Fermer
menu

Comment ne pas griller sa carrière sur Facebook

ProfilfacebookSur son CV, souvent on ment. Bien moins sur les réseaux sociaux. Un tort ? En tout cas, après vous avoir « googlé », les recruteurs étudieront votre profil web à la loupe. Et s’ils tiquent, vous risquez bien de ne même pas atteindre la barre du premier entretien d’embauche. Aux Etats-Unis, 69% des employeurs ont déjà refusé une candidature après avoir surveillé la e-réputation d’un candidat, selon une étude de la société américaine Reppler. Ce qui a le plus dérangé : mensonge sur les diplômes, remarques négatives sur un ancien employeur, usage de drogue ou d’alcool.

Quitter Facebook c’est se couper du monde professionnel
Fermer son compte Facebook n’est cependant pas la solution: 68% des entreprises interrogées par Reppler affirment également avoir recruté grâce aux informations trouvées sur les réseaux sociaux. Et les sociétés embauchent de plus en plus via les réseaux : près de 90% d’entre elles les ont déjà utilisés ou les utiliseront à l’avenir pour trouver leurs employés, selon Cachinko, un moteur de recherche d’emploi américain. Bref, en vous déconnectant des réseaux sociaux, vous vous coupez aussi du monde professionnel. Un rappel de ce qu’il faut faire ou ne pas faire sur Facebook pour trouver un emploi.

  • Nettoie ton profil/ N’ignore pas tes paramètres de confidentialité
  • Note tes diplômes et les informations sur tes emplois/ Ne sois pas inconsistant/incohérent sur les réseaux sociaux
  • Mets à jour ton réseau sur ta recherche d’emploi
  • Joins les pages liées à ta carrière et  » aime  » celle de l’entreprise que tu veux rejoindre
  • Crée-toi une page professionnelle/ Ne présume pas qu’un employeur ne verra pas ton profil
  • Crée et partage du contenu pertinent/ Ne te laisse pas tagger sur toutes les photos
  • Débute et rejoins les discussions du moment/ Ne publie pas de choses négatives

Cachinkoinfographic

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. copilot
    9 novembre 2011 - 14h39

    Je savais que les réseaux sociaux étaient une source d’infos précieuse pour les employeurs mais pas à ce point.

    Je trouve sa un peu moche.On peut être complètement sérieux au travail et avoir à coté une vie personnelle un peu plus « déluré ».

    je comprend bien que critiquer son ancien employeur c’est vraiment pas classe et sa la fou carrément mal mais bon, si sa c’est mal passé, on peut bien dire un petit « youpi je suis parti! » sans que sa nous porte préjudice.

    Pareil, même les employeurs ne peuvent pas prétendre ne jamais avoir bu une goûte d’alcool.

    On maitrise suffisamment notre image tout les jours pour ne pas pouvoir être « nous » sur le net.

    Si au travail ont doit être un modèle, on doit pas râler si on est en ménage, on doit être super agréable avec la belle famille, on doit être un ange en famille, et on peut pas un peu péter un peu son câble sur internet?
    C’est dommage…

  2. Titi
    9 novembre 2011 - 16h11

    Je ne suis pas d’accord avec cet article.
    Ce qui se fait aux États-Unis ne se reproduit pas forcément en France, pour commencer. De plus je trouve les conseils que vous donnez un peu limite. Personnellement je ne mets rien de ma vie professionnelle sur Facebook et ne risque pas de le faire. Je crois qu’il est important de séparer vie privée et vie professionnelle (je rejoins le 1er commentaire là-dessus). Pour le boulot il y a Viadéo et LinkedIn qui sont fait pour ça.
    Après il suffit juste de ne pas « partager » tout ce qu’on écrit avec la planète entière, c’est sûr.
    Quant au « j’aime cette entreprise », de l’hypocrisie dans toute sa splendeur. En général plusieurs entreprises peuvent être intéressantes, et souvent concurrentes, les recruteurs ne sont pas stupides. Bref… article cliché sur les réseaux sociaux, une fois de plus ! Je m’attendais à mieux…

  3. Guirec
    9 novembre 2011 - 18h36

    @copilot
    On peut le regretter mais oui, les employeurs se feront facilement une idée de vous en fonction des photos laissées sur votre profil Facebook ou d’autres informations sur des réseaux sociaux. Les compétences, pour un même poste, sont souvent proches alors cela peut orienter le choix du recruteur.

    @Titi
    Vous avez raison, les chiffres cités sont ceux d’une étude américaine. En revanche, vous pouvez être sûr qu’en France ou n’importe où ailleurs, les recruteurs, et même souvent vos collègues, feront des recherches sur votre compte via Google. Quant à mettre des choses pro ou perso sur Facebook, l’article précise que si vous mettez des informations personnelles sur votre Facebook, il est important de les sélectionner et réfléchir à l’impact qu’elles pourront avoir plus tard. L’infographie explique aussi que les réseaux sociaux peuvent être un outil pratique pour cibler les entreprises où l’on souhaite travailler, ça ne paye pas de mine mais ça peut éventuellement vous donner une longueur d’avance face aux autres postulants. C’est la même chose pour le « J’aime », vous pouvez juger cela hypocrite mais si cela vous favorise, pourquoi pas ? Après tout, ce que les entreprises recherchent ce sont avant tout vos compétences et votre possible implication. Ce « j’aime » peut le montrer. Cela n’est d’ailleurs pas une règle, nul n’est obligé de la suivre…

  4. bilabong95
    10 novembre 2011 - 0h37

    La discrimination par l’âge, le sexe, la couleur de peau et l’ethnie de candidats sont interdites dans les annonces de par les lois en vigueurs mais en réalité elles sont appliquées sous la manteau des entreprises qui se disent vertueuses d’une législation républicaine,mais en vérité c’est l’intérêt des actionnaires qui se trouvent sauvegardé pour écraser les classes laborieuses. Maintenant qu’une entreprise privée ou d’état disent le contraire par rapport à leurs quotas

  5. toulouse emploi
    14 novembre 2011 - 23h17

    Il est à noter qu’il y a un outil très pratique sur facebook qui permet d’afficher son profil tel qu’un ami ou une personne extérieure le verra . grace à cette fonction, j’ai fait en sorte d’avoir un profil très pro quand les gens ne sont pas mes « amis », et un profil plus ouvert pour mes contacts . Le plus important, c’est effectivement de savoir gérer les paramètres de confidentialité

Les commentaires sont fermés pour cet article.