Fermer
menu

10 concepts insolites sur le monde du travail de demain

Le monde du travail est peuplé de concepts parfois étranges, des termes qui servent à éclairer les évolutions de l’entreprise ou du management : blurring, bore-out, présentéisme, computérisation, plafond de verre, multitasking, recrutement prédictif… Des tendances à la mode sur lesquelles les consultants aiment surfer lors de conférences sur le futur du marché des talents. Essayons d’imaginer quelques concepts qui dans les années à venir vont émerger et dont tout le monde parlera, ou pas.

Concepts-futurs

1. La génération Alpha, Bêta, Gamma…

Vous pensiez en avoir fini avec les histoires de générations X, Y ou même Z ? Détrompez-vous ce n’est qu’un début. Même si nous sommes arrivés à la dernière lettre de l’alphabet, les phénomènes intergénérationnels vont continuer de passionner les foules et les médias. D’ici peu on nous parlera de la nouvelle génération, l’Alpha, née entre 2015 et 2030, qui bouleversera sans doute le « management à papa ». Sans parler de la génération Bêta, à qui on trouvera encore plus de défauts.

2. Le plafond de bière

Le plafond de verre bloque l’accès des femmes aux postes à responsabilité. Le plafond de bière est une variante népotique qui empêche les salariés qui ne sont pas amis avec leur patron de progresser dans la hiérarchie. En résumé, si vous ne buvez pas régulièrement des bières avec le boss, vous n’obtiendrez jamais de promotion, c’est la règle.

3. L’entreprisonnement

Travailler n’est pas toujours un choix, on bosse par obligation pour payer les factures, le crédit pour la maison, les impôts. Faire carrière dans une même entreprise peut s’apparenter à une véritable prison. La routine, la cantine, les co-détenus, l’entreprisonnement « c’est l’entreprise-prison » dixit notre collègue Guirec qui a inventé ce concept carcéral.

4. Le baseur, un statut à part

Depuis quelques années l’idée d’un revenu de base fait son chemin. Des pays comme la Finlande ont mis en place un revenu unique garanti à tous les citoyens, même s’ils ne travaillent pas. Si la computérisation de masse conduit à remplacer une bonne partie des salariés par des robots, « baseur » deviendra un statut à part entière. Une sorte de chômeur post-robotisation qui n’aura plus besoin de chercher du travail.

5. La dématérialisation du travail

Après la dématérialisation de la musique, de la finance, de la paie, place à la dématérialisation du travail : l’entreprise dématérialisée n’aura pas de bureaux, ni de structure hiérarchique ou même d’existence juridique. Elle flottera comme une entité virtuelle dans une économie à haute fréquence et se résumera parfois à un simple algorithme.

6. La Notorious Big Data

Les données sont partout, c’est la valeur ajoutée de l’entreprise du 21ème siècle. Les données personnelles vont devenir encore plus précieuses. En particulier la Notorious Big Data qui définira notre influence en ligne. Dans ce domaine votre Klout remplacera le CV et déterminera votre place dans la société : ambassadeur, influenceur ou simple numérateur, chacun aura son rôle à jouer pour représenter son entreprise sur les réseaux sociaux.

7. L’extrapreneuriat

Après la vogue de l’entrepreneuriat, l’essor de l’intrapreneuriat, l’étape d’après c’est l’extrapreneuriat. Le concept existe déjà et désigne une forme d’essaimage en dehors de l’entreprise. Des salariés, incubés en interne, se lancent dans la création d’une entreprise tout en gardant un lien avec la maison-mère. Une phénomène de spin-off déjà connu dans le secteur numérique rendu possible quand l’employeur laisse ses collaborateurs travailler sur des projets personnels sur leur temps de travail.

8. Les emplois rouges

Vous connaissiez les emplois verts, liés à la transition écologique, les emplois bleus, sur les activités maritimes, les emplois gris, pas vraiment officiels… Préparez-vous aux emplois rouges. Des boulots générés par la conquête de la planète Mars où nous irons nous installer quand la Terre sera trop polluée. Les emplois rouges seront variés : des pilotes, des techniciens, des scientifiques qui s’enverront en l’air, mais aussi du personnel au sol pour concevoir, fabriquer et entretenir les engins spatiaux. De nouveaux débouchés qui attireront du monde, 25% des Français se disent déjà prêts à aller travailler sur une autre planète.

9. L’entreprise délivrée

Aujourd’hui on parle beaucoup de l’entreprise libérée. Demain, les dirigeants devront franchir une nouvelle étape : délivrer leur entreprise des gourous de l’entreprise libérée. L’entreprise délivrée, c’est le retour à la norme managériale avec des petits chefs partout, des horaires fixes, bref, un cadre rassurant à mille lieux de ces idées de développement personnel à la noix.

10. L’Uber-disruption

L’ubérisation, on connaît, un nouvel entrant bouleverse un marché en cassant les prix et en remettant en cause un monopole, qu’il soit légitime ou non. Les entreprises vont devoir intégrer l’ubérisation dans leur business-model pour ne pas se faire dépasser trop rapidement. Ce sera la mission de l’Uber-disrupteur qui sera chargé d’anticiper les révolutions économiques et leurs impacts sur le business. Un rôle d’aiguillon interne qui ne sera pas toujours facile à jouer. C’est le prix à payer si on ne veut pas voir l’entreprise disparaître du jour au lendemain.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.