Fermer
menu

Pourquoi l’entretien d’embauche ne sert à rien

L’entretien d’embauche est une étape incontournable dans les processus de recrutement. Mais est-il pertinent ? Selon le psychologue Ron Friedman, c’est non : ce process ne permet pas de recruter la personne la plus compétente.

embauche

En effet, l’auteur de  » The Best Place To Work « , affirme que 80% des candidats mentent en entretien. Et même si les candidats étaient honnêtes dans leurs réponses, les questions posées par le recruteur sont elles aussi faussées. En effet, ces questions découlent directement de la première impression rendue par un candidat. Ron Friedman l’assure, « les études montrent que nous jugeons les personnes bien apprêtées comme plus compétentes. Nous percevons ces candidats comment ayant un potentiel de management plus important ». Or la première impression n’étant pas nécessairement la bonne, toutes les questions qui s’en suivent sont orientées.
Ainsi, face à un candidat extraverti, le recruteur lui demandera de parler de ses expériences de direction. A l’inverse, le recruteur demandera à un candidat jugé réservé s’il se sent à l’aise dans des fonctions d’encadrement. Même si ces deux questions ont pour but de juger le candidat sur ses capacités de management, elles induisent deux réponses différentes. Ainsi, avant même de répondre, le candidat se retrouve déjà en situation favorable ou défavorable. Pire, chacune des deux réponses confirment dans la plupart des cas la première impression du recruteur, selon le psychologue.

Mise en situation

Ron Friedman explique dans son livre que pour pallier ce biais de jugement, il faudrait préférer la mise en situation à l’entretien d’embauche.  » Plutôt que de poser des questions pendant une heure à un candidat, il vaudrait mieux imaginer une tâche que le candidat aurait à réaliser régulièrement s’il était embauché », propose-t-il. Cela peut être un atelier de vente pour un vendeur, une maquette pour un graphiste, etc. Pour Ron Friedman, cela permettrait de mieux jauger des compétences réelles d’un candidat, et de ne pas être influencer par le charisme que dégage un candidat, ou par son apparence.
Mais pour le psychologue, le problème est que la plupart des compagnies privilégient l’entretien d’embauche par manque de temps. Les recruteurs  » ont à peine le temps de parcourir un CV, et encore moins de préparer une mise en situation « . C’est pourquoi il faudrait que des équipes soient dédiées à la conception d’une mise en situation avant la vacance du poste.

Source : BusinessInsider

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Julie
    13 juillet 2016 - 14h37

    On pallie tout court on pallie à rien du tout 😉

  2. Marie-Hélène
    20 juillet 2016 - 12h01

    D’accord mais là il s’agit d’un entretien pas préparé. Si l’on voit plusieurs candidats, que les mêmes questions sont posées notamment avec des mises en situation « que feriez-vous dans telle situation » etc , ça change la donne, ce serait évidemment plus plus juste.

  3. Manu
    20 juillet 2016 - 15h23

    Le problème de entretiens d’embauche repose sur l’image renvoyé par le candidat ;
    Les RH d’une façon générale n’ont pas qualité pour savoir, reconnaître , connaître un métier , une fonction.Ils ne sont jamais responsables . Si échec il y a ils ne se remettent pas en cause, c’est le candidat qui n’a pas su. Dans les entreprises s’il y a bien une fonction à supprimer c’est celle des rh . Couteux inutiles improductifs.

  4. olivier
    21 juillet 2016 - 9h38

    Pas étonnant de voir les incompétents avoir du boulot et les compétents à la recherche désespéré d’un travail à travers pôle emploi et compagnie.
    Surtout les employeurs ne venez pas pleurer si vous vous rendez compte trop tard de vos choix !!!! Faut assumer votre incompétence en terme de recrutement la plupart du temps.
    De la part d’une soit disante clôche qui a des valeurs mais qui ne sait pas se vendre auprès des recruteurs ben voyons !!!!

  5. Daniel MENUET
    21 juillet 2016 - 10h14

    La mise en situation demeure la meilleure solution, elle permet d’observer et de juger le candidat dans son fonctionnement normal et dans ses réactions face aux aléas de son poste.

    Les questions du recruteur sont bien évidement dirigées vers se qu’il qualifie de performant et fiable.

3 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.