Fermer
menu

Emploi, travail… ce qui se dit sur Twitter

Twitter01 m« Je viens de googler ennui au travail… Et je constate que je ne suis pas la seule… ». Comme ZazaWang, de nombreux Twittos publient régulièrement des commentaires liés au travail sur le site de microblogging. Recherche d’un emploi, blague au travail, agacement face aux lourdeurs du système ou encore scène de la vie au bureau, chacun y va de son post ! Lourd, trash ou simplement drôle…

A la recherche d’un emploi

01Ceux qui sont en phase active de recherche d’emploi aiment partager ces moments pas toujours faciles à gérer… C’est le cas de {r}evolution ‏, qui attend une réponse à sa candidature. L’occasion de taper sur le Pôle emploi : « joie des Télécandidatures #Pôle #Emploi : 10 jours que j’attends le feu vert pour du 100% compatible, réponse dans les 2H si incompatible ! » Effectivement, ça peut agacer…

Ratus ‏est elle aussi en attente. Et pour l’instant, ça ne donne rien. « On récolte ce que l’on sème, pourtant je sème pleins de CV et je récolte rien du tout ! », tweete-t-elle. Allez, on continue de postuler et on attend que ça prenne ! Jérémy Tilah ‏en est seulement au début des festivités pourtant, il est déjà blasé : « si un jour tu penses faire la chose la plus chiante au monde, pense un peu à ceux qui font des CV et des lettres de motivations », lance-t-il sur Twitter. Et il y a aussi ceux qui semblent se donner du mal mais dont on doute. A l’image de Rajae ‏qui a des problèmes de traduction « Comment on dit « fainéante » en anglais ? C’est pour mon CV ».

Ils ont décroché un entretien

02Le plus dur a été fait : les RH les ont appelés, maintenant, ils vont devoir passer leur entretien d’embauche. Un exercice qui inspire les Twittos. Pour certains, on leur souhaite de bien s’entraîner avant. Comme Marie P. Fletcher † qui « viens de se faire appeler pour un entretien d’embauche, enfin je crois mais j’ai pas tout compris ». D’autres sont visiblement tendus. « Imagine t’es à un entretien d’embauche, t’éternues, et au lieu de dire Atchouuuum tu fais Zooooooooooooogataga tu te fais recaler direct », invente DinosPunchlinovic‏.

Et puis, il y a les petits malins qui font de l’entretien d’embauche un jeu. Sab ‏devait avoir bien réfléchi. Confiant devant le recruteur, le Twittos a pu placer « Radiohead dans un entretien d’embauche en anglais. They can be proud of me ». On le serait à moins !

L’actualité de l’emploi en Tweet

Blue birdQuand l’actualité de l’emploi est riche, les Twittos en profitent aussi pour l’analyser. L’augmentation, légère, du Smic dans les prochains jours n’a pas manqué de les faire réagir. Le jeu consistait alors à aligner ses vannes suivies du hashtag #changeunmotdansnuntitreparsmic.

A ce jeu, chrisquach et son « Smic wars, que la force soit avec toi ! » s’en tire plutôt pas mal. Lea ‏et son détournement du Crime était presque parfait en « Le Smic était presque parfait » a dû également bien s’amuser. Mais DC ‏la talonne largement avec son « Cachez ce smic que je ne saurais voir ». Allez un dernier du même auteur : « Chérie, j’ai rétréci le Smic ». Dans un autre genre, Madame Lenvie ironise sur la déconvenue récente des Bleus : « 22 € en plus par mois pour le SMIC : L’État vous paie une soirée pizza pour regarder l’équipe de France insulter les supporters…#Merci ».

Si le coup du pouce du gouvernement a fait un temps le jeu des Twittos, ces derniers ont vite été refroidis par la demande de salaire faramineuse d’un grand patron. On retiendra le Tweet de Ruben David ‏qui a défini l’anagramme SIDA ainsi à son patron : « Salaire Insuffisant Demande Augmentation ». Pas forcément la plus subtile des manières de demander une hausse de salaire.

Les twittos au travail

04Twitter c’est aussi un peu le grand n’importe quoi. Alors que le monde du travail est cruel, certains règlent leurs comptes sur la Toile. Avec le hashtag collèguedemerde, kaisa12 ‏se demande si « la grosse pouffe qui (l)’insulte au travail… Elle a conscience que je l’entends ?! » Elle devrait lui demander par DM…

Et quand les collègues nous fatiguent, on se sent obligé de se confier. Mais attention à ne pas tout dire au premier venu. Le malheureux Paul ‏doit en entendre un peu trop… « Olala mais pourquoi tu me racontes ta vie, je viens juste t’installer ton étiquette de bureau moi », tweete-t-il.

Au bureau, il y a aussi les gros lourdeaux. Les collègues de OST2.0 ne savent peut-être pas qu’il a des super pouvoirs avec ses « yeux rayon x (ou le fait que je vois des filles en culotte dans mon travail…) ». Espérons qu’il reste poli avec ses collègues…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Chris
    29 juin 2012 - 10h08

    Avez-vous remarqué que dans les exemples donnés, certains s’expriment sur Twitter sous un pseudo, d’autres non ?
    Qu’en pensez-vous ? Personnellement, si j’étais en recherche d’emploi, et que je souhaitais twitter, j’hésiterais à la faire sous mon nom public… ou alors attention à bien contrôler ce que l’on dit : N’oubliez pas que Twitter est public…donc accessible des recruteurs !

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.