Fermer
menu

Egalité homme-femme : les 12 travaux des entreprises

Mettre sur pied une politique d’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans les entreprises est un travail de longue haleine. Pour y parvenir, il faut à la fois former et informer. La loi du 4 août 2014, relative à l’égalité réelle entre les hommes et les femmes, intègre les « actions de promotion de la mixité dans les entreprises, de sensibilisation à la lutte contre les stéréotypes sexistes et pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes » (article L.6313-1 du Code du Travail).

Les employeurs doivent donc aussi communiquer sur leur politique et la faire connaître en interne pour l’expliquer et la faire accepter. Pour les aider, l’Orse (Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises) met à disposition un guide méthodologique qui explique comment mener des actions de formation et de sensibilisation à l’égalité professionnelle. Voici les 12 points-clés pour construire cette démarche.

Egalite-pro

1. Fixer des objectifs

C’est la première chose à faire dans les entreprises, se poser la question du pourquoi. A quel besoin répond la politique d’égalité professionnelle ? S’agit-il simplement de respecter la loi, de mobiliser les salariés autour d’un sujet fédérateur, de changer les processus RH dans la société ou encore de répondre à une exigence des clients ou donneurs d’ordres ? Ces motivations vont déterminer les actions à privilégier et les outils à utiliser.

2. Faire un état des lieux

Comme pour tout projet autour d’une question sociale ou de diversité, le préalable indispensable est de faire un état des lieux. Quelles actions ont déjà été mises en place, quels ont été les résultats ? Qui pilotera les actions à venir, comment seront mesurés leurs effets ? La phase préparatoire devra aussi lister les outils qui seront mobilisés pour faire la promotion de l’égalité professionnelle.

3. Ne pas multiplier les actions

Multiplier les actions sans cohérence n’est pas la meilleure garantie pour aller vers plus d’égalité professionnelle. Les objectifs pédagogiques sont à rapprocher des objectifs stratégiques de l’entreprise, à commencer par le respect du droit. Il est nécessaire de rappeler que la responsabilité au niveau de la lutte contre les discriminations est du ressort de l’entreprise, pas des salariés.

4. Identifier le public cible

Déterminer les publics prioritaires permet de mieux définir les actions à venir, les outils à utiliser. L’Orse recommande de passer par des populations-clés capables d’impulser des changements structurels : les dirigeants (via le Comex ou le Codir par exemple), les managers, les services de recrutements ou les responsables formation.

5. Choisir le bon moment

Pour sensibiliser à l’égalité professionnelle, il est important de choisir le bon moment. Dès le recrutement ou pendant l’intégration des nouveaux salariés, pendant un séminaire ou à l’occasion d’événements liés à l’actualité comme la Journée internationale des femmes, la signature de l’accord d’entreprise…

6. Miser sur le volontariat

La question du volontariat autour des actions est à se poser aussi. Rendre obligatoire la participation à des événements autour de la diversité peut accentuer la résistance aux changements. Sur des sujets sociétaux comme l’égalité pro, cette résistance est encore plus forte.

7. Choisir le bon format

Formation ou sensibilisation ? Ces deux types d’actions ont leurs avantages et leurs inconvénients et doivent être combinées en fonction des cibles et des objectifs. Pour les formations, il est aussi important de mixer présentiel et e-learning. Les actions de sensibilisation devront être répétées pour être efficaces et variées dans leur durée.

8. Imaginer des contenus participatifs

D’après l’Orse, la méthode participative permet d’obtenir des résultats efficaces : des mises en scène de situations vécues, des jeux de rôle, des quizz ou des serious games sont des outils intéressants pour mobilier les participants. L’approche ludique permet aussi de lever les appréhensions et de mieux combattre les clichés.

9. Prévoir un financement

Les actions de sensibilisation et de formation ont un coût que les entreprises doivent prévoir et anticiper sur le long terme pour pérenniser la politique d’égalité pro. Le budget doit intégrer les ressources matérielles, financières et humaines à mobiliser. Sans oublier les coûts cachés, ceux liés aux prestataires, etc.

10. Evaluer l’efficacité des actions

C’est une phase délicate mais indispensable. Mesurer l’efficacité des actions menées permet d’ajuster ou de redéfinir les publics à cibler en priorité. Les outils de reporting et de suivi doivent être définis bien en amont.

11. Externaliser la prestation ?

C’est une question à se poser aussi. Faire appel à un prestataire nécessite de définir un cahier des charges très précis, de bien choisir son prestataire en fonction de sa capacité à répondre aux objectifs fixés (voir le point numéro 1).

12. Accompagner les actions

Le pire pour une démarche de sensibilisation à l’égalité professionnelle c’est de se limiter à un discours, en décalage avec la réalité du terrain. Pour que les objectifs se concrétisent la direction doit montrer l’exemple, les managers doivent être évalués et motivés (à travers des primes par exemple) s’ils obtiennent des résultats. Tout doit être fait pour valoriser la démarche en interne, l’inscrire dans la durée et dans le cadre d’une stratégie plus globale de diversité et de changement des processus RH.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. jlcarves
    3 octobre 2014 - 16h41

    On ne dit pas la « Journée de la Femme », mais « Journée internationale des droits des femmes », et ce n’est pas l’ORSE qui me contredira 😉

  2. regionsjob
    6 octobre 2014 - 9h16

    Vous avez tout à fait raison, c’est corrigé.

  3. Auto entrepreneur
    16 juillet 2015 - 12h52

    Merci pour ces conseils utiles.
    Je pense qu’ils sont à appliquer même pour les professionnels du même genre

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.