Fermer
menu

Comment savoir si votre collègue est un psychopathe ?

Les psychopathes ne courent pas les rues et sont aussi rares dans les entreprises, heureusement. On estime qu’entre 1,5 et 3% de la population (et donc de vos collègues) fait potentiellement partie de cette catégorie. Des personnalités toxiques dont il faut se méfier au travail, surtout quand ils accèdent à des postes de managers. Mais comment les reconnaître ? Selon Andrew Faas, spécialiste du management et des transformations des organisations, il existe 9 signes à repérer.

9 signes qui ne trompent pas

Collegue-psychopathe

Pour reconnaître un psychopathe et plus particulièrement les pervers narcissiques qui parviennent à évoluer dans la jungle du monde du travail, Andrew Faas recommande d’être attentif à plusieurs signes. Même si un psychopathe ne présente pas forcément tous les « symptômes », si vous reconnaissez votre collègue à travers ces quelques traits c’est déjà un bon indice.

1. Des intentions ou des objectifs sadiques

La principale caractéristique d’un psychopathe c’est sa nature sadique. Au travail il aura tendance à motiver par la peur plutôt que d’inspirer le respect, mais son objectif final est toujours la destruction. La différence entre un psychopathe et un pervers narcissique, c’est que le premier vise une destruction physique de l’autre quand le pervers se contente d’une destruction psychologique.

2. Une habileté à charmer de manière superficielle

Les psychopathes parviennent à charmer leur auditoire en racontant des histoires abracadabrantesques de manière assez convaincante. Dans une conversation banale, un psychopathe saura passer pour un agneau en attendant son heure et en distribuant des compliments mielleux sur l’apparence des autres : vêtements, coiffure…

3. Une (trop) grande estime de soi

Le psychopathe se considère comme le centre de l’univers et pense que les lois humaines ne s’appliquent pas à sa personne. Il ou elle fixe ses propres règles pour mieux les violer. En entreprise, il prend du plaisir à contourner toutes les règles établies, à détourner les règlements à son avantage personnel.

4. Les psychopathes sont des menteurs pathologiques

La psychopathie et le mensonge ne font qu’un. Les psychopathes ne peuvent s’arrêter de mentir et ne se soucient même pas d’inventer un autre mensonge pour en couvrir un autre. Leur malhonnêteté intellectuelle est totale et sans limites.

5. Un comportement de parasite en entreprise

Le psychopathe au travail ne pense qu’à lui et à sa propre réussite. Un collègue ou un manager psychopathe n’a aucune considération pour les autres et se sent à l’abri de toute critique, même quand il harcèle ses collaborateurs.

6. Deux armes favorites : la ruse et la manipulation

Selon Andrew Faas, les psychopathes excellent dans 3 domaines : la manipulation, la diversion et la tromperie. Ces 3 compétences ne servent qu’un seul but : les faire sortir du lot pour atteindre la position de numéro 1. Quand un dossier est bien réalisé, le psychopathe s’en accordera tous les mérites, même s’il n’y est pour rien. A l’inverse, si quelque chose se passe mal au travail, il cherchera un bouc émissaire pour détourner l’attention.

7. Des problèmes comportementaux qui ne datent pas d’hier

C’est plus difficile à deviner dans une environnement de travail : les troubles comportementaux des psychopathes remontent souvent à l’enfance. Ils étaient déjà des tyrans sur les aires de jeu ou à l’école. D’après Faas, le mensonge persistant, la tricherie, le vol, l’incendie criminel, l’absentéisme scolaire, la toxicomanie, le vandalisme et / ou la sexualité précoce à des degrés élevés, dès le plus jeune âge, sont des signes avant-coureurs.

8. Ni sentiment de culpabilité, ni remords

C’est le « Ni-Ni » du psychopathe, il ne ressent aucune culpabilité et ne soucie absolument pas des conséquences de ses actes. Un pervers narcissique ne regrettera jamais d’avoir harcelé un subordonné, il se cherchera des excuses ou niera tout simplement les faits, mais ne demandera pas pardon.

9. Des objectifs à long terme complètement irréalistes

Les psychopathes au travail sont de très mauvais planificateurs. Leurs objectifs professionnels sont souvent grandioses, mais aussi totalement surréalistes. Peu importe si c’est impossible, ils se contenteront de la version limitée de leur but. 

Si vous trouvez que votre collègue ou que votre manager présente la plupart de ces signes, n’en tirez pas de conclusions hâtives. « Il n’y a pas de psychopathes à tous les coins de rue, qualifier tout le monde de pervers narcissique est aussi une violence verbale, il ne faut pas exagérer » rappelle Chantal Vander Vorst, auteur d’un livre sur le management toxique.

Soyez prudent tout de même. Si votre collègue est véritablement un(e) psychopathe, deux options s’offrent à vous : apprendre à travailler avec ce genre de personnalités difficiles, ou alors chercher un autre travail.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. claudie
    13 janvier 2016 - 10h09

    Petit retour aux sources de la psychologie !

  2. Caroline
    18 février 2016 - 17h50

    Bonjour,

    Votre article est tellement intéressant, j’ai beaucoup apprécié 😉

    Vivement le travail à l maison quand cela est possible, bien sûr !
    Caro

  3. Patrice Fornalik
    7 décembre 2016 - 17h41

    Bonjour et merci pour ce partage
    Je rajouterai peut être dans les armes favorites du psychopathe :
    la ridiculisation en publique et la peur.
    Celui-ci utilise sa position et les effets de groupe pour amplifier son emprise.
    La ridiculisation publique est sont dada, facile à placée, les piques froids s’enchainent devant vos collègues si vous êtes choisi pour cible. Menaces déguisée en publique ou ouverte en privée seront légions et destinées à vous faire vous sentir faible et coupable.
    A ce stade gardez toutes les traces nécessaires.

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.