Fermer
menu

Et la productivité bordel !

Productivite 17022011L’utilisation d’Internet au bureau est-elle un frein à la productivité des salariés ? Oui, si on en croit les conclusions d’une étude de la société Olféo, parue en ce début d’année. Pourtant en y regardant de plus près, la question n’est pas si simple.

Au départ, un constat : les salariés passent de plus en plus de temps sur Internet au bureau, 94 minutes par jour en moyenne d’après Olféo. Sur ce temps, 63% serait consacré à un usage personnel. Résultat, la chute de productivité causée par l’usage d’Internet au bureau serait de 14% !

Connexion en début et fin de journée
Cependant, en entrant plus dans le détail, on constate que ces connexions à usage personnel se font surtout à 9h, à l’arrivée au bureau, entre 12h et 14h, et le soir à partir de 17h. On est donc loin de l’image du salarié consultant ses mails personnels à longueur de journée.

Une autre étude, réalisée par Opinion way pour les Editions Tissot, montre par ailleurs une perméabilité plus grande entre les heures de travail et les heures de temps libre. Ce sont ainsi un tiers des salariés qui déclarent travailler sur leur temps libre, en partie grâce à l’usage d’Internet.

Chute de productivité… sans informatique
Enfin, une étude de CA Technologie expose la dépendance des entreprises à l’égard des outils informatiques. L’indisponibilité des systèmes informatiques coûterait en effet en moyenne 1 000h par personne et par an à chaque entreprise française, soit près de 3h par jour ! L’absence d’informatique serait donc beaucoup plus préjudiciable que son utilisation à des fins personnelles.

Empêcher les salariés de surfer librement sur le net, ce que propose par exemple le proxy d’Olféo, n’est donc pas un gage de productivité. D’autant que ces moments de navigation personnelle constituent également des temps de pause nécessaires pour les salariés français. Pour autant, ces derniers seraient parmi les plus productifs au monde d’après le Bureau international du travail…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Alexis Perrier
    17 février 2011 - 17h34

    Ce qui est intéressant c’est l’équation et le pré supposé
    temps passé sur Internet = temps non travaillé
    Alors qu’à notre époque, pour un nombre de plus en plus important de postes et de fonctions, Internet est sinon l’outil principal de travail du moins en est une composante importante.
    Que l’on soit recruteur, chef de projet, marketeur, etc … Internet est au minima une source d’information et de formation qu’il ne faut pas négliger.

  2. szwede
    17 février 2011 - 19h07

    E-mail envoyé à Olféo :

    Mmes, MM. intéressé par la lecture de votre bilan sur l’utilisation d’internet en entreprise, je la trouve bien pessimiste puisqu’elle semble ne pas prendre en considération l’utilisation sociologique des soi-disants improductifs. Sur une plage horaire de 10h/jour pour un temps de travail de 7 heures, avec des analyses par tranches de 2 à 3 h. Dire également le nombre de personnes qui mangent entre 12 h et 15 h au bureau, qu’à 17 h c’est en général la débauche pour ceux qui sont à 35 h. Bref, il ne faut pas être satisticien pour lire entre les lignes que votre étude est orientée !
    Simple salarié, je crois au contraire qu’aujourd’hui la majorité des employés ont conscience des enjeux.
    Je vous fais donc part cordialement de mon avis.
    szwede

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.