Fermer
menu
  • Qualité de vie au travail

La vie avec le coronavirus : à quoi va ressembler notre vie au bureau ?

A partir d'aujourd'hui, la vie de bureau ne sera plus la même : poursuite du télétravail, distanciation physique d’un mètre dans l’ensemble des locaux, horaires et jours de travail décalés au bureau…

Salle de pause, cantine, refectoire, machine a café ... durant plusieurs mois ces lieux resteront fermés aux salariés. (Photo : maridav.adobestock)

Le télétravail s’inscrit dans la durée

Les préconisations du gouvernement sont claires : pour éviter une deuxième vague épidémique, il faut absolument maintenir le télétravail quand « cela est possible ». Mais revenir au bureau est parfois obligatoire et très important pour maintenir le lien social entre les salariés. Dans les mois qui viennent, il faudra mieux organiser la mise en place du télétravail, avec un mix entre travail à distance et travail au bureau.  En effet, il y a de grandes chances pour que le télétravail reste ancré dans la vie de bureau bien au-delà du confinement. « C’est un immense laboratoire ‘in vivo’ que nous sommes en train de connaître sur le télétravail », soulignait lundi Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Ce nouveau mode de vie auquel de nombreux salariés ont pu goûter depuis le mois de mars va s’inscrire dans la durée. Selon une étude Malakoff Humanis sur le télétravail en confinement publiée récemment, 73% des télétravailleurs souhaitent demander à pratiquer le télétravail après le confinement, de manière régulière (pour 32%) ou ponctuelle (41%).

Protocole de déconfinement

Pour les salariés qui ne pourront plus télétravailler, le retour dans les locaux est encadré par le ministère du Travail. « La santé et la protection des salariés est une condition sine qua non de la reprise de l’activité », a insisté Muriel Pénicaud. Pour la ministre du Travail, il n’est pas question de « négocier entre l’économie et la santé des salariés ». Pour aiguiller les entreprises dans la reprise de leur activité sur site tout en assurant la sécurité de leurs salariés, le ministère du Travail a fait plusieurs recommandations dans son protocole de déconfinement pour le secteur privé. Des mesures difficiles à mettre en place.

À lire également :
Télétravail : le gouvernement publie un guide spécial déconfinement

Respecter la distanciation sociale dans les locaux

Chaque salarié doit disposer d’une surface de 4 m2 au moins, ce qui permet de respecter la distance minimale d’un mètre dans chaque direction (devant, derrière, à droite et à gauche). Dans les petits bureaux habituellement partagés par deux ou trois personnes, il est ainsi recommandé de privilégier la présence d’une personne seulement. Dans les open spaces, il faudra éviter le face à face et utiliser des plexiglas en séparation dans la mesure du possible En dehors des bureaux aussi, la surface de 4 m2 par salarié devra être respectée. Ascenseurs, couloirs, escaliers, etc., il faudra limiter le nombre de personnes présentes dans ces espaces. Dans les couloirs et les escaliers, le ministère du Travail recommande ainsi de mettre en place un sens unique de circulation. Salle de pause, cantine, réfectoire, machine à café… durant plusieurs mois ces lieux resteront fermés aux salariés.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une