Fermer
menu

Chronique d’une recherche d’emploi : Augustin et son CV Facebook

AugustinduvalcvfacebookTrouver un stage n’est pas toujours simple. C’était le cas pour Augustin Duval, jeune étudiant en marketing jusqu’au 25 avril 2011, le jour où il a publié son CV façon Facebook sur la toile. En 5 jours, près de 30.000 personnes ont visité sa page, et plusieurs blogs et médias dont Canal + ont relayé sa candidature. Aujourd’hui, près de 55.000 visiteurs uniques issus de 130 pays ont parcouru son CV. Mais cette méthode lui a surtout permis de trouver plus facilement une entreprise pour ses 3 mois de stage de fin d’études.
Afficionado du web et débrouillard (il a créé une petite auto-entreprise), il a réussi à se démarquer sans pour autant en faire trop, car selon lui « toute candidature doit être sérieuse et refléter ce que l’on est ».

Le 25 avril 2011, tu lançais ton CV interactif façon Facebook pour trouver un stage en marketing. L’as-tu trouvé ?
J’ai eu la chance d’être contacté par MakeMeReach, une agence parisienne spécialisée dans le marketing Facebook, quelques jours à peine après la mise en ligne de mon CV. C’était le premier entretien d’une longue série, et j’ai finalement accepté leur proposition. Les trois mois de stage se sont très bien déroulés, j’ai pu vivre ma première expérience en agence web dans un contexte professionnel favorable.

Comment t’es venue l’idée d’un tel CV ? Et pourquoi l’avoir fait ?
J’ai eu l’idée en cherchant une mise en forme originale pour mon CV, que je souhaitais diffuser afin de trouver un stage pour valider ma troisième année d’étude. Facebook est venu assez naturellement et se prêtait plutôt bien au contexte, étant donné que je cherchais dans le milieu du web. Je comptais tout d’abord faire une version papier pour l’envoyer aux entreprises, mais j’ai dévié peu à peu vers un site web, entièrement interactif. J’ai essayé de construire un CV qui montrait mes compétences et expériences tout en y mêlant humour et légèreté.

Augustinduvalcvfacebook2

As-tu vu venir le buzz ? Et d’après toi, comment a-t-il « pris » ?
Lorsque j’ai fini le développement, j’ai simplement posté le lien sur mon mur Facebook afin de récolter des avis. J’ai eu beaucoup de retours de mes amis, qui ont eux-mêmes assuré la diffusion de mon CV. C’est principalement grâce au réseau de mon école, HETIC, que le buzz a été généré. Il a ensuite été relevé par plusieurs médias (dont votre site !), ce qui a évidemment accéléré le partage et augmenté les visites.

Parle-nous un peu de la création de ton auto-entreprise, Iwebya
Je l’ai créée il y a à peu près un an sans grande prétention, afin de pouvoir travailler sur des projets web en tant que freelance. Depuis je réalise régulièrement des sites pour des particuliers, en parallèle de mes études.

Aujourd’hui, quels sont tes projets d’études ou professionnels ?
De nombreux projets web bénévoles me sont proposés via ma formation, et je collabore également souvent avec Synerg’HeTiC, la junior entreprise de mon école. En parallèle de tout ça, je travaille sur des sites personnels. A terme, mon objectif est de réussir à concevoir un service en ligne qui attire du monde et qui me permette, financièrement parlant, de m’y consacrer entièrement. A l’image d’un Zuckerberg (Facebook) ou Larry Page (Google), qui sont des modèles d’entrepreneurs pour moi. Une idée et c’est parti !

Pour conclure, quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut faire sortir sa candidature du lot comme tu l’as fait ?
De ne pas faire de l’original juste pour faire de l’original. Il faut quelque chose à son image. Toute candidature doit être sérieuse et doit refléter ce qu’on est. De plus, tous les corps de métiers n’acceptent pas forcément les CV qui sortent de l’ordinaire. Renseignez-vous bien sur les entreprises qui vont vous lire. Et surtout, demandez leur avis à vos proches avant tout, ils sont généralement de bon conseil !

Voir le CV Facebook d’Augustin Duval. Suivez également Augustin sur Twitter et son site.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. seoreference
    28 novembre 2011 - 19h27

    Un CV original est a double tranchant. Il faut bien connaitre son secteur d’activité cible car tout les employeurs n’apprécient pas les nouvelles tendances.

  2. spip
    2 décembre 2011 - 15h26

    Moi ce qui me tue, c’est qu’on soit obligé d’en arriver là pour un stage de 3 mois O_O ! ça devient franchement du grand n’importe quoi !!!!
    Je ne dénigre pas le travail de ce jeune homme, je parle plutôt des recruteurs…

  3. Xoliv
    2 décembre 2011 - 15h36

    Je suis sur que c’est du « pipo » ces chiffres … certains liens sont fakes alors montrez des stats réelles et on croira les 30 000 visites « fantômes » en aussi peu de temps (5jours) pour un inconnu …
    Je suis dans le web et le référencement c’est pas instantané ! MDR!

  4. Priscilla
    2 décembre 2011 - 15h39

    C’est ce qu’on appelle un buzz, non ? Pourquoi ne pas essayer d’être positif sur ce genre d’initiatives, Augustin a trouvé un stage, il n’avait pas forcément d’intérêt a gonfler ses chiffres…

  5. SophieL
    4 décembre 2011 - 10h35

    Il me semble qu’aujourd’hui les sites du genre Viadeo, SkillAvenue.com ou LinkedIn offrent une visibilité intéressante à partir du moment ou l’ont prend le temps de bien remplir son profil. Je suis personnellement régulièrement contactée via ce biais.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.