Fermer
menu

CV : un candidat ça trompe énormément

CVshutterstock2« La vérité est trop nue, elle n’excite pas les hommes ». Une expression faite pour les candidats. Selon la dernière étude sur les CV trompeurs réalisé par le Florian Mantione Institut, 75% des d’entre eux mentent aux employeurs. Une pratique qui ne semble d’ailleurs pas déplaire à ces derniers : seulement 1/3 des recruteurs vérifient l’exactitude des informations contenues dans les CV. Des petits mensonges entre amis en somme qui ont progressé de 5% depuis 2009, même si « souvent les candidats n’ont pas la sensation de tromper le recruteur », précise le Florian Mantione Institut. Alors gros mensonges ou petites tromperies ?

Acheter son diplôme sur Internet

Parmi les « corrections » les plus fréquentes pratiquées par les candidats, 33% s’attribuent « souvent » un faux diplôme. Une simple formation se transforme alors en véritable diplôme, quand ce dernier n’a pas tout simplement été acheté sur Internet. La fonction du poste occupé précédemment est également régulièrement (48%) enjolivée : un responsable devenant par exemple directeur. La durée réelle des postes fait aussi l’objet de modifications (54%). Quant à la pratique d’une langue étrangère, 62% des candidats avouent surestimer leurs connaissances.

Un jeu de l’offre et la demande ?

Mais les candidats minimisent tout aussi régulièrement leurs anciennes responsabilités lorsqu’ils postulent à un emploi de plus faible niveau. Une pratique qui vise à « ne pas effrayer le recruteur » dans le cas d’un ancien chef d’entreprise par exemple ou encore afin que « cet handicap ne s’ajoute pas à d’autres » lorsque la rémunération précédente était supérieure à celle aujourd’hui offerte, détaille l’étude.

Preuve que les candidats cherchent avant tout à s’adapter au poste offert. Mais cette pratique reste dangereuse. « Mentir, c’est risquer de briser une relation de confiance entre le candidat et l’employeur », explique Vincent Picard, directeur associé du cabinet Fed Finance. Selon lui pourtant, « il y a mentir délibérément et chercher à tirer le meilleur de ses expériences. Et c’est une nuance de taille ! » Pour aider les candidats à faire la part des choses, ce dernier conseille alors de « lister l’intégralité de leurs savoir-faire et à les présenter de la meilleure manière qui soit. Cela leur offrira de meilleures chances d’être recrutés sans jamais être malhonnêtes ». Autrement dit : « Même dans le mensonge, mesure il faut garder… »

 

Et la palme des plus gros menteurs revient aux…

  • 1 Commerciaux (75%)
  • 2 Managers (52%)
  • 3 Techniciens/Ingénieurs (36%)
  • 4 « Administratifs » (26%)

Source Florian Mantione Institut

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Cédric
    28 janvier 2014 - 18h25

    Hummm..c’est bien beau de dénoncer les candidats qui bidonnent leur CV, mais il faudrait peut-être se poser la question du « pourquoi » le phènomène est-t’il aussi massif…

    ne serait-ce pas par la faute des employeurs justement? Qui est-ce qui éliminent les CV parce que les trous paraissent suspects? Qui est-ce qui ne veut pas d’un candidat trop ou pas assez diplomé? Qui est-ce qui se mefie d’un candidat avec des expériences trop courtes que l’on taxe d’être instable?

    Qui, sinon les employeurs? Ce sont donc les employeurs et leur mentalité qui poussent les candidats et candidates à bidonner massivement …faudrait peut-être qu’ils se remettent en cause eux aussi !

  2. John
    4 mars 2014 - 13h44

    Je ne peux que valider le commentaire de Cédric quant aux vraies raisons de ces mensonges et oublis volontaires sur les CV des candidats.

    Combien de fois les entreprises se définissent en tant que « leader sur leur marché » avec un CA en « forte croissance » et des « experts reconnus » alors qu’il s’agit d’une petite entreprise de 5 salariés dont le bilan financier ferait partir n’importe quel investisseur ?

    De plus, vu le nombre d’exigences complétement aberrantes BAC +5 dans deux domaines, devoir parler 5 langues couramment, avoir moins de 30 ans et 15 ans d’expérience, le tout pour le smic par mois, ce n’est pas étonnant que les candidats enjolivent leurs cv. Simple réaction vis à vis de mensonges de la part des entreprises.

    Mais non…encore une fois, les candidats ont tous les torts et les entreprises sont blanches comme neige !

  3. fabienne
    4 mars 2014 - 17h37

    Très lucide, John.

    Bidonnez vos CV intelligemment, aucun scrupule à avoir.

  4. jessica
    22 septembre 2014 - 19h37

    Parfait Cédric et John ! Je valide ! C’est Malheureux mais vous avez raison…

  5. DHENIN M
    17 février 2015 - 10h22

    Je pense sincèrement que l’honnêteté ne paye plus de nos jours donc voilà …

2 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.