Fermer
menu

81 % des Français rêvent d’un « break professionnel », et vous ?

81 % des Français rêvent de prendre une année sabbatique ou en ont déjà pris une au moins une fois dans leur vie selon un sondage mené auprès de 1250 Français. Sans surprise, cette envie de faire une coupure est principalement motivée par celle de voyager.

Vous rêvez de faire une pause ? De partir loin de votre bureau ? D’explorer le monde ? Ou tout simplement, de faire une pause ? Rassurez-vous, c’est tout à fait normal : vous êtes comme les trois quarts des Français… Selon Azimo, société experte du transfert d’argent à l’international, sur 1250 personnes interrogés dans l’Hexagone, 81 % rêvent d’un break professionnel. Principale motivation ? Découvrir le monde (pour 43 % des répondants) ! Mais 19 % des sondés souhaitent tout simplement faire une pause dans leur carrière.

Partir au top de sa carrière, entre 25 et 44 ans

On a coutume de dire que la quarantaine est un tournant professionnel. L’âge idéal pour réaliser ce break de longue durée se situerait entre 25 et 44 ans pour plus de 42 % des personnes interrogées. Etonnant puisque l’année sabbatique – ou le Gap Year dans sa version anglo-saxonne – est une pratique plutôt répandue chez les étudiants, qui souhaitent partir avant de démarrer « sérieusement » sur le marché du travail ou qui souhaitent prendre le temps de réfléchir à l’orientation qu’ils souhaitent donner à leur carrière.
Outre la simple envie de découvrir le monde (43 %) ou le fait d’avoir toujours été un rêve pour beaucoup d’entre eux (21 %), partir en étant plus âgé s’explique aussi par la baisse des responsabilités parentales (37 %) ou encore une stabilité financière (39 %) et une carrière établie (30 %).

Top 5 des raisons de partir à l’étranger pour les Français :

1. Découvrir d’autres cultures (57 %)
2. Meilleure qualité de vie (44 %)
3. Sortir de sa zone de confort (40 %)
4. Avoir une expérience de vie plus riche (38 %)
5. Opportunités de carrière (26 %)

L’étranger, cet eldorado

Globalement, les Européens sont de plus en plus nombreux à être partis ou à vouloir quitter leur pays d’origine pour une expatriation d’un an ou plus. Cette pratique a été notamment formalisée en France grâce au programme Erasmus. Longtemps considérée comme une pratique réservée aux plus jeunes et surtout aux étudiants, le congé sabbatique pour adulte s’impose pourtant peu à peu dans les mentalités.

Parmi les nombreux Français interrogés, 46 % ont déjà pris un congé sabbatique à l’étranger dans leur vie. C’est moins qu’en Espagne (54 %), mais plus qu’en Allemagne (41 %) et qu’au Royaume-Uni (40 %). Mais pour 35 % des répondants (et 38% au niveau européen), cela reste un rêve à accomplir, ce qui prouve que les mentalités évoluent et que les Français, et plus généralement les Européens, sont dorénavant plus ouverts sur le monde et davantage en quête de mobilité et d’une certaine liberté.
L’étude montre enfin que certains seraient même prêts à changer de vie pour se construire un avenir ailleurs et travailler à distance puisque 74 % estiment ce style de vie « confortable » ou « très confortable ».

Michael Kent, cofondateur et PDG d’Azimo, service de transfert d’argent en ligne, déclare : « Ces chiffres nous confortent dans l’idée que les Européens sont aujourd’hui plus que jamais enclins à la mobilité et en quête d’une certaine liberté dans leur vie personnelle et professionnelle.» 

Méthodologie : l’étude a été menée par le Censuswide, auprès de 1256 français, âgés de 16 à 55 ans et + en France, entre le 22 août et le 29 août 2017. L’enquête a été réalisée à partir d’un échantillon aléatoire.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.