Fermer
menu

En 2025, votre collègue sera peut-être un robot

Dans un contexte difficile avec un taux de chômage élevé en France, une nouvelle figure vient effrayer les salariés français. Celle d’un méchant robot qui viendrait encore plus menacer une fragile et précieuse sécurité de l’emploi. « Les robots vont-ils me piquer mon job ? », « mon métier risque-t-il d’être automatisé dans les années à venir ? » Autant de questions qui inquiètent légitimement.

Rethink_Robotics_Baxter

Une nouvelle étude moins alarmiste

Les enquêtes à ce sujet se succèdent et une nouvelle étude de Forrester sur l’horizon 2025 vient éclairer un peu mieux le futur du monde du travail (voir un résumé en anglais sur le Wall Street Journal). Une perspective un peu moins pessimiste que celles des chercheurs de l’Université d’Oxford qui avaient listé les métiers en voie de disparition. Moins alarmiste aussi que celle du cabinet Roland Berger qui avance le chiffre de 3 millions d’emplois menacés en France en raison de la robotisation (on parle aussi de computerisation, voire de robolution, et même de robopocalypse, mais là c’est la science-fiction).

Des machines apprenantes et collaboratives

Cette nouvelle étude affirme en effet qu’avant de vous prendre votre boulot, le robot commencera par travailler à vos côtés. Un peu comme quand on vous dit qu’un stagiaire va vous remplacer et qu’il faut le former au job avant votre départ…

En réalité nous travaillerons ensemble sur un mode coopératif qui améliorera la sécurité et la performance au travail. Car les robots dont il est question sont des machines apprenantes, qui progressent grâce à vous. Dans un premier temps, vous travaillerez donc main dans la main, enfin, main dans la pince. Avec Baxter par exemple, un robot industriel d’un nouveau genre qui ne risque pas de vous faire mal, contrairement aux machines-outils des chaines de montages actuelles. Il fait ce qu’on lui dit et c’est pour ça qu’il aura une promotion et pas vous.

En 2025, les robots seront plus intelligents que nous

Par robots, on entend également des machines ou des ordinateurs capables de réaliser des tâches intellectuelles. En apprenant grâce aux humains, les robots gagneront ainsi 1,5 points de QI par an. En 2025, les machines apprenantes auront donc un quotient intellectuel supérieur à celui de 90% de la population américaine…

Comme le montrent d’autres prévisions, les risques de se faire piquer son job existent, en particulier pour les tâches répétitives facilement automatisables, mais le développement de l’intelligence artificielle va surtout profondément modifier le monde du travail. Les humains et les robots collaboreront ensemble et il faudra réapprendre à nous concentrer sur ce qui fait notre valeur ajoutée par rapport à nos futurs collègues, nos sentiments, notre créativité, notre imagination…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Snavely
    16 septembre 2015 - 13h34

    De nombreux blogueurs, professionnels et chercheurs pensent que les robots sont une vraie menace pour les humains et plus précisément dans le domaine de l’emploi. Mais en réalité, l’émergence des robots dans le monde de travail est une révolution à l’œuvre qui va aider les industriels à se développer et gagner en matière de performance et de productivité. Autant plus les robots sont parmi nous depuis longtemps, dans l’industrie, dans la logistique, dans le médical, le militaire, dans les labos ou à la maison… La nouvelle gamme des robots intégrant de la réalité augmentée dans leur système est une technologie récente qui arrive dans le but de libérer l’homme de certaines activités gênantes. Les robots ne chipent pas nos emplois , il aide seulement à effectuer des tâches complexes demandant trop de temps.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.