Fermer
menu

À quoi reconnaît-on (vraiment) un bon expat ?

N’est pas un bon expatrié qui veut ! En effet, l’expatriation est un art dont les codes sont bien souvent nébuleux. Vous hésitez encore à sauter le pas ? Vous vous posez mille et mille questions ? Après avoir trimballé ses feutres et son œil aiguisé sous tous les tropiques, la dessinatrice Clémentine Latron a peut-être la réponse.

BD Clémentine Latron

Vous avez coché plus d’une case ? Ne cherchez plus, l’exotisme et l’aventure à l’internationale sont faits pour vous. Et en cas de coup de mou, vous ne serez certainement pas seul puisque, au 31 décembre 2015, le nombre de Français établis à l’étranger atteignait les 1,7 million, selon Matthias Fekl, le secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Mieux encore, 68% des expatriés ne voudraient pas revenir en France.

Pour retrouver le coup de crayon exotique et un brin parodique de Clémentine, dessinatrice pour le blog « Dessine moi un expat » de Courrier International, c’est par ici. Et si vous êtes tenté par l’expatriation, consultez notre site jobtrotter.com pour trouver des offres d’emploi à l’étranger et dans les Dom-Tom.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. tan
    20 mai 2016 - 23h02

    le vrai expat est justement celui qui sort de son cocon franchouillard pour s’intégrer et prendre la culture de sa terre d’accueil et pas celui ou celle qui demeure entre expat…
    Par ailleurs le terme expat est méprisant, pourquoi on dit expat pour un français et immigré économique pour certains?…

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.