Fermer
menu

Disneyland Paris fait toujours autant rêver les candidats

"Faire rêver c'est un métier" : pour dénicher ses futurs talents, Disneyland Paris accueillait 1000 candidats les 7 et 8 février 2014.
Les candidats font la queue pour rencontrer les équipes de Disneyland Paris.
Toutes les heures, Disneyland Paris a donné rendez-vous aux candidats pour leur présenter le groupe.
Attentifs, les candidats prennent des notes pour leur entretien à venir...
Les animations proposées par Disneyland Paris et ses partenaires comme Regionsjob participent à détendre les candidats avant les entretiens d'embauches.
Sur le "salon recrutement", les recruteurs attendent les postulants pour leur faire passer un entretien d'embauche
Sandra Wallis, Responsable de Recrutement.
Sandra Wallis, Responsable de Recrutement chez Disneyland Paris, s'entretient avec deux candidats.
Les entretiens d'embauche se déroulent en binôme face au recruteur... Une façon de tester gentiment les candidats.
Durant le speed recruiting, l'ambiance est conviviale.

8000 recrutements prévus en 2014, 500 métiers, 100 nationalités. Des chiffres qui font rêver, et c’est justement le métier de Disney. Les 7 et 8 février derniers, le géant Disneyland Paris accueillait 1000 candidats sur deux jours au Karé de Boulogne-Billancourt. Un espace de trois étages loué spécialement pour présenter le groupe aux candidats et leur faire passer des entretiens express. Pari réussi : les médias ont largement couvert l’évènement et les candidats sont repartis visiblement très satisfaits du dispositif. Retour sur ces deux journées dans le merveilleux monde de Mickey…

10h du matin… Au Karé, c’est l’effervescence. Après avoir été présélectionnés par Disneyland Paris, les candidats viennent un à un pointer à l’accueil où un programme leur est donné. Sur les trois étages, ils peuvent suivre un parcours précis. Au 2e, l’entreprise leur est présentée en vidéo pendant 1h par les équipes Disney. Ils sont ensuite invités à monter au 3e étage pour prendre une collation et faire le tour des animations… Puis, ils montent au 4e où tout se joue : le salon recrutement.

Deux candidats à la fois

Caroline Aguillon, chargée de recrutement.

Caroline Aguillon, chargée de recrutement.

Le dispositif est impressionnant. Dans la salle, une douzaine de tables rondes nommées « Pluto, Pocahontas ou Donald » avec un recruteur qui attend les postulants. L’ambiance est studieuse mais pas pour autant pesante… Chaque recruteur Disney reçoit deux candidats à la fois. « Les recevoir en binôme nous permet de voir comment les candidats réagissent l’un par rapport à l’autre » explique Caroline Aguillon, Chargée de recrutement et l’un des visages de la campagne « Faire rêver, c’est un métier ». Disney aime utiliser ce procédé ajoute Sandra Wallis Responsable du recrutement Disneyland Paris : « Cela permet aux candidats de passer des entretiens différents de ceux qu’ils passent ailleurs, de se découvrir, de plaisanter parfois… ».

Sens du service exigé

Mais qu’attend Disney des candidats ? Au-delà des compétences indispensables pour certains postes opérationnels, le groupe recherche un savoir-être, et l’événement est le moment idéal pour tester les candidats. « Nous attendons des postulants qu’ils aient des valeurs et un fort attrait pour la marque Disney mais également un grand sens du service, du contact » précise Caroline Aguillon. « Les personnes que nous recevons doivent aimer le travail en équipe » ajoute Sandra Wallis. « Pour certains postes, nous demandons la maîtrise d’une langue étrangère voire d’une deuxième, car nous recevons énormément de clients étrangers » ajoute-t-elle avec un charmant accent britannique.

Sandra Walls, Responsable de Recrutement.

Sandra Walls, Responsable de Recrutement.

Disney les a toujours fait rêver

Les profils sont variés et de toutes nationalités : étudiants, jeunes diplômés de BTS, chercheurs d’emploi… Travailler chez Disney c’est leur rêve, même si le groupe embauche principalement des saisonniers.
« Je vais à Disney depuis que j’ai 5 ans » explique Mélanie, 22 ans, en recherche d’emploi, diplômée en communication d’entreprise. « Travailler chez Disney est vraiment un rêve d’enfant ».
La magie Disney fonctionne. Beaucoup de candidats qui ont déjà travaillé là-bas y retourneraient sans hésiter. Cristina, 32 ans, est en recherche d’emploi depuis un an. Elle a déjà travaillé en CDD chez Disney en tant qu’artiste de complément : elle s’est déguisée en Mickey, Minnie, Daisy ou Donald. « Partager, fondre en larmes parfois… Il y a parfois une telle émotion qui passe entre les clients petits et grands et les personnages Disney que cela m’a donné envie de revenir travailler au parc. » Gaël, 22 ans, technicien ascensoriste en recherche d’emploi a « fait plusieurs missions intérim en restauration au sein du parc ». « J’ai beaucoup apprécié l’ambiance » raconte-il.

Durant le speed recruiting, l'ambiance est à la convivialité

Une rencontre en direct attendue des candidats

Pour préparer sa venue, Gaël a « fait des recherches personnelles sur Internet : sur l’histoire de l’entreprise, le nombre de salariés… » . « Je me suis aussi renseigné sur la fiche métier du poste que je recherche afin de savoir si mon profil correspondait » ajoute-t-il. Arielle et Domani ont fait la plupart de leurs recherches sur le site Disney et en ont aussi profité pour retravailler leur CV respectifs.
Une préparation qui en dit long sur l’enjeu pour les candidats : la plupart attendent beaucoup de l’événement. « Pour moi cette journée c’est repartir avec un emploi. Cela fait un moment que je cherche, j’ai fait pas mal de petits boulots, je travaille aussi chez Mc Donald’s le week-end » explique Gaël.

« Se rendre à ce genre d’événement est plus facile qu’aller seule à un salon emploi »

Ce qui compte pour eux, c’est avant tout la rencontre. « Rencontrer les recruteurs est la meilleure solution selon moi » juge Domani. Agent de réservation, elle souhaite intégrer le service billetterie de Disney. « C’est bien de postuler sur Internet mais il vaut mieux pouvoir échanger avec les recruteurs en face » ajoute-elle. Son amie Arielle, jeune diplômée, cherche un poste en marketing depuis un an. Pour elle, « se rendre à ce genre d’événement est plus facile que d’aller seule à un salon emploi ».
Les candidats sont en effet accompagnés de A à Z et peuvent échanger avec les membres du groupe toujours très disponibles. Comme ce concepteur décor chez Disney depuis 23 ans, qui parle avec amour de son métier sur le stand Imagineering. A la fin de la journée, la magie Disney a opéré et les candidats repartent en rêvant à leur futur métier. Pari gagné.

> A lire également, l’interview de Daniel Dreux, Vice-président Ressources Humaines de Disneyland Paris : « Marque employeur Disneyland Paris : Faire rêver, c’est un métier »

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. vaudran nicolas
    7 octobre 2014 - 16h55

    Bonjour je m’appelle nicolas je voulais savoir si il y avait des place pour la maintenance a disney? si oui comment postuler

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.