pas faux. Mais pourquoi autant de fautes me direz-vous, même chez les cadres ? On entend souvent dire « les jeunes ne savent plus écrire deux phrases correctement, c’est la faute de l’école, des sms, d’Internet, de l’accélération de la communication et des échanges… » Et pourquoi pas celle de Domenech ou de l’Iran tant qu’on y est ?

La faute aux méthodes de travail
La faute revient avant tout au changement de méthodes de travail dans les années 60-70. Contrairement aux idées reçues, la dégradation du niveau d’orthographe n’est pas récente. Selon une spécialiste du sujet interrogée par JobEtic, c’est une conjonction de facteurs qui explique la recrudescence des fautes. Les secrétaires ne tapent plus les courriers, on prend moins de temps pour les écrire, les supports ont changé, la fatigue visuelle est plus importante quand on travaille sur écran… En gros, c’est pas de notre faute.
Mais comment faire pour limiter cette dégradation immuable de notre niveau d’orthographe ? D’abord se relire, et faire relire par les collègues ou les amis. Comme on dit dans les journaux : « deux paires d’yeux valent mieux qu’une ». Ne pas oublier aussi les correcteurs orthographiques, même imparfaits, ils permettent de limiter les fautes de frappe.
Ensuite réviser. En passant par exemple la Certification Voltaire qui sanctionne un niveau d’orthographe, un peu comme le Toeic pour l’anglais. Une note qu’on peut même indiquer sur un CV. Et même si vous vous croyez bons en orthographe, faites le test gratuit, vous verrez que c’est pas gagné.
Il existe aussi de nombreux ouvrages pour s’améliorer. La Bible reste le Bescherelle pour les conjugaisons et le Dournon pour toutes les difficultés de la langue française. Un dictionnaire indispensable qui ne s’embarrasse pas des définitions, mais qui recense les nombreuses exceptions à connaître pour bien parler la France.

A propos, aujourd’hui 8 septembre, c’est la journée internationale de l’alphabétisation.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Jérôme
    8 septembre 2010 - 12h54

    À propos de faute, tache ne prend pas d’accent circonflexe dans l’expression « faire tache ».

  2. FmR
    8 septembre 2010 - 13h03

    Ah ah effectivement bien vu merci c’est corrigé. Pan sur le bec comme on dit 😉

  3. Seb
    9 septembre 2010 - 15h50

    Pour éviter les fautes sur votre CV, votre lettre de motivation ou tout autre document : http://www.verifaute.fr !

  4. la voix du nord enaco
    9 septembre 2010 - 16h36

    Je trouve qu’il est normal qu’un CV ayant des fautes soit écarté.
    Un CV est le reflet et la première impression que le recruteur à de nous.
    Il doit être fait sérieusement

  5. entretien d embauche
    12 septembre 2010 - 4h43

    En effet, les fautes sur un CV sont très mal vues d’autant plus qu’il existe des outils de plus en plus performants pour aider ceux et celles qui éprouvent des difficultés à ce niveau. Sauf exception, constater qu’un CV contient des fautes d’orthographe ou de grammaire (plus qu’une seule) est un motif plus que raisonnable pour écarter une candidature (surtout quand les candidats sont nombreux à postuler). L’équation qui résume le tout est la suivante : Fautes = Pas de convocation à l’entretien d’embauche.

5 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.