Fermer
menu

Demain, quelles compétences pour les professionnels des RH ?

Face à un monde du travail en mutation perpétuelle, une récente étude prospective a fait le point sur la fonction RH et ses configurations possibles pour demain. « RH 7.0 : les scénarii prospectifs des métiers ressources humaines » a ainsi imaginé tous les scénarios possibles pour la profession et réfléchi aux compétences qui seront indispensables à l’avenir. Pilotage, accompagnement, écoute et respect sont ainsi au cœur des enjeux.

Anticiper les compétences et les responsabilités du métier

Pour les deux organismes qui ont réalisé l’étude – l’ANDRH et l’Association francophone de Gestion des Ressources Humaines (AGRH) – il ne s’agit pas de prévisions mais bien de prospective, soit « une démarche d’anticipation des futurs possibles en termes de compétences, d’activités et responsabilités d’un métier ». 60 % des répondants à l’enquête sont des acteurs RH, 39 % des acteurs de l’emploi, de la formation et du développement de compétences, et 10 % des managers.

7 compétences et postures attendues pour demain

  1. Veiller : outils, pratiques, processus de GRH… Tous les sujets RH doivent faire l’objet d’une veille rigoureuse. Cette compétence est même carrément stratégique car elle permet une meilleure appropriation des enjeux RH de demain. Dans ce cadre, les professionnels doivent rester attentifs aux grandes transformations et aux évolutions vécues par les organisations.
  2. Piloter : les RH doivent disposer d’outils de pilotage, de contrôle, de mesure et de reporting pour engager des réflexions autour du conseil, de l’accompagnement des salariés, ce afin de proposer des solutions innovantes. Comment ajuster « le facteur humain » à son environnement et aux impératifs de performance ? Les RH devront être attentifs aux ressources disponibles.
  3. Transformer : les RH doivent être au cœur de la transformation des entreprises et être les ambassadeurs des changements d’organisation, d’outils, de pratiques et de process RH. Les professionnels RH devront intégrer le changement pleinement pour en faciliter l’appropriation par les différents acteurs et salariés de l’entreprise.
  4. Accompagner / Conseiller :  il s’agit d’accompagner la transformation des entreprises, notamment la transformation digitale actuellement à l’œuvre. Soutenir et conseillers managers, collaborateurs et décideurs, en leur apportant une vision stratégique comme opérationnelle.
  5. Ecouter : l’écoute de toutes les parties prenantes apparaît comme un élément essentiel pour rompre les résistances au changement. Elle assure également une meilleure qualité de vie au travail et à la clef, améliorer le bien-être des salariés. Développer cette compétence permet d’éviter les conflits et d’instaurer le dialogue social.
  6. Respecter : il est nécessaire de respecter les intérêts des parties prenantes en interne (salariés, direction, managers, représentants du personnel) comme en externe (actionnaires, fournisseurs, clients, partenaires, prestataires…).
  7. Mesurer : il s’agit de mesurer l’efficacité des dispositifs de management et cette mesure doit être à la fois quantitative et qualitative. Une approche « contrôle de gestion » sera un plus.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.