Fermer
menu

Salaire brut et salaire net : comment s’y retrouver ?

CalculS’il existe un document administratif que personne ne comprend, c’est bien la fiche de paie. Une récente loi vient d’ailleurs d’être votée pour en simplifier la lecture et limiter son nombre de lignes. En effet, ceux qui ont cherché à déchiffrer leur bulletin de salaire se contentent bien souvent d’évaluations approximatives. « Il est plus que difficile de faire un calcul précis du brut au net car il n’y a pas d’échelle de proportionnalité », lance William Naccache, directeur financier du cabinet de recrutement Fed Finance. Pas étonnant que le commun des mortels s’y perde.

Tranche A, tranche B, cotisations Assedic…
Première difficulté pour calculer le net par rapport au brut : les cotisations et charges sociales des employés. « Les salariés ne subissent pas le même taux de charge car certaines cotisations sont plafonnées », poursuit William Naccache. En effet, les employés cotisent aux Assedic sur une tranche A, dans la limite de 2946 euros, mais aussi sur une tranche B avec un plafond fixé à 3 fois 2946 euros, soit 8838 euros. Pour un salarié dont la rémunération dépasse ces plafonds, son net sera donc un peu plus proche de son brut. « Par exemple, pour un salaire de 20 000 euros brut par mois, 8216 euros ne seront pas touchés par les cotisations Assedic », détaille le directeur financier.

En intérim ou en CDI, le brut varie
Le contrat de travail joue également sur le passage du brut au net. Ainsi l’intérimaire qui est payé sur la base des heures effectuées au mois, contrairement au salarié permanent. Si un intérimaire est embauché avec un contrat indiquant un salaire de 30 000 euros brut par an, ce montant sera ensuite calculé mois après mois en fonction des heures réellement effectuées. Certains mois, il travaillera 150 heures, d’autres plus, d’autres moins. Ce qui jouera chaque mois sur sa rémunération nette. Si le contrat de l’intérimaire dure un an, il devrait au final retrouver la rémunération négociée en amont.

Cadre ou pas cadre
Le statut de l’employé joue également sur sa rémunération brute et nette. « Les cadres cotisent un peu plus pour leur retraite, ce qui peut faire varier le taux de cotisations de un à deux points », poursuit William Naccache. La convention collective de l’entreprise peut aussi impacter la fiche de paie. Dans ce cas, le meilleur informateur c’est l’employeur.

« Au final, combien je gagne ? »
« Le calcul à appliquer c’est de considérer que votre net représente entre 76% et 78% de votre salaire brut, même si cela peut varier d’un demi-point », souligne le directeur financier de Fed Finance. Le taux de calcul peut toutefois monter jusqu’à 80% pour les gros salaires ne cotisant pas sur toutes les charges Assedic. Sachez qu’il existe également un certain nombre d’outils permettant de convertir son brut en net et vice versa. Des calculateurs utiles pour préparer un entretien d’embauche et négocier au plus juste son salaire.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Kiwi
    16 octobre 2011 - 11h30

    Bonjour, j’ai un petit trou de mémoire ; lors d’un entretien d’embauche on parle en net ou en brut ?
    Merci d’avance!

  2. Cabinet-de-recrutement.eu
    16 octobre 2011 - 14h29

    @Kiwi
    Avec les cabinets de recrutement ou chasseurs de têtes on parle généralement du brut annuel, primes comprises. Vous obtenez le net en retranchant autour de 22%.
    Il ne faut pas oublier de prendre en compte tous le reste: mutuelle, tickets restaurant, voiture, retraite sur-complémentaire, etc.

  3. Kiwi
    16 octobre 2011 - 18h59

    Merci pour ces précisions !

  4. FmR
    17 octobre 2011 - 9h26

    Effectivement c’est une précision utile, quand on vous demande vos prétentions en entretien, il faut toujours donner une fourchette en brut annuel et comme le rappelle le commentaire numéro 2, il faut négocier sur l’ensemble du package : le salaires et les avantages, on a d’ailleurs plus de facilités à négocier sur les compléments, prime etc que sur le seul salaire qui comprend une part incompressible de charges et taxes.

  5. olive
    22 octobre 2011 - 18h56

    Petite question : j’ai été embauchée le 5 juillet 2011 en CDI comme assistante et conseillère de location d’une agence immobilière. Sur la base de 35 h hebdo je suis rémunérée à 8,71/h et j’ai des primes sur les locations. Les mois où je n’ai pas de prime ils rajoutent et les mois où j’en ai ils se servent sur mes prime. Est-il légal de payer en dessous du SMIC ?

    Merci de votre réponse

5 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.