Fermer
menu

Génération Y vs génération Z au travail : la guerre n’aura pas lieu, au contraire

Comment les Millennials voient-ils l’arrivée de la génération suivante ? Quels conseils lui donneraient-ils ? Des questions auxquelles a tenté de répondre le cabinet d’audit Deloitte dans sa grande enquête « Millennials 2017 ».

La prochaine vague d’employés – la Génération Z (GenZ) aussi appelé « Centennials » – commence à attirer l’attention. Deloitte a demandé aux Millennials leur avis sur ces jeunes actuellement âgés de 18 ans ou moins qui se joindront bientôt à eux sur le marché du travail.

Les Y voient l’arrivée des Z sur le marché du travail d’un bon oeil

Et cet avis est plutôt positif : 6 Millennials sur 10 pensent que la GenZ aura un impact positif à mesure que leur présence sur le lieu de travail se développe. Cela monte à 67% chez les Y occupant des postes élevés et plus haut encore dans les pays émergents (70%). L’impact est jugé négatif par les Y dans seulement 6 pays.

Toutefois, si les digital natives voient un grand potentiel au sein de GenZ, ils pensent également que ces jeunes employés auront besoin de beaucoup de soutien lorsqu’ils entreront sur le marché du travail. Cela suggère qu’ils pourraient être disposés à offrir ce soutien plutôt qu’à les accueillir avec critique.

Les conseils de la GenY à la GenZ

Parmi les conseils qu’ils leur donneraient, on trouve ainsi : « Work hard, be patient, be dedicated, and be flexible ».

  • Travaillez dur : faites de votre mieux et ne soyez pas paresseux.
  • Soyez patient : prenez votre temps en entrant sur le marché du travail et allez-y étape par étape.
  • Soyez engagé : montrez-vous engagé dans la réussite de l’entreprise et persévérant.
  • Soyez flexible : soyez ouvert et adaptable au changement et essayer de nouvelles choses.

Des conseils qui varient selon les pays. Ainsi, en Chine, on leur conseillera d’être « humble » et en Amérique du Sud d’être « prêt à apprendre » alors qu’aux États-Unis et au Canada, le message est de « travailler dur ».

Les Millennials, futurs mentors des Z ?

Les Millennials pensent que la GenZ aura besoin de développer plus particulièrement des soft skills, plutôt que des connaissances techniques ou spécifiques. En outre, les Y ne pensent pas que les atouts actuels de la GenZ – la maîtrise des TIC et les compétences en médias sociaux – puissent réellement concurrencer les attributs considérés comme les plus précieux dans la conduite du succès commercial à long terme : la communication, la flexibilité, le leadership et la créativité ou encore la capacité à générer de nouvelles idées. Si les Z doivent travailler sur l’acquisition de ces compétences, ils semblent être déjà dotés d’une forte capacité créative.

Par ailleurs, les Y occupant des postes supérieurs – ceux impliqués dans les décisions concernant la stratégie et la direction – considèrent la GenZ comme étant sous-préparée en ce qui concerne le professionnalisme et les traits personnels tels que la patience, la maturité et l’intégrité. Des qualités qui selon eux, s’acquièrent avec l’expérience ou qui peuvent l’être grâce à un programme de mentorat entre eux et leurs aînés. Malgré tout, la vision globale qu’ont les Millennials de leurs successeurs – plutôt positive – donne des raisons d’être optimiste.

Rappelons que la génération Y regroupe des personnes nées approximativement entre le début des années 1980 et le milieu des années 1990. Ils sont également appelés « Millennials » (« enfants du millénaire »), les Yers, les Y ou les digital natives.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.