Fermer
menu

De quoi parlent les salariés pendant leur pause-café ?

Météo, vacances et coupe du monde… Voici le trio de tête des sujets les plus abordés autour de la machine à café, selon un sondage Ifop pour la marque Lavazza. Mais la victoire des Bleus dimanche dernier a certainement, depuis, éclipsé les autres discussions préférées des salariés.

La pause-café en entreprise, un rituel loin d’être anodin

Les femmes plus intéressées par les vacances, les hommes par le foot 

Si 86 % des Français, quel que soit leur sexe, ont évoqué au cours des 2 dernières semaines la météo durant la pause café, les vacances sont un sujet qui semble davantage faire parler les femmes (80 %) que les hommes (seulement 69 %). Autre discussion genrée, le football occupe plus les hommes (68 %) que les femmes (56 %). « D’une manière générale, salariés masculins et féminins sont en décalage sur un certain nombre de sujets », souligne l’étude. Les salariées échangent ainsi plus volontiers sur des idées de sorties culturelles ou l’éducation des enfants, quand leurs homologues masculins commentent plus souvent le sport en général ainsi que l’actualité économique du pays et de leur entreprise en particulier.

Plus surprenant, l’étude note que les Franciliens sont les salariés les plus bavards de France. En effet, quel que soit le sujet de conversation, ils étaient plus nombreux à déclarer en parler. Un de leurs sujets de prédilection étant, sans surprise, les grèves de la SNCF qui les impactent plus douloureusement dans leur quotidien.

A quoi sert la pausé-café ?

Les managers (41 %) se servent, eux, de la pause-café comme d’un outil de management et de briefing de leurs collaborateurs. Ces derniers, selon une autre étude réalisée par Nespresso, la perçoivent comme un moment permettant « d’optimiser ses capacités physiques et intellectuelles ». D’ailleurs, 70 % des salariés jugent même que c’est un « outil de motivation ».

Interrogés pour connaître leur perception de la pause-café, les salariés estiment également qu’elle permet de sortir des contraintes professionnelles ou encore de construire des échanges plus humains. Mais avec les vacances, certains salariés s’interdisent de prendre trop de breaks caféinés. Environ 25 % des répondants affirment mettre ce temps à profit pour s’avancer dans leurs dossiers. Ils jugent en effet que leurs collègues ne seront pas forcément en mesure de faire aussi bien qu’eux durant leurs vacances. Un chiffre qui s’élève à 43 % chez les cadres. Peut-être appartiennent-ils aussi à la catégorie des fayots, des indispensables ou des rétenteurs d’informations… ?

Café, clope, pipi : que dit la loi sur la pause au travail ?

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.