Fermer
menu

Les espaces de travail partagés : avantages et inconvénients

L’espace de travail partagé ne se résume pas à l’open space. Desk sharing, télétravail, bureau partagé, espaces de travail inter-entreprises, co-working… il est rare d’être seul dans son bureau aujourd’hui. Voici les avantages et les inconvénients des nouveaux environnements de travail, résumés dans une infographie réalisée par Bureau Avenue.

L’open space a mauvaise réputation en France

En France, l’open space a mauvaise réputation : trop de bruit, de promiscuité avec les collègues, difficultés à se concentrer… Les bureaux ouverts n’auraient que des défauts. Pourtant, l’open space peut, dans une certaine mesure, favoriser les échanges, la communication interne et encourager le travail collaboratif. Selon Bureau Avenue, 42% des salariés français travaillent dans un open space. L’open space, même s’il est moins répandu que dans les pays-anglo-saxons, est ainsi devenu la norme chez nous.

Un aménagement subi mais pas choisi

Nous sommes aussi, encore une exception française, le pays qui l’accepte le moins : 55% des salariés français travaillant en open space se disent satisfaits de leur bureau contre 76% des Italiens et 89% des Anglais. Pourquoi une telle différence ? Sans doute parce que les salariés français ont l’impression qu’ils subissent l’open space plus qu’ils ne le choisissent. Inconsciemment, le bureau personnel et l’aménagement de l’espace de travail sont aussi intimement liés à la notion de pouvoir. La taille de votre bureau et sa configuration est le reflet à peine déformé de votre position dans la hiérarchie.

Le bureau partagé peut aussi avoir des avantages

Mais l’open n’est pas le seul modèle. Plus d’un tiers des salariés partagent ainsi leur bureau avec d’autres personnes (moins de 5, au-delà on peut parler d’open space). Parmi les avantages cités par les salariés, il y a une meilleure circulation de l’information grâce au décloisonnement et un esprit d’équipe renforcé, en particulier dans les petits bureaux partagés. La créativité et la transversalité sont également améliorées grâce au co-working, sous toutes ses formes.

Le desk-sharing peine à convaincre

Dernière tendance du bureau partagé : le desk sharing qui peine encore à convaincre les salariés français. Le principe est simple, il consiste à ne plus avoir de bureau attitré pour optimiser les espaces de travail qui sont rarement remplis tous les jours, en fonction des déplacements, congés ou absences. Le desk-sharing c’est un peu « Bienvenue chez les SBF » (Sans bureau fixe) ! Seulement 32% des Français y sont favorables contre 48% des Britanniques et 55% des Italiens.

bureaux-partages-entreprise

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.