Fermer
menu

Congé paternité obligatoire : le débat est ouvert !

PapasiesteInstaurer un congé paternité obligatoire, voilà l’idée avancée par la Présidente du Medef Laurence Parisot à l’occasion de la Journée de la Femme du 8 mars dernier. Elle n’est pas nouvelle puisque les syndicats prônent cette solution depuis quelque temps déjà. La CFDT cadres a même émis l’hypothèse d’allonger ce congé à deux mois, pour « mieux répartir le risque parental ». En effet, tant que la possibilité d’une absence prolongée due à une naissance ne pèsera que sur les femmes, la discrimination à l’embauche et les inégalités hommes-femmes en entreprise persisteront.

11 jours, et encore !
Depuis le 1er janvier 2002, tous les pères ont acquis le droit de prendre 11 jours de congés à l’arrivée de leur enfant, c’est le « congé paternité ». Et à cela peuvent d’ailleurs s’ajouter les trois jours d’absence accordés pour une naissance. Ce droit, l’employeur ne peut pas leur refuser, mais il n’est malgré tout pas totalement entré dans les moeurs des pères salariés, puisque seulement deux tiers d’entre eux l’utilisent (étude Drees de 2005). Le fait est que, dans certains secteurs, prendre son congé est encore mal vu par l’employeur. Et si celui-ci ne peut ni refuser le congé à son salarié, ni en contester les dates, certains le font pourtant. Il suffit de parcourir les forums pour trouver des témoignages à ce sujet. Face au refus, l’action en justice est possible, mais peu de salariés osent aller jusque là.

Rétablir l’équilibre
Pourtant, il y a urgence. Le « poids » de la parentalité pèsent sur les femmes et ralentit considérablement leur carrière. Selon Laurence Parisot, rendre obligatoire le congé paternité « permettrait de rétablir un regard plus égalitaire sur les jeunes parents ». Car on ne peut pas dire que les pères soient vraiment incités à prendre leur congé. Le rôle de parent et les tâches qui vont avec restent dévolus à la mère et l’implication professionnelle reste l’apanage du père. Et aujourd’hui, il est impossible de changer cette tendance sans véritablement « casser » les codes et les stéréotypes.

Et vous, que pensez-vous de cette mesure ? Est-ce une bonne idée ? N’hésitez pas à répondre et à laisser vos témoignages…

Lire l’article du Monde sur le même sujet.

© Jaren Wicklund – Fotolia.com

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Flav
    29 mars 2011 - 14h40

    Un congé parental de la même durée pour les hommes et les femmes règlerait tout problème…

  2. Edouard
    29 mars 2011 - 16h02

    Bonjour,

    à mon sens, si ce congé devient obligatoire, il devra aussi être mieux indemnisé car le plafond peut être très pénalisant financièrement pour de jeunes parents.

    A ce « détail » près, 100% Pour!

  3. Richard
    31 mars 2011 - 11h21

    Je suis tout à fait d’accord avec ces commentaires, une égalité parfaite sur ce point pourrait annuler la discrimination.
    Toutefois, je pense qu’il serait important de relever le plafond de l’indemnité car on y perd beaucoup d’argent et tout le monde ne peut se le permettre et je pense de moins en moins de personnes.
    De plus, les systèmes de congés « conventionnel » comme celui ci ou celui du mariage devrait être géré parallèlement par l’entreprise et une entité du prud’homme pour éviter tout abus de pouvoir l’entreprise pour refuser un acquis social important. Car en effet il y a beaucoup d’entreprise qui s’assit sur le code du travail et le personnel étant souvent peu qualifié ne connais pas forcément le code et leur possibilité ou tout simplement la crainte d’aller à l’encontre de l’employeur au risque d’être poussé vers la porte (et donc chômage pour un bon moment) ou dégrader volontairement l’environnement de travail de la personne et ce en tout impunité.

  4. Doudou
    31 mars 2011 - 13h54

    Ça serait vraiment super de passer plus de temps avec notre petit bout de choux et cela permettrais de soulager la maman 100% d’accord

  5. FRAMBOISE
    31 mars 2011 - 15h04

    IL SERAIT BIEN DE DONNER UN CONGE PATERNITE AUX PERES LORSQUE LES SALAIRES DES FEMMES SERONT L’EQUIVALENT A CEUX DES HOMMES, ET LORSQUE L’ON
    REPARTIRA EQUITABLEMENT SUR LES RETRAITES LES ANNEES NON TRAVAILLEES POUR LES FEMMES QUI ONT ELEVEES LEURS ENFANTS.
    DONC, CE N’EST PAS LA PRIORITE POUR MOI.

2 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.