Fermer
menu

5 manières de convaincre un candidat d’intégrer votre entreprise

Guerre des talents oblige, ce sont désormais les (meilleurs) candidats qui décident de travailler avec une entreprise ou non. Nos conseils pour leur donner envie de pousser votre porte.

Pourquoi des candidats refusent finalement le poste qui leur était réservé ? (Getty Images / PeopleImages)

Les entreprises aimeraient recruter mais se heurtent parfois aux refus des candidats. Si les chiffres du chômage n’ont jamais été aussi hauts, ils ne suffisent pas à expliquer leurs difficultés de recrutement. Pourquoi, après avoir passé un ou plusieurs entretiens d’embauche des candidats – dont le profil, cela va sans dire, convenait aux exigences des RH – refusent finalement le poste qui leur était réservé ?

Les entreprises manquent de recul sur elles-mêmes et connaissent mal ou peu les intentions des candidats. Souvent, elles oublient que ces derniers vont postuler à plusieurs emplois. Et donc qu’ils choisiront l’entreprise la plus attractive. La plus attrayante ne signifiant pas toujours celle qui paie le mieux, non. Mais celle dont le projet correspond le plus à leurs aspirations. Bien sûr, le salaire compte mais il s’ajoute à un ensemble de bonnes pratiques que les entreprises doivent développer ou tout simplement mettre en avant. Voici cinq conseils pour attirer les meilleurs éléments !

1 – Soigner sa marque employeur

Cela peut sembler évident mais si une entreprise a mauvaise réputation, les candidats qui y postuleront ne feront pas partie du haut du panier. Pour une entreprise, avoir une bonne réputation, c’est soigner le cadre de travail, la qualité du management, l’ambition des dirigeants, sa solidité financière et tous les à-côtés qui font un gros plus (séminaire, afterwork, 13ème mois, chèques cadeaux, etc.). Si les entreprises recherchent les meilleurs candidats, eux-aussi recherchent l’excellence. Songez-y !

N’hésitez pas non plus à faire un tour sur les réseaux sociaux pour savoir ce qu’il se dit de votre entreprise et d’inverser, si nécessaire, votre cote de popularité.

À lire également :
5 conseils pour développer sa marque employeur

2 – Se mettre à la place des candidats

Si vous savez ce que vous recherchez chez un candidat, demandez-vous ce que lui recherche dans une entreprise. Selon son profil, ses aspirations ne seront pas les mêmes : un commercial n’a pas les mêmes plans de carrière ni les mêmes envies qu’un comptable. Le premier sera davantage orienté résultat et sera plus sensible à des arguments matériels (voiture de fonction, abonnement téléphonique, challenge d’entreprise) quand le second voudra pouvoir télétravailler ou bénéficier d’horaires flexibles.

Pour cela, votre culture d’entreprise doit être suffisamment souple. Les mêmes règles qui s’appliquent à tous sont une conception datée de la vie d’entreprise.

3 – Avoir une vraie culture d’entreprise

La culture c’est comme la confiture, dit-on. Moins on en a, plus on l’étale. Dans le cas de la culture d’entreprise, c’est l’inverse. Lors d’un recrutement, pour rassurer un candidat, le recruteur aura tout intérêt à bien expliquer le fonctionnement de l’entreprise, l’environnement dans lequel évoluera la future recrue, la manière dont le management s’exécute, la mentalité et le lien qui unissent les salariés. La bonne humeur est un argument massue pour recruter mais si vous le dites sans convaincre, cela risque de se retourner contre vous.

Avant de parler de culture d’entreprise, réfléchissez  à ce qui fait le sel de votre organisation, son petit plus qui donnera envie de vous rejoindre !

4 – Rémunérer au juste prix !

Certes, l’argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue. Un salaire trop bas et les refus s’enchaîneront, un salaire trop haut pourrait aussi sembler suspicieux. Comme le seul argument pour attirer les candidats dans un guet-apens. Lors de l’entretien d’embauche, n’hésitez pas à dire aux candidats que les efforts sont récompensés. Si votre entreprise a mis en place des plans de participation, dites le montant moyen touché lors des précédentes années.

Rares sont les entreprises à afficher un barème de rémunération dans leurs offres d’emploi, le faire c’est pourtant envoyer un message de confiance aux candidats.

5 – Rédiger une offre d’emploi attrayante

L’offre d’emploi est le premier aperçu que se fait le candidat d’une entreprise. Si elle n’est pas attrayante, percutante voire drôle – selon le contexte et le profil recherché – elle fera un flop. Elle doit pourtant refléter tous les points précédemment cités et être une synthèse de votre entreprise. Dans les petites entreprises, ce sont bien souvent les RH qui les rédigent mais celles qui disposent d’un service marketing font appel aux savoir-faire des communicants pour les rendre attractives. Ce n’est pas pour rien… Bien écrite, elle doit montrer très brièvement aux candidats la réalité de leur poste, la vie de l’entreprise les exigences de la mission. Le but d’une offre d’emploi bien rédigé est double : donner envie aux candidats et éviter les erreurs de casting !

Plus elle est exhaustive, plus une offre d’emploi aura des chances de rencontrer la bonne cible…

    Recevez l'essentiel de l'actualité RH

    En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

    Ces articles devraient vous intéresser
    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
    Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.