Fermer
menu

Pour trouver un job, il faut développer sa « compétence à s’orienter »

Certains vont s’installer dans une entreprise, y rester pendant plusieurs années tandis que d’autres rencontrent des difficultés à s’installer durablement à un poste. De même, des candidats vont trouver plus rapidement un emploi alors que d’autres vont chercher plus longtemps… Pourquoi ces différences ?
Selon Jean Pralong, auteur du livre The Good Job – une méthode pour trouver le bon emploi et gérer sa carrière déclinée en livre et via un site internet – tous les candidats n’ont pas les mêmes chances sur le marché du travail, car pour trouver un emploi, il faut développer une compétence particulière : la compétence à s’orienter. En d’autres termes, celle à chercher et à trouver un travail, mais aussi à gérer son parcours. « C’est le bagage que doit posséder tout actif aujourd’hui » explique le Professeur Pralong.

5 accès au site thegoodjob.me sont à gagner ! Pour bénéficier d’1 accès, laissez un commentaire ci-dessous…

Dans son ouvrage, Jean Pralong, Directeur de la Chaire Intelligence RH & RSE de l’IGS-RH Paris, a choisi de mettre à disposition des résultats de recherche jusque alors méconnus du grand public. « Nous nous sommes rendus compte qu’à diplôme égal et à compétences égales, les uns réussissaient brillamment en matière de revenus, d’évolution hiérarchique, mais également en matière de satisfaction concernant leur carrière, alors que d’autres capitalisaient moins de réussites. Cette différence montre bien que la compétence ne suffit pas ». Nous lui avons posé quelques questions sur sa méthode pour trouver « le bon job ».

Pralongjean

Avoir des compétences est-il indispensable pour trouver un emploi ?

De manière générale, l’important n’est pas tant d’avoir des compétences utiles à son métier mais la manière dont on les utilise et dont on les met en avant. A diplôme égal, il y a une grande diversité dans la capacité à trouver un emploi et à le garder. Un ingénieur a des compétences opérationnelles très précises et très complètes mais il n’a pas forcément appris à les mettre en scène pour une entreprise en particulier. Réussir à décrocher un contrat relève d’une forme particulière de compétences : la compétence à s’orienter. C’est le bagage que doit posséder tout actif aujourd’hui.

« Il faut lutter contre la croyance selon laquelle nous ne serions destiné qu’à un seul type de poste »

Sommes-nous tous égaux dans l’acquisition de cette fameuse compétence à s’orienter ?

Pour trouver un emploi, il faut comprendre le fonctionnement du marché du travail. Certains y ont été exposé, ont l’habitude d’être sur le marché du travail, de chercher un emploi, de développer un projet professionnel, de développer une relation à l’employeur. Les parents, l’entourage, les différents services d’orientation peuvent nous apprendre à faire cela. Mais certaines personnes ne l’ont jamais appris tout en disposant pourtant de compétences techniques concrètes. C’est pourquoi à compétences techniques et opérationnelles égales, certains vont plus facilement trouver un poste ou rebondir car ils disposent de cette compétence à s’orienter.

Est-il réellement possible de trouver le bon job ? Y’en a-t-il qu’un seul ?

Il faut lutter contre la croyance populaire selon laquelle nous ne serions destiné qu’à un seul type de poste ou qu’à un seul métier. Dans mon ouvrage, je développe l’idée que dans chaque poste, il existe diverses activités que l’on peut plus ou moins apprécier mais qui sont finalement communes à un grand nombre de postes. Réussir sa carrière et passer d’un poste à un autre, c’est comprendre quelles sont les activités que l’on aime exercer et aller les chercher dans des environnements divers.

En quoi la méthode développée dans The Good Job peut aider les chercheurs d’emploi ?

Le site The Good Job propose toutes les ressources utiles pour développer un projet professionnel valide : repérer quelles sont les types d’activités qui vous plaisent, quelles sont les entreprises dans lesquelles vous allez pouvoir les exercer, et comment vous pouvez mettre en place une stratégie pour trouver le(s) poste(s) qui vous convient dans l’entreprise.

Il s’agit d’élaborer un projet et d’avoir un objectif, argumenté et étayé, prenant en compte les compétences dont vous disposez mais également celles que vous aimez exercer. Elaborer une stratégie pertinente pour aller convaincre des entreprises de vous recruter et « conquérir les postes » qui vous intéresse…

« Il ne faut pas se laisser décourager par cette idée de mouton à 5 pattes »

The Good Job fonctionne : c’est le résultat d’une méthode éprouvée depuis plusieurs années par des professionnels de l’insertion et améliorée. L’essentiel du support est gratuit et certains compléments sont payants (version premium). Nous ne proposons pas de garantie de réussite car chacun doit s’approprier la méthode. Mais toute personne qui la suit la méthode avec rigueur peut s’en sortir.

Le but est de comprendre ce que recherche les entreprises : décoder une offre, mieux comprendre son marché. Il ne faut pas se laisser décourager par cette idée de mouton à 5 pattes. Il y a une différence entre l’entreprise, ses critères de recherche (les profils qu’elle aimerait avoir) et le marché (ce qu’elle peut réellement trouver). En d’autres termes, il peut être utile de valoriser certaines de ses compétences même si l’entreprise ne fait pas forcément d’un besoin en la matière.

Finalement, quelle part reste-t-il au facteur chance quand on cherche un emploi ?

Tout n’est pas prévisible et il faut être capable de saisir les opportunités. Encore faut-il savoir les reconnaître et ne pas avoir peur de tester de nouvelles choses… C’est ça l’opportunisme positif.

Si un candidat passe le filtre des entretiens mais qu’il n’obtient pas le poste, au fond, c’est plutôt positif car cela signifie qu’il est arrivé quasiment jusqu’à la fin du processus de recrutement. Le découragement à ce niveau n’a pas vraiment lieu d’être car arriver jusqu’à l’entretien signifie que l’on est prêt du but. Le vrai souci est de ne jamais réussir à décrocher un entretien : leur ciblage, leur façon de répondre aux annonces, leur présence en ligne… Cela veut dire que le profil du candidat n’est pas suffisamment clair pour taper dans l’œil du recruteur.

Quel rôle l’entreprise peut-elle jouer dans l’évolution professionnelle de ses salariés ?

La question de la carrière et de la mobilité professionnelle se pose à tous à un moment ou un autre : jeunes, personnes en cours de carrière, seniors menacés par une rupture en 2e ou 3e partie de carrière… Le problème de l’orientation se pose également du point de vue de la mobilité interne. Les entreprises laissent souvent leurs collaborateurs gérer eux-mêmes leur parcours : candidater en interne, chercher une formation… Mais les personnes compétentes de l’entreprise qui souhaitent changer de postes peuvent très bien ne pas y arriver parce que leur CV n’est pas bien conçu, parce qu’ils ne savent pas convaincre leur manager, ou parce qu’ils n’ont pas le bon projet.

« Les entreprises doivent développer la capacité des salariés à gérer seuls leur parcours »

9 fois sur 10, le projet d’un collaborateur en entreprise est de prendre la place de son patron.  Beaucoup de salariés n’entrevoient que ce type d’évolution – hiérarchique – et cela pose problème pour plusieurs raisons : d’abord tous ne sont pas faits pour devenir manager ; il y a de moins en moins de postes de manager disponibles et enfin, les collaborateurs n’ont pas connaissance des nouveaux métiers vers lesquels ils pourraient évoluer de manière horizontale et non hiérarchique.

Aussi, pour favoriser la mobilité interne, les entreprises doivent développer la capacité des salariés à gérer seuls leur parcours. Et il est urgent, pour les salariés comme les RH, de s’intéresser à l’évolution professionnelle du point de vue du talent et des compétences et non plus sous le seul prisme des normes classiques de l’évolution hiérarchique.

The Good Job, de Jean Pralong, aux Editions Pearson collection « Apprendre, Toujours », 165 p, 26 €.

« Testez vous et accédez au programme de développement dont vous avez besoin » : 5 accès à thegoodjob.me sont à gagner ! Pour en bénéficier, laissez un commentaire ci-dessous. Rdv le tirage au sort le jeudi 7 septembre pour le tirage au sort…

EDIT : le tirage au sort est terminé et vous recevrez bientôt un email si vous faites partie des gagnants !

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. @RichardLAURENT_
    29 août 2017 - 11h03

    Bonjour à tous,
    L’Entreprise doit-elle intervenir dans l’aide au développement des capacités des collaborateurs à aller plus loin (voire même aller ailleurs) dans leur vie professionnelle. Peut-elle, en même tant qu’elle accueille et fidélise, prévoir une sortie gagnante pour son capital humain. Peut-être que le jour où elle acceptera de « reprendre » un ancien salarié, elle prendra conscience du gain (ROI) à un tel accompagnement. D’ici là, le salarié doit être en capacité de gérer sa stratégie de carrière et, un outil (ou livre) comme The Good Job peut faire… le Job.

  2. Hermann
    29 août 2017 - 15h22

    Bonjour,
    Merci pour l’article, il est assez interessant. J’aurais cependant une question à savoir quels sont les élements important pour faire un presentation efficace de soi en entretien?

  3. La rédaction
    29 août 2017 - 15h30

    Question très intéressante Hermann. Vous l’apprendrez si vous avez la chance de gagner 1 accès à la méthode mais nous gardons ce sujet de côté pour 1 prochain article, merci de votre participation !

  4. casper
    29 août 2017 - 15h31

    Bonjour et merci,

    Je crois que la capacité qu’à chacun à s’orienter dépend au moins autant de sa capacité à se connaître qu’à celle de se faire connaître.

    En ce qui concerne la seconde dimension, il semblerait que les réseaux sociaux et les app de rencontre pro, soient des outils indispensables. J’espère que cela est évoqué dans le livre.

  5. Alex
    29 août 2017 - 20h16

    Bonsoir,

    Article intéressant. J’espère découvrir sur votre site comment bien s’orienter. Je suis certaine qu’il est possible de changer de corps de métier en gardant l’expérience acquise. Je cherche juste comment y parvenir. Merci pour votre éclairage sur ce sujet.

31 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.