Fermer
menu
  • Ressources Humaines

5 conseils pour développer sa marque employeur

La marque employeur est la carte de visite d'une entreprise. Si elle est séduisante, elle attirera les meilleurs candidats. L'inverse est tout aussi vrai.

Pour construire votre marque employeur, faites appel à vos collaborateurs (Getty Images Artem Peretiatko)

Les entreprises se livrent aujourd’hui à une véritable guerre pour faire venir à elles les meilleurs salariés. Une « guerre des talents » décrite il y a déjà plus de 20 ans dans une étude du cabinet McKinsey. Les auteurs y expliquent, en substance, qu’il sera de plus en plus difficile pour les entreprises de recruter et/ou de conserver les plus hauts potentiels. Pour y faire face, elles devront faire de leurs ressources humaines une priorité. Un constat toujours d’actualité : une autre autre étude du cabinet Korn Ferry annonçait en 2018 que la France pourrait manquer de près de 1,5 million de talents d’ici 2030. En cause notamment, le manque de compétences. Quelles qu’en soient les raisons, les entreprises doivent plus que jamais tirer leur épingle du jeu pour faire venir les candidats les plus talentueux. La marque employeur est un bon moyen d’y parvenir. Voici 5 conseils pour rendre votre marque employeur la plus impactante possible.

1 – Avoir une identité claire

Quelles sont les valeurs de votre entreprise ? Quel(s) messages souhaitez-vous envoyer aux candidats ? Et, surtout, vos mots sont-ils en adéquation avec la réalité ? Il ne suffit pas de déclarer avoir une marque employeur pour qu’elle existe. Comme la fameuse virgule de Nike, votre marque employeur devrait, idéalement, être comprise de tous et parler au plus grand nombre. Evidemment, pour certaines entreprises évoluant dans certains secteurs d’activités, il est plus facile de transmettre une image cool et séduisante. Mais toutes les organisations peuvent définir ce qui fait leur spécificité et ce qu’elles font pour les réaliser. Par exemple, si vous écrivez dans vos offres d’emploi que l’évolution professionnelle des collaborateurs est très importante, il faudra accompagner de discours d’une offre de formation au sein de l’entreprise.

Pour construire votre marque employeur, faites appel à vos collaborateurs. S’ils découvrent à travers des campagnes de communication les valeurs de leur entreprise, c’est qu’il y a un problème…

À lire également :
« Oui, la marque employeur a une réelle utilité ! »

2 – Rédiger des offres d’emploi attrayantes

Ce deuxième point complète directement le premier. Les offres d’emploi sont en effet un des meilleurs moyens de communiquer à l’externe et, bien évidemment, le biais principal par lequel les entreprises recrutent. Si vous vous contentez de lister les compétences exigées et les tâches à accomplir, le candidat aura du mal à se projeter dans l’entreprise. Sans prendre les candidats pour autant pour des imbéciles, vous pouvez ajouter votre « plus » par rapport à la concurrence : chiffre d’affaires, séminaires à l’étranger, prime de participation, développement à l’international, locaux agréables, cantine, etc. Pour vous aider, pensez aux cinq bonnes raisons de rejoindre votre organisation.

Plus : vous pouvez dévoiler les coulisses de votre entreprise via des vidéos ou des photos de l’entreprise. Des offres d’emploi augmentées qui immergent directement le candidat dans son futur environnement de travail.

3 – Capitaliser sur vos ressources internes

Vos salariés sont votre meilleur relais marketing à l’extérieur. Plus fort qu’une offre d’emploi bien rédigée, ce sont eux qui parlent le mieux et le plus de leur entreprise. Ce sont eux qui évoquent l’ambiance de travail, leurs avantages, leurs collègues, le management, etc. Vous pouvez les inciter à communiquer sur les réseaux sociaux mais pour qu’ils aient envie de faire de la pub, et que cela marche, il faut que le discours de l’entreprise soit raccord avec sa réalité. Évoquer un management humain si, dans le même temps, la presse titre sur des cas de burnout dans votre entreprise sera contre-productif.

Si vous sentez que vos employés sont prêts à jouer le jeu mais qu’ils ne maîtrisent pas suffisamment les outils digitaux, vous pouvez leur proposer des formations pour progresser.

À lire également :
« Le marché de l’emploi dans le digital appartient aux Millennials. C’est aux entreprises de s’adapter à eux et non le contraire »

4 – Faire le buzz !

Et oui, un des meilleurs moyens de faire parle de votre entreprise est d’organiser des événements qui seront relayés par vos collaborateurs, clients et éventuellement la presse. Mieux qu’une affiche en 4X4, des entreprises comme Fanta ou Coca-Cola arrivent à faire parler d’elles au-delà de leurs cercles de consommateurs. La première avait par exemple lancé une publicité à manger et la second avait proposé aux consommateurs d’avoir leur prénom sur leur bouteille ou canette. Un succès immédiat ! Il y a des moyens de communiquer moins onéreuses : opération de recrutement innovante à travers des serious game par exemple, sponsoring de manifestations sportives, partenariat avec des écoles, etc.

Attention, l’expression attribuée à Léon Zitrone : « Qu’on parle de moi en bien ou en mal peu importe. L’essentiel c’est qu’on parle de moi » ne doit pas forcément être prise à la lettre. Pensez à toutes ses entreprises qui ont cherché à faire le buzz en faisant danser leurs salariés sur de la mauvaise musique. (Voir le lipbud du Medef en 2008)

5 – Soigner son processus de recrutement

La première impression est souvent la meilleure. Faites particulièrement attention lorsque vous faites venir des candidats à des entretiens d’embauche. Présentez-leurs les membres de leur future équipe, leur manager notamment, réexpliquez bien ce que vous attendez d’eux durant leur mission. De la même manière, assurez le suivi des candidatures. Rien de plus agaçant que de devoir rappeler le recruteur pour s’entendre répondre : « Non, vous n’avez pas été retenu ». Idéalement, précisez au candidat quand il sera mis au courant de son embauche, ou non, appelez-le ou, au moins, envoyez lui un mail personnalisé ou en tout cas un document qui ne se limite pas à « Si vous ne recevez pas de réponses sous six semaines, vous ne serez pas sélectionné ».

La transparence a ses limites : nul besoin de rentrer dans les détails pour refuser une candidature.

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.