Fermer
menu

Europe : comment les entreprises recrutent-elles ?

Offres d’emploi, réseaux sociaux, évolution interne, cabinets spécialisés… Les entreprises peuvent avoir recours à de nombreux moyens pour trouver de nouveaux collaborateurs. Mais ceux qui ont leur préférence restent la candidature spontanée, la promotion interne suivie de la publication en ligne d’offres d’emploi sur des sites spécialisés selon la dernière de Robert Half menée dans 13 pays d’Europe.

La récente étude du cabinet Robert Half, leader mondial du recrutement temporaire et permanent spécialisé, s’est penchée sur les outils de recrutement préférés des entreprises dans onze pays d’Europe dont la France. Les résultats sont quelque peu étonnants puisque malgré la généralisation de l’utilisation des réseaux sociaux, ces derniers ne sont pas pour autant plébiscités, du moins pas encore en 2010, pour le recrutement.
L’enquête a été menée en avril et mai 2010 auprès de plus de 2100 responsables ressources humaines et/ou financiers participant au recrutement dans 13 pays (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, République Tchèque, Suisse).

Les recruteurs français préfèrent la spontanéité
Les entreprises françaises disposent de cinq principaux outils pour recruter. En tête des préférences, les candidatures spontanées pour 57% des recruteurs ; la promotion interne à 53% ; les offres d’emploi en ligne sur des sites spécialisés comme RegionsJob arrivent en troisième position pour 52% des entreprises, à quasi égalité avec la promotion interne. Viennent ensuite les offres d’emploi publiées sur les propres sites des entreprises à 42% à égalité avec les recommandations de l’entourage professionnel (la cooptation). Et enfin, le recrutement par le biais de cabinets de recrutement n’est choisi que par 36% des recruteurs français.

Trois outils ex-aequo en Europe
On retrouve sans surprise ce trio de tête dans les préférences des recruteurs des onze pays européens interrogés par Robert Half. Mais contrairement à la France, ce n’est pas la candidature spontanée qui arrive en tête des outils favoris, plébiscitée par la République Tchèque (66%) et l’Italie (50%) seulement, et la Belgique, où elle arrive ex-aequo avec les offres d’emploi sur sites spécialisés. L’Allemagne (à 60%), l’Espagne (à 50%), l’Irlande (48%) préfèrent la promotion interne. Les offres d’emploi déposées sur les sites web spécialisés ont la préférence des recruteurs autrichiens (à 47%), et suisses (52%). Les entreprises du Luxembourg préfèrent quant à eux déposé des offres dans la presse off line et les Pays-Bas, les offres d’emploi sur leurs propres sites internet.

Pour Olivier Gélis, Directeur général de Robert Half International France, « les candidatures spontanées et les promotions internes sont typiquement deux comportements de sortie de crise. » Concernant les réseaux sociaux, encore quelque peu boudés par les recruteurs, ils sont pourtant « un puissant outil pour repérer les meilleurs candidats » selon Olivier Gelis. Ils devraient selon lui devenir « rapidement incontournables » dans les processus de recrutement.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.