Fermer
menu

Comment ne pas stresser lors d’un entretien ?

StressLes mains moites, la boule au ventre, la gorge nouée… vous patientez dans la salle d’attente d’un cabinet de recrutement ou à l’accueil d’une entreprise. Vous feuilletez sans les lire des revues déposées sur la table basse en attendant le moment fatidique où la porte s’ouvrira. Le trac vous tenaille, vous perdez vos moyens… Cette situation, nous l’avons tous vécue. Alors avant de voir comment gérer son stress pendant l’entretien, voici quelques astuces pour arriver détendu(e) et serein(e) le jour-J.

  • Première chose à faire pour ne pas (trop) stresser lors d’un entretien : le préparer correctement. Comme avant un examen il faut réviser un minimum : l’entreprise, son marché, son histoire, son actualité… Vous devez tout savoir sur votre employeur potentiel. Même chose sur le poste : vous savez quels sont les arguments qui plaident en votre faveur, vous connaissez vos points faibles et vous êtes rodés sur votre présentation en 3 minutes. Pas de quoi angoisser quand on est fin prêt et motivé.

  • Vous êtes stressé de nature ? La préparation ne changera rien. Mais vous pouvez tout de même vous mettre dans des conditions plus favorables pour éviter de passer à côté de l’entretien. Organisez-vous pour ne pas arriver à la bourre au rendez-vous : repérez les lieux, venez un peu en avance (prévoyez une marge de 10 minutes pas besoin de plus, si vous arrivez une heure en avance le stress va monter encore plus). Enfin deux conseils de bon sens : ne pas se coucher trop tard la veille, et éviter de boire quinze cafés dans la matinée.

  • Prévoyez une tenue où vous vous sentez à l’aise. Ça ne veut pas forcément dire de venir en survêtement, juste adopter un dress-code cohérent avec votre métier. Mais ressortir votre vieux costard en carton juste pour dire que vous vous sapé peut vous mettre mal à l’aise. Il faut trouver un juste milieu entre un uniforme professionnel et une babiole confortable. (voir aussi la vidéo « peut-on venir en tenue décontractée à un entretien ? »)

Vous voilà prêt à entrer en piste, bien rasé ou coiffée, dans les startings-blocks… Avant de bondir comme un puma pour serrer la main de votre futur employeur, souvenez-vous :

  • Vous n’avez rien à perdre et tout à gagner. L’entretien d’embauche n’est pas un exercice facile, mais il y a peut-être un job à la clé qui vous motive. Hauts les coeurs ! Soyez souriant et détendu c’est dans votre intérêt de paraître à l’aise. Et puis n’oubliez pas que, dans la plupart des cas, le recruteur n’est pas là pour vous piéger. Et si vous êtes reçu(e) en entretien c’est bien parce que votre profil l’intéresse.

  • La gestion du stress, ça s’apprend. Si votre angoisse est trop handicapante vous pouvez utiliser les techniques du théâtre (notamment la respiration par le ventre) pour vous détendre. Apprenez aussi à repérer les premiers signes de montée du stress pour le contenir plus rapidement. Décontractez-vous juste avant l’entretien en inspirant et en soufflant (dans votre voiture c’est mieux). Et si vous avez peur d’avoir des trous de mémoire, notez vos arguments sur un bloc-notes.

  • Pendant l’entretien, il est important de rester concentré, suivez le fil de la conversation, posez des questions sans monopoliser la parole. L’entretien est une discussion, mettez à profit ces respirations pour vous recentrer sur ce que vous devez placer absolument et aussi détendre vos muscles discrètement.

  • Essayez de prendre du recul et relativiser l’enjeu de l’entretien. Ne vous mettez pas dans une situation de soumission face à votre interlocuteur et dites-vous que même si ça ne marche pas cette fois-ci vous serez encore mieux armé pour le prochain.

N’hésitez pas à laisser des commentaires pour témoigner ou donner des astuces… Pour d’autres conseils sur l’entretien d’embauche, son déroulement, la préparation, les questions fréquentes, les tests de recrutement, allez voir aussi notre rubrique conseils d’experts sur les sites Regionsjob.

Pour finir de vous détendre, jetez un coup d’oeil à cet entretien d’embauche en caméra cachée.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Sebdu62
    5 mai 2010 - 15h45

    Cela n’est pas forcément simple mais il faut aussi se mettre dans l’état d’esprit du recruteur et apprendre à inverser les points de vue. Il ne faut pas oublier que le recruteur n’est qu’un homme ou une femme, et qu’il espère ne pas se tromper. S’il vous voit c’est parce qu’il a besoin de quelqu’un, c’est finalement lui qui est en demande (même si on parle de demandeur d’emploi pour vous…). Au final, c’est celui qui recrute qui est en demande et vous qui offrez vos compétences. De plus, vous n’avez rien à perdre puisque le recruteur n’est pas votre responsable au moment de l’entretien, vous n’avez pas de rapport hiérarchique avec, il est votre égal tant qu’il ne vous a pas recruté. C’est un état d’esprit qui pour ma part m’a beaucoup aidé et m’a permis de prendre les entretiens bien plus sereinement.

  2. David
    5 mai 2010 - 19h32

    Il est très important à mon sens de très bien préparer ses entretiens et d’être
    capable de raconter son parcours à la virgule, tout en temporisant et en laissant parler son interlocuteur.

  3. anne
    5 mai 2010 - 21h47

    certe le cv et la lettre de motivation sont importants. Mais à l’entretien j’applique la règle des 4×20 c’est à dire :
    – les 20 premiers mots que l’on dit : tres important intonation, vocabulaire..
    – les 20 premiers gestes : gestuelle, attitude, vetements..
    – les 20 premières secondes : feeling, aspect visuel et physique, premiere impression..
    – les premiers centimetres : parfums, expressions, mimiques, sourire, maquillage, coiffure, ne pas en faire de trop
    ces 4 points j essaie de les mettre en application, et de voir aussi le recruteur dans ces situations. Lorsqu on a l habitude, on s aperçoit que les recruteurs ne sont pas tjrs à la hauteur.
    Alors courage pour les entretiens rien n est gagné….

  4. FmR
    6 mai 2010 - 10h26

    @Anne, intéressante cette règle des 4×20, c’est vrai que les premières impressions sont très importantes, on parle souvent des 3 premières minutes qui sont cruciales, merci à tous les 3 pour ces témoignages en attendant d’autres astuces…

  5. pascale
    6 mai 2010 - 12h51

    Je rencontre un recruteur comme si j’avais un entretien avec un prospect; la différence? C’est lui qui tient le contrat!

2 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.