Fermer
menu

Des solutions contre la procrastination

ProcrastinationLe 25 mars, c’était la journée de la procrastination. Un terme un peu barbare qui désigne tout simplement le fait de remettre au lendemain ce qu’on aurait pu faire le jour même. Un mal professionnel qui nous touche tous de près ou de loin, qu’on soit salarié ou chercheur d’emploi. Au-delà de la culpabilité, la procrastination est aussi une source de souffrance. Comme le burnout, elle fait partie de ces maux qui pourrissent la vie de bureau.

Alors pourquoi une journée consacrée à ce phénomène ? C’est tout simplement l’initiative d’un éditeur, Anabet, qui sort prochainement un livre intitulé « Demain c’est bien aussi ». Le message : procrastiner ce n’est pas si mal, prenons le temps de faire les choses correctement. Avec un site internet où vous pouvez témoigner de la procrastination sur le modèle des sites à la Vie de merde. Et pour ceux qui ne savent toujours pas ce qu’est la procrastination, une vidéo (en anglais) vaut mieux que mille mots.

Procrastination from Johnny Kelly on Vimeo.

7 conseils pour lutter contre la procrastination

Mais plutôt que faire l’éloge de la procrastination, essayons tous ensemble de sortir de l’engrenage du « retard coupable ». Voici quelques solutions qui vont vous permettre de ne plus remettre au lendemain vos tâches quotidiennes.

1. Travaillez en flux tendu

Dans tout travail, il y a une part de routine. Des trucs pas forcément passionnants qui reviennent de manière récurrente comme le virus de la grippe. Le plus simple est d’appliquer la méthode du « zéro stock ». Mail traité dès sa réception, plutôt que classé dans une répertoire que vous n’osez plus ouvrir de peur d’avoir des sueurs froides. Débrief de la réunion envoyé l’heure qui suit… Il faut se débarrasser le plus rapidement des petites tâches subalternes avant qu’elles ne s’accumulent. Et surtout, finir ce que vous avez commencé.

2. Un peu d’organisation !

Si vous procrastinez trop c’est peut-être le signe d’une mauvaise organisation. La méthode de la To do list permet de voir ce qui a été fait et ce qui reste à faire. C’est surtout un moyen de se motiver en rayant rageusement le boulot expédié. Seul problème : la To do list ne raccourcit jamais autant qu’on voudrait, c’est un peu démotivant parfois.

3. Fixez-vous des objectifs quotidiens

Si vous avez tendance à toujours repousser certaines tâches, prenez le boulot comme un défi. Exemple : « Allez, d’ici 17h il faut que je finisse ma présentation powerpoint ». Communiquer ce délai aux collègues peut aussi vous inciter à ne plus procrastiner.

4. Découpez la journée comme un saucisson

En complément de l’organisation et des objectifs, découpez votre journée en quatre. Début et fin de matinée, début et fin d’après midi. Programmez, si vous le pouvez, des tâches simples en début de chaque demi-journée pour vous chauffer, comme les sportifs de haut-niveau. Ménagez-vous des périodes de concentration pour les boulots plus complexes au moment où vous êtes le moins dérangé.

5. Apprenez à dire non !

Si vous procrastiner trop c’est peut-être tout simplement parce que vous êtes débordé ? Le secret : déléguer quand c’est possible pour se recentrer sur les missions qui vous intéressent le plus. Et surtout savoir dire « non » pour ne pas se noyer dans une multiplicité de travaux tous plus urgents les uns que les autres, ne plus répondre au téléphone, sécher les réunions sans intérêt.

6. Souvenez-vous que vous êtes payé

Le salaire que vous recevez en fin de mois rétribue un travail que vous devez livrer en temps et en heure. Après tout il faut bien « faire le job », prenez-le avec plus d’entrain et de recul. Vous verrez que ce sera moins difficile de se mettre dedans.

7. Si les symptômes persistent, changez de boulot

La procrastination est parfois le signe d’une certaine lassitude, d’un ennui face à la routine. C’est peut-être le moment de changer de boulot, de refaire son CV, ou tout simplement de se remotiver. Dernière hypothèse, vous aimez tout simplement travailler dans l’urgence, alors ne changez rien.

Et si toutes ces astuces ne fonctionnent pas, isolez-vous chaque matin dans les toilettes de la boite et devant le miroir répétez comme un mantra « Je procrastinerai demain ! »

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Inead
    27 mars 2010 - 23h28

    Tout à fait d’accord avec le lien entre procrastination et manque d’organisation. Personnellement, on m’a conseillé le livre « Getting Things Done » de David Allen. Ce livre permet réellement de changer notre rapport au travail.

  2. yann
    31 mars 2010 - 19h06

    ah! enfin un article de psychologie qui me fait vraiment du bien. merci beaucoup.

  3. FmR
    2 avril 2010 - 9h02

    De rien !

  4. eliette
    28 août 2010 - 21h04

    Article très intéressant et qui déculpabilise, parce que la procrastination est souvent un peu honteuse. L’accepter et mieux la comprendre est le premier pas pour changer !

  5. Bakenji
    2 novembre 2011 - 9h46

    Bien le bonjour!

    La procrastination n’est pas forcément quelque chose de péjoratif. La procrastination peut aussi être un moment de découverte, d’apprentissage et de création dans une société trop concentrée sur la réussite sociale et professionnelle personnelle.

    La procrastination permet de faire des choses que jamais on ne ferait autrement (de la peinture, de la rédaction, apprendre les constellations).

    La procrastination c’est très bon! D’ailleurs, j’ai moi même un blog qui aide à la procrastination!

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.