Fermer
menu

La culture d’entreprise, un levier de croissance souvent négligé

Conscients de l’importance de la culture d’entreprise, les dirigeants ont pourtant rarement une stratégie pour la diffuser et l’entretenir auprès de leurs collaborateurs selon une récente étude. Et quand cela est le cas, ce sont les conseils d’administration qui négligent le sujet. Pourtant, la culture d’entreprise fait partie des leviers de croissance de l’entreprise.

L’expression revient régulièrement dans la bouche des dirigeants, RH et salariés, et la tendance veut même qu’on « cultive » sa culture d’entreprise. Mais le concept est finalement assez flou pour tout le monde. Selon Wikipédia, « la culture d’entreprise est un ensemble de connaissances, de valeurs et de comportements qui facilite le fonctionnement d’une entreprise en étant partagé par la plupart de ses membres ». Si vous adhérez aux valeurs de l’entreprise et les véhiculez sans même vous en rendre compte, c’est que l’entreprise a réussi son pari en entretenant votre motivation et votre bien-être au travail, faisant de vous le meilleur ambassadeur de sa marque : vous êtes « corporate ».

La culture d’entreprise, 3e au top des priorités

Beaucoup d’entreprises veillent à entretenir leur culture. Une manière pour elle de se démarquer, de prôner des valeurs qui leur sont propres en interne comme en externe, de travailler leur marque employeur… Selon l’enquête « Board Leadership in Corporate Culture » menée au cours de l’été 2017 par Mazar et ses partenaires auprès de 450 membres des principaux organes de direction d’entreprises (directeurs financiers, présidents du conseil d’administration, administrateurs exécutifs et non exécutifs, secrétaires généraux …), la culture d’entreprise arrive même en 3e position des priorités après la stratégie et la performance financière dans les conseils d’administration.

Un manque d’outils de mesure et de diffusion

La majorité des 450 dirigeants interrogés s’accorde sur leur part responsabilité dans la définition et la diffusion de la culture au sein de l’entreprise. Pour l’évaluer, seuls 25 % des conseils d’administration ont choisi de conduire un audit interne et externe. La plupart d’entre eux (75 %) se fient surtout aux retours (« feedbacks ») des collaborateurs, aux avis des clients et aux situations de risques.

La presse, les réseaux sociaux et le web sont encore peu considérés par les membres des CA, alors que ces éléments ont une forte influence sur la culture d’entreprise. Pour preuve, « 85 % de la valeur des grandes entreprises repose sur l’immatériel, le capital humain, la réputation, la marque » rappelle Mazar.

Faire de la culture d’entreprise un levier de croissance n’est pas pour demain

Néanmoins, seul 1 administrateur sur 5 en Europe déclare consacrer du temps aux questions de culture d’entreprise. D’ailleurs, seule la moitié des membres de conseil d’administration interrogés disent avoir une perception « raisonnablement claire » de la culture désirée de leur entreprise. A ce stade, l’écart entre les intentions et les actes sont encore importants. Si la culture d’entreprise occupe une place centrale, les conseils d’administration n’ont pas encore trouvé la meilleure façon d’en faire un levier de croissance et elle ne fait toujours pas partie de principaux indicateurs de suivi de cette croissance.

« Tous les dirigeants interrogés s’accordent sur la nécessité d’inscrire la culture d’entreprise à l’agenda des conseils d’administration mais il est dorénavant temps de le traduire en actes et de le diffuser dans l’ensemble des organisations » analyse Gilles Magnan, associé et membre du comité exécutif de Mazars en France.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.