Fermer
menu

Comment les métiers ont évolué en 30 ans

La Dares* a publié récemment ses données sur l’évolution des métiers depuis les années 1980 en France. Parmi les évolutions notables : des métiers de plus en plus tertiaires, une féminisation de l’emploi, une hausse des qualifications et l’âge toujours plus avancé des actifs.

A lire : Quels sont les métiers de demain et ceux appelés à évoluer ?

Plus de 5 millions d’emplois pour le tertiaire

Le nombre de personnes en emploi en France métropolitaine a progressé de 3,4 millions, pour atteindre 25,8 millions en moyenne sur la période 2012-2014. Les métiers du tertiaire ont été les plus créateurs d’emploi notamment ceux du domaine de la santé et de l’action sociale, culturelle et sportive, et ceux des services aux particuliers. Ces métiers ont ainsi gagné 5,3 millions d’emplois, et sont exercés par 19,8 millions de personnes en 2012-2014. Inversement, les effectifs des métiers agricoles, industriels et artisanaux ont fortement reculé.

Découvrez aussi l’évolution de nos bureaux de 1980 à nos jours

Hausse du niveau des diplôme

Les métiers les plus qualifiés ont été particulièrement dynamiques au cours des dernières décennies. Par ailleurs, le niveau de diplôme des personnes en emploi s’est élevé pour la plupart des métiers. Alors qu’au début des années 1980 plus de la moitié ne détenait aucun diplôme, en 2012-2014 huit sur dix en ont un. Les diplômes du supérieur (bac+3 ou plus), relativement rares au début des années 1980, constituent désormais le deuxième niveau de diplôme le plus fréquent. « La progression des niveaux de formation ayant été plus rapide que la montée en qualification des emplois, on assiste à une transformation des normes de qualification » ajoute la Dares.

Toutefois, même si les métiers les plus dynamiques sont pour la plupart des métiers de cadres et de professions intermédiaires aujourd’hui, les effectifs des métiers d’employés non qualifiés n’ont pas pour autant reculé (+1,1 million). Ils sont portés notamment par la forte augmentation des effectifs d’aides ménagères, aides à domiciles et assistantes maternelles, « emplois qui ne sont ni délocalisables ni automatisables, et pour lesquels la demande est particulièrement dynamique », explique l’enquête.

Plus de femmes et de seniors

Autre élément d’évolution depuis 30 ans : la féminisation de l’emploi (+3,2 millions d’emplois depuis 1980 contre 0,2 million pour les hommes). Le vieillissement des actifs en emploi est l’autre tendance forte de cette période. La part des 50 ans et plus dans l’emploi est passée de 17% dans les années 80 à 29% en 2012-2014. Cette évolution s’explique en majeure partie par l’avancée en âge des baby-boomers, entrant dans cette tranche d’âge depuis le milieu des années 1990, mais aussi par l’impact des réformes des retraites et de la suppression progressive des dispositifs de préretraite. À l’inverse, les futurs actifs français terminant leurs études de plus en plus tard, les jeunes de moins de 30 ans sont beaucoup moins représentés dans l’emploi qu’il y a trente ans.

A lire : Quels sont les secteurs qui embauchent les femmes ?

*Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. acillin.laxy.info
    17 février 2017 - 23h27

    Nice post. I was checking constantly this blog and
    I am inspired! Extremely useful information specially the closing section 🙂 I handle
    such information a lot. I was seeking this certain info for a very
    lengthy time. Thanks and good luck.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.