Fermer
menu

Peu adaptables les seniors ? Et pourtant, ils sont au coeur du changement !

Notre série « Tribunes RH »  propose aux experts des questions RH et aux acteurs du recrutement et de l’emploi de prendre la parole sur Mode(s) d’Emploi. Cette semaine, Claudine Pierron, Consultante RH accompagnant les transitions professionnelles et membre du club Mode(s) RH, revient sur l’urgence de changer le regard professionnel que l’on porte sur les seniors en France. Victimes de clichés et considérés comme peu adaptables, ils vivent pourtant la transformation des entreprises depuis déjà plusieurs années…

Depuis le 1er janvier 2010, les entreprises d’au moins 50 salariés, ou appartenant à un groupe d’au moins 50 salariés, doivent mettre en œuvre des mesures en faveur de l’emploi des seniors. A défaut, elles sont redevables d’une pénalité. Un CDD senior a également été créé. Malgré tout, entre 2008 et 2015, le nombre de chômeurs seniors a presque triplé en France (+ 182 %) et il est de 6,1 % (contre 8,6 % de moyenne générale).

De nombreuses idées préconçues !

On constate qu’il existe plusieurs idées reçues concernant : le profil, le manque d’intérêt des seniors à l’égard de la formation, la résistance au changement, le manque de flexibilité, la lenteur d’apprentissage, le manque de motivation, l’absence de perspectives professionnelles ou salariales, une mobilité restreinte ou encore à des absences répétées… Une autre des critiques les plus fréquemment adressées aux seniors est que l’on considère qu’ils sont trop chers.

Embaucher un senior n’est pas plus coûteux qu’embaucher un jeune

De nombreuses aides existent et sont très avantageuses pour les entreprises. Les employeurs peuvent obtenir une aide de 2 000 euros pour tout salarié de 45 ans et plus embauché en contrat de professionnalisation. Cette aide vise à favoriser l’emploi des seniors. Ce type d’embauche leur permet ainsi d’acquérir une nouvelle qualification professionnelle par le biais des actions de formation suivies dans le cadre du contrat de professionnalisation.

La fidélité à l’entreprise, l’atout phare des seniors

L’expérience, le recul, la maturité, l’écoute, la liberté de parole, le jugement, et la fidélité font partie de l’ADN professionnel des seniors. Forts de plusieurs années d’expertise dans leur domaine, ces salariés plus âgés disposent d’une expérience et des connaissances précieuses pour une entreprise.

Par ailleurs, grâce à l’expérience engrangée au cours de leur carrière, les plus de 55 ans possèdent une grande capacité à relativiser face à l’épreuve. Ils ont tendance à favoriser la sécurité de l’emploi plutôt que leur plan de carrière. Une caractéristique souvent synonyme de fidélité et de confiance envers leur employeur.

Les entreprises ont besoin des seniors

Les entreprises ont besoin des seniors pour créer une vraie coopération intergénérationnelle, en prenant en compte leurs différences de perception sur le rapport au travail, le rapport à l’entreprise et aux cultures de métier, des motivations différentes voire contraires et des valeurs collectives. Les seniors sont porteurs de la mémoire de l’entreprise, fiables, autonomes et assidus. Ils sont prêts à faciliter l’intégration des jeunes et à transmettre les compétences qu’ils ont acquises. Ils sont appréciés pour leur assiduité et leur disponibilité. Il ne faut pas hésiter à mélanger le dynamisme, l’enthousiasme, la curiosité et les compétences nouvelles, avec l’expérience, la connaissance, le recul et la vision des plus expérimentés cela peut créer une intelligence collective surprenante.

« Il devient nécessaire de changer le regard que l’on a sur les seniors en France »

L’idée que les seniors posséderaient une moindre capacité d’adaptation aux changements me paraît étonnante concernant une génération qui a vécu, accompagné, voire a été à l’initiative d’évolutions considérables dans l’entreprise.

Il devient nécessaire de changer le regard que l’on a sur les seniors en France ; le regard des entreprises et de leurs managers mais aussi le regard des seniors eux-mêmes. Les seniors ont beaucoup plus d’atouts qu’on ne veut bien le dire.

À lire également :
Les seniors, trop vieux pour l’entreprise ?!

Dans cette société en pleine transformation digitale, je suis convaincue que les seniors ne devraient pas faire l’objet de mesures spécifiques, car cela renforce la vision singulière que l’on peut avoir de cette catégorie de salariés. Ils devraient être traités à égalité avec les autres salariés dans le cadre de la GPEC de l’entreprise. Ils ne souhaitent aucune diminution de leurs responsabilités, ils sont prêts à prendre d’autres projets, d’autres responsabilités, à continuer à progresser, à apprendre avec les autres. La reconnaissance professionnelle de leurs expertises serait une nouvelle source d’engagement pour qu’ils puissent partager et communiquer sur leurs acquis.

Les seniors ont du talent. Réagissons pour les intégrer dans nos projets collectifs au sein des organisations !

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.