Fermer
menu

Étude : comment le numérique crée de l’emploi en Europe

L’informatisation des tâches est souvent citée comme la principale coupable de la hausse du chômage. Ce numérique qui tue des emplois, remplace les hommes par des machines et envoie tout le monde pointer à Pôle Emploi. Le raccourci est simple, rapide, presque évident, et très souvent cité. Et pourtant : une étude confirme ce que de nombreuses enquêtes ont prouvé par le passé sur le progrès technique. Le numérique crée bel et bien de l’emploi : dans le secteur high-tech évidemment, mais pas seulement. Les bienfaits de l’économie numérique sont bien plus vastes et trop rarement mis en avant.

Pour 1 emploi high-tech , 4 emplois non-high-tech créés

C’est sans doute le chiffre le plus marquant de l’étude. La création d’un emploi high-tech entraîne la création de 4,3 postes sur un autre secteur. Autrement dit, le numérique ne crée pas uniquement de l’emploi dans son secteur mais profite aussi aux autres pans de l’économie. Les chercheurs indiquent également que ces emplois sont créés dans la même région. Il peut s’agir des métiers d’avocats, de médecins, de serveurs, de chauffeurs de taxi, d’instituteurs ou de managers. Les emplois créés dans le secteur du numérique entraînent aussi des gains directs de productivité, condition sine qua non de la croissance économique.

L’économie numérique européenne se porte bien

L’étude est aussi l’occasion de faire le point sur l’économique numérique dans l’Union Européenne. En 2011, l’Europe des 27 accueillait 22 millions de salariés dans ce secteur, soit 10% des travailleurs. La République Tchèque est le pays qui concentre le plus de ressources high-tech (13,7% des employés), mais la Finlande, la Suède, le Danemark et la France sont bien placés.  L’Allemagne est le pays qui contribue le plus à l’emploi numérique, puisqu’elle concentre 21,9% des talents européens. Il suffit d’ajouter la France, l’Italie et le Royaume-Uni pour atteindre 60% des salariés européens du numérique.

employment-concentration

Entre l’an 2000 et 2011, l’emploi numérique a progressé partout en Europe. Les emplois du secteur ont augmenté de 20% sur la période, contre 8% pour l’ensemble des emplois. Globalement, on y observe un taux de chômage très bas, et des rémunérations qui augmentent plus vite que l’ensemble des salaires.

Focus sur l’économie numérique en France

Sur le secteur du numérique, la France n’est pas à la traîne : 3,2 millions d’emplois sont directement concernés, soit 12,4% de l’ensemble des postes en activité. Entre 2000 et 2011, l’emploi numérique a progressé de 25%, un chiffre à comparer avec les 12% de croissance globale de l’emploi en France sur la période. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter : selon une étude du Syntec, le numérique pourrait créer 36 000 emplois en France d’ici à 2018.

numerique-franceL’étude « High-Technology Employment in the European Union » a été publiée en décembre dernier, par Maarten Goos, Ian Hathaway, Jozef Konings et Marieke Vandeweyer de l’Université catholique de Louvain en Belgique. Elle est en partie financée par Google, mais ses auteurs affirment l’indépendance de leur analyse. Il faudra simplement nuancer les résultats quantitatifs de l’étude par quelques faits qualitatifs : les emplois remplacés par l’arrivée de nouvelles technologies ne sont pas toujours occupés par les mêmes salariés. Le progrès technique a globalement du bon, mais il y a comme souvent des gagnants et des perdants.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Quelle est la contribution du numérique à l’économie française ? (suite et fin) | Paysages numériques…
    8 novembre 2014 - 21h19

    […] un article intitulé Étude : comment le numérique crée de l’emploi en Europe le site RégionsJob évoque l’enquête « High-Technology Employment in the European Union » […]

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.