Fermer
menu

Visite de l’éco-campus Evergreen, nouveau siège du Crédit Agricole S.A.

Chaque espace lounge, il y en a une quarantaine en tout, est décliné sur un thème comme ici sur un mode bibliothèque à l'ancienne.
Les espaces lounge sont aussi des lieux de travail (photo Alain Dovifat)
Chaque salle de pause a son instrument ludique, choisi par les équipes : billard, babyfoot, console de jeu...
Une salle de réunion près d'une salle de pause (photo Jérémie Croidieu)
L'auditorium de plus de 200 places accueille les séminaires mais aussi des événements externes. (photo Alain Dovifat)
Pour la pause de midi les collaborateurs ont le choix entre des snacks et une brasserie plus chic pour inviter des clients ou leur famille (photo Igor Lubinetsky)
Les bureaux sont composés de petits open space à taille humaine, chaque salarié a pu choisir son mobilier et personnaliser les couleurs. (Photo Alain Dovifat)
Dans certaines salles de réunion d'immense tableaux blancs tactiles permettent de faire des présentations interactives.
Un peu partout dans les couloirs, des écrans pour s'informer...
Entre chaque bâtiment, un patio de verdure fait le lien avec le reste du jardin.
Le jardin d'inspiration japonaise donne une ambiance zen à tout le site.
De nombreux animaux vivent dans le jardin, comme ce héron en pleine partie de chasse.

Depuis 2010, le Groupe Crédit Agricole S.A. a commencé à regrouper toutes ses filiales dans un campus situé à Montrouge, aux portes de Paris. Ce site au nom prédestiné, Evergreen, accueille déjà 5500 collaborateurs du groupe bancaire, ils seront 9000 d’ici fin 2015. Il s’étale sur huit hectares dont la moitié a été préservé pour réaliser un immense jardin à l’ambiance japonaise. Car sur ce campus bancaire, ce qui compte c’est que les collaborateurs des différentes filiales se sentent bien et travaillent mieux ensemble. Visite guidée de la nouvelle vitrine de la banque verte.

Un jardin de 4 hectares

Evergreen-jardin

Evergreen c’est un peu une ville dans la ville. A lui seul, le campus représente 3% de la surface totale de Montrouge. Une ville qui compte 40.000 habitants soit à peine 4 fois plus que le nombre de collaborateurs de la banque verte qui y travailleront d’ici deux ans.

170.000 mètres carrés de bureaux, 4 hectares de jardin avec plus de 90 espaces végétales différentes recensées et protégées. C’était le deal quand le Crédit Agricole a investi ces locaux en 2010. Les espaces verts existaient déjà ainsi que l’immense cafétéria, dessinée par Renzo Piano dans les années 80, et qui constitue l’épicentre du campus. Là où tout le monde se retrouve pour une pause déjeuner en terrasse, comme en ce jour de juin ensoleillé où nous avons pu visiter le site. Une vraie place de marché où des banquiers en costume croisent des cortèges de cannetons. Il en naît une quarantaine chaque année dans ce jardin remarquable ce qui donne une ambiance assez particulière au campus.

« Nous n’imaginions pas que la présence d’animaux aurait autant d’impact sur les équipes » avoue Romain Hamard, Responsable Communication et Grands Projets, qui était en charge de la communication sur le site lors du premier déménagement en 2010-2011.

Un concept d’entreprise-campus

Le changement de décor a en effet été radical pour les équipes. Pendant 40 ans, le siège du Crédit Agricole est resté dans une tour à Montparnasse. La holding était séparée de ses filiales, réparties un peu partout en région parisienne. Avec le projet de déménagement sur le site d’Evergreen, l’objectif était de regrouper tout le monde sur un seul site. Mais aussi de changer radicalement de méthodes de travail et de management en passant de la verticalité d’une tour à l’horizontalité d’un campus ouvert.

« Ce changement de culture est lié au traumatisme de la crise » raconte Romain Hamard. « Chaque filiale avait son bâtiment aux quatre coins de Paris. Il fallait revoir nos méthodes, nos manières de travailler. Avec le projet Evergreen le but c’est que tout le monde se réunisse pour travailler ensemble, créer des business en commun et partager ses clients ».

Credit-Agricole-Evergreen

 

Ce déménagement n’était pas seulement un moyen de faire des économies au niveau de l’immobilier et de la mise en commun des moyens. « La dimension sociétale avec un campus vert répondant aux normes HQE était capitale. Mais la dimension managériale était aussi un enjeu important dans le projet », explique Romain Hamard. « Auparavant le manager était dans un bureau isolé, il est maintenant au coeur de son équipe ».

Côté matériel les conditions de travail ont changé : tous les collaborateurs sont équipés d’un ordinateur portable et ont accès au Wifi partout sur le site, dans le jardin, la cafétéria… « Dans les bâtiments et en dehors de nombreux espaces récréatifs permettent des échanges informels, c’est moins codifié qu’auparavant » ajoute Romain.

Arrivertotautravail

Et tout est fait pour faciliter le travail nomade partout sur le site. Une même carte sert de badge d’accès, de moyen de paiement à la cantine et permet aussi d’utiliser n’importe quelle imprimante et d’accéder à ses documents. On peut réserver une salle de réunion simplement à distance, pour se connecter il suffit de poser son PC portable sur un support. Dans certaines salles, des tableaux blancs tactiles format XXL offrent aussi des possibilités de présentation interactives.

Côté services, les collaborateurs sont gâtés avec une salle de sports, une conciergerie qui propose pressing, lavage de voitures et une boutique avec quelques produits essentiels. Pour les collaborateurs des caisses régionales qui sont de passage au siège, des bureaux-hôtels ont aussi été prévus pour leur permettre, non pas de dormir sur place, mais de travailler comme s’ils étaient dans leur agence.

Hall-evergreen

Une vitrine entre l’interne et l’externe

Mais Evergreen n’est pas seulement un environnement de travail qui change la vie en interne du groupe. C’est une vitrine. Le chantier, énorme, le plus important projet immobilier mené en France en 2009, a été piloté par Crédit Agricole Immobilier. Une manière de montrer le savoir-faire de la filiale maison. D’autres services du groupe y ont été associés, à commencer par les ressources humaines pour penser en amont l’organisation des espaces de travail. « Ce qui se fait à l’intérieur, se voit à l’extérieur », cette phrase pourrait être celle d’un architecte, c’est un credo adopté par la banque pour donner à voir une autre image du secteur et attirer les jeunes talents.

Séduire les jeunes et les étudiants

« Nous y invitons les étudiantes qui participent au Prix Louise Tallerie pendant une journée », explique Juliette Lazeras, Responsable Communication Marque Employeur. « Evergreen nous permet ainsi de valoriser le groupe et son offre employeur. Le site surprend toujours un peu car ce n’est pas l’image qu’on se fait du siège d’une grande banque ».

Evergreen-babyfoot

 

Avant la première phase du déménagement les collaborateurs ont même pu visiter le site virtuellement pour mieux s’y projeter. Ce projet a également servi d’expérimentation en interne pour un exercice d’innovation grandeur nature. « Grâce à notre filiale Immersive Lab nous avons modélisé en 3D le site d’Evergreen pour proposer une visite virtuelle de nos nouveaux locaux » raconte Claire Bussac, Responsable Innovation et Marketing RH. « Cette modélisation accessible sur une application iPad permet de se promener avec un avatar sur le campus. L’intérêt en attendant la fin des travaux c’est de montrer aux jeunes qu’Evergreen est un peu le Google de la finance au niveau de ses locaux et de coupler visite physique et virtuelle pour voir les prochaines étapes de la construction ».

Crédit photo : Alain Dovifat

Crédit photo : Alain Dovifat

En attendant les prochaines vagues de déménagement, le site Evergreen vit au rythme de l’actualité : des concerts ont été programmés pour la fête de la musique, pendant la Coupe du Monde de football, la banque sponsor de l’équipe de France organise des cours de samba et des événements caritatifs. Le site est comme un village et on oublierait presque qu’il s’agit d’un lieu de travail. « On reste plus facilement déjeuner le midi entre collègues, on y reste plus longtemps aussi » confirme Sabrina Schmalstieg, community manager. « L’esprit est très collaboratif, le côté campus nous incite à passer plus de temps à échanger ».
L’esprit campus, les habitants de Montrouge pourront aussi en profiter. Toujours dans cet objectif de faire le lien entre l’interne et l’externe, la dernière partie du jardin de 1,5 hectare qui est encore en travaux leur sera accessible d’ici 2016. Une manière pour la banque d’ouvrir son campus et de l’ancrer dans la vie locale.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.