Fermer
menu
Théma Jeunes diplômés : Découvrez les initiatives de nos partenaires

La jeune génération et le travail : « je t’aime, moi non plus »

En automne dernier, France 2 a appelé la jeunesse à s’exprimer sur sa vision de la société. Plus de 200.000 jeunes de 18 à 34 ans ont participé à cette grande enquête baptisée « Génération quoi ». Un autoportrait assez sombre de cette génération qu’on dit « perdue ». Intéressons-nous à son rapport au travail, reflet d’une société en crise et de jeunes actifs en mal d’emploi et de reconnaissance.

Generation-quoi

Génération Pôle emploi ?

L’enquête « Génération quoi » énervera sans doute les jeunes, lassés de se voir coller une étiquette sur le front. Elle a au moins le mérite de leur donner la parole et de faire aussi réagir les politiques, sociologues et personnalités.

Découpée en grands thèmes sociétaux, Génération quoi aborde toutes les questions que se posent les 18-34 ans sur leur avenir et le monde dans lequel ils vivent. La partie consacrée au rapport au travail, intitulée « Génération Pôle emploi », est particulièrement intéressante.


Génération Quoi – Pôle Emploi par generation-quoi

Quand on leur demande d’abord ce que signifie le travail pour eux, les jeunes sont partagés. A égalité, ils répondent « un moyen de s’épanouir » ou de « gagner de l’argent ». La différence se fait au niveau du sexe : les femmes veulent avant tout s’épanouir alors que les hommes, eux, semblent plus motivés par le salaire qu’ils tirent de leur travail. Cliché ? (les graphiques sont dynamiques vous pouvez jouer sur certains critères pour voir les différences de résultats)


Un manque de reconnaissance dans le travail

La question du salaire est d’ailleurs la principale source de mécontentement. Près d’un quart des jeunes interrogés ne s’estiment pas payés à la hauteur de leurs qualifications.

Ce déficit de reconnaissance s’exprime également quand on leur demande si leurs efforts sont récompensés au travail.

La déception est sans doute à la hauteur de leurs attentes vis-à-vis du travail. Cette valeur a en effet une très grande importance pour eux et 65% des jeunes interrogés affirment même qu’ils ne pourraient pas être heureux sans travailler.

Mais une part non-négligeable des jeunes qui travaillent ne se sentent pas bien dans leur emploi. Méprisés, seuls, 10% avouent aussi être  » en souffrance  » sur leur lieu de travail. C’est un peu moins que la moyenne des salariés en France, mais un signal qui devrait tout de même alerter les autres générations.

Finalement le rapport des jeunes générations au travail est simple : une forte aspiration et un investissement important dans la valeur travail qui ne sont pas forcément satisfaits dans le contexte actuel de crise de l’emploi. Il ne faudrait pas que cet espoir déçu accentue le décalage déjà important entre le monde du travail et une jeunesse motivée mais désabusée.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Arktor
    5 mars 2014 - 14h27

    Les graphiques sont dynamiques. OK, mais c’est quoi, le curseur ? L’âge ? Alors pourquoi ça va jusqu’à 99 ?????

  2. regionsjob
    5 mars 2014 - 14h31

    vous pouvez aussi modifier les critères de sexe et actifs / étudiants. Sur l’âge jusqu’à 99 ans c’est vrai que c’est bizarre pour une enquête sur les jeunes 😉

  3. liberty
    6 mars 2014 - 2h16

    le public qui à répondu au questionnaire est surement de tous âges, l’essentiel est que l’enquête sur les jeunes est présente, ils ont répondu à la question !! maintenant si il y a plus d’infos ou est le problème !! bande de chipoteur !! ma soupe est froide !! faut faire fonctionner son cerveau et voir comment évolue l’épanouissement personnel et autres critères en fonction des âges ! sociologie, psychologie, évolution de la société pour anticiper les tendances et mieux se positionner !! 😉

  4. jikoba
    10 septembre 2014 - 14h51

    Ce qui est bizarre c’est qu’il y a 185 répondants de 99 ans, c’est beaucoup non ? Sachant qu’il y en a zéro entre 90 et 98, bizarre…

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.