Fermer
menu
Théma Alternance : Découvrez les initiatives de nos partenaires

« Démarre ta story », une campagne inédite pour mettre en valeur l’apprentissage

Ce matin, le Conservatoire National des Arts et Métiers accueillait la conférence de presse de la ministre du Travail et de la Formation Professionnelle Muriel Pénicaud. Une nouvelle fois, le gouvernement, comme les précédents avant lui, a décidé de booster l’apprentissage en déconstruisant les clichés. Sauf que cette fois, il s’agit de « faire buzzer l’apprentissage » en faisant sa promotion sur les réseaux sociaux, via les jeunes eux-mêmes et le hastag #demarretastory. Une campagne moderne et dynamique soutenue par des personnalités comme le chef étoilé et ancien apprenti Thierry Marx ou encore l’humoriste et youtubeur Pierre Croce.

Facebook, Facebook live, Instagram, MinuteBuzz, Topito, Youtube, Snapchat… Le ministère du Travail a mis le paquet pour séduire les jeunes en quête d’orientation. Car ils ne sont que 400 000 en France à poursuivre dans cette voie (soit 7 % des jeunes de 16 à 25 ans), alors que l’apprentissage garantit un emploi dans les 7 mois à ceux qui le choisisse. Le lancement de la campagne « Avec l’apprentissage #Démarretastory » ce lundi matin 23 avril est également l’occasion de présenter le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel qui sera débattu au Parlement au mois de juin, et qui comprend 20 mesures concrètes pour développer l’apprentissage sur tout le territoire, parmi lesquelles une augmentation de salaire et une aide de 500 € pour passer le permis. La limite d’âge de l’apprentissage va également être repoussée à 30 ans au lieu de 25 ans actuellement.

Une story sans cliché

Le travail de fond voulu par la ministre commence par la déconstruction des clichés sur l’apprentissage, encore trop souvent considéré comme une voie de garage par des milliers de jeunes et leurs parents. Et le ministère du Travail de rappeler que l’apprentissage représente tous les métiers et tous les secteurs, de la boulangerie à l’aéronautique en passant par la finance (oui oui !) ; il prépare à tout type de diplôme, du CAP au Master 2, tout en assurant une rémunération ; et il constitue un réel tremplin pour l’emploi puisque les apprentis trouvent un emploi dans les 7 mois qui suivent l’obtention de leur diplôme. Enfin, « il permet à chacun de construire un parcours adapté à ses envies » : rémunération, autonomie, formation à l’international, construction de son réseau professionnel… Tout y est !

Et ce ne sont pas les apprentis qui diront le contraire ! Parrain de la campagne, le chef étoilé Thierry Marx n’est pas le seul exemple en matière de success story. Parmi les témoignages liés à la campagne, on trouve celui du chef cuisinier de l’Elysée, Guillaume Gomez, meilleur ouvrier de France et ancien apprenti. Ou encore Vincent Thiébaut, également ex-apprenti aujourd’hui député En Marche.

La campagne met également l’accent sur des parcours d’apprentis qui sortent des clichés : apprentie en communication, en développement commercial, en ressources humaines, en analyse des coûts informatiques… L’apprentissage ne concerne pas seulement les métiers manuels. Et il permet aussi de belles histoires de reconversion comme pour Clémence, apprentie en cordonnerie après un cursus en licence de psychologie suivi à la fac.

Alors, vous pensiez vraiment tout savoir de l’apprentissage ?!

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.