Fermer
menu

Christophe Blazquez : « Le blog emploi doit être un véritable prolongement du CV »

Dans le cadre du débat du mois organisé sur notre plateforme de blogs emploi, je reposte l’interview de Christophe Blazquez réalisée à l’occasion du concours de l’été dernier. Installé à Pau, ce recruteur membre du réseau RH Partners est un blogueur très actif et un pionnier du recrutement sur Second Life. Selon lui, le blog présente de nombreux avantages pour les candidats à condition d’être bien utilisé.

Christopheblazquez2

Comment es-tu devenu blogueur dans le cadre de ton travail de recruteur ?

Un peu par hasard, en été 2005, je suis tombé sur un article de Management sur les nouvelles techniques pour trouver un job où il était question des blogs emploi. Je me suis alors lancé dans l’aventure blog dans le cadre de mon activité d’accompagnement de cadres en recherche d’emploi. Au départ, mon blog était une sorte de revue de presse sur tout ce qui concerne la recherche d’emploi. Je me suis aperçu qu’il y avait un lectorat régulier et je me suis pris au jeu.

Et aujourd’hui, en tant que recruteur, comment utilises-tu ton blog ?

Aujourd’hui, dans mes pratiques de recruteur, j’utilise mon blog comme une plate-forme pour faire du « sourcing » de candidats. Comme mon blog a un bon pagerank sur Google, j’ai une bonne visibilité et des lecteurs très ciblés me contactent via le mail. Je reçois plusieurs candidatures spontanées par ce biais-là tous les jours. Cela me permet d’avoir un autre canal de sourcing et de récupérer plus de CV. C’est une base que je croise avec d’autres outils comme les offres d’emplois. C’est aussi un outil de « chasse de têtes ».

Tu fais donc la démarche d’aller voir si les candidats ont un blog emploi ?

Je le fais mais je suis un recruteur comme les autres : nous sommes très pris avec les entretiens. Nous n’avons pas beaucoup de temps. Pour des profils ciblés ou spécialisés, il m’arrive de faire des recherches dans les blogs et de m’intéresser à certaines communautés : par exemple, celles des informaticiens, des programmeurs et des métiers du web en général. Historiquement parlant, les blogueurs candidats les plus présents sont issus des NTIC, du marketing, de la communication et des ressources humaines. Donc je ne vais pas sur les blogs pour flâner, je cible mes recherches. La recherche de candidats comme la recherche d’emploi, est une démarche marketing.

Les candidats doivent donc bien cibler leur blog emploi ?

Le blog doit démontrer des compétences et apporter une vraie plus-value au CV. Il faut donc bien cibler les mots-clés du blog pour être visible et que le recruteur identifie rapidement votre profil. Pour des profils faciles à trouver, je ne vais pas sur les blogs, j’utilise d’autres outils. On y va uniquement dans une optique de chasse sur des profils un peu rares ou pénuriques.


Est-ce que tu tapes souvent le nom d’un candidat que tu as rencontré pour voir ce qui remonte sur Google ?

Le réflexe Google se généralise en France. Effectivement il m’arrive de « Googleliser » les candidats. C’est un réflexe que j’ai pris il y a deux ans. Pour un poste à pourvoir, si je reçois 100 CV, je fais une vingtaine d’entretiens téléphoniques, je reçois une dizaine de candidats en entretien dans mes locaux et je présente une short-list à mon client. Donc le réflexe Google, je le fais pour les trois ou quatre dossiers présentés au client, cela me permet d’obtenir des informations complémentaires sur les candidats. Pour le moment, il n’y a pas beaucoup de candidats qui tiennent un blog. C’est l’un des avantages du blog emploi : on a une bonne visibilité sur Internet. A moins d’avoir des homonymes, en tapant le nom et le prénom sur un moteur de recherche, on tombe tout de suite sur le blog du candidat.

Quelles sont les informations utiles au recruteur sur un blog emploi ?

Quand le blog est bien utilisé, cela permet d’en savoir beaucoup plus sur le candidat qu’un CV, de découvrir ses compétences et une partie de sa personnalité. Il faut penser à utiliser toutes les possibilités de cet outil : les widgets, le son, la vidéo. C’est une manière de montrer une certaine curiosité, des qualités rédactionnelles et une capacité de faire vivre un outil multimédia. On peut voir aussi le savoir-être des candidats, leur dynamisme ou leur assiduité en fonction de la régularité de publication. Aujourd’hui, le blog emploi est un outil que j’ai intégré dans la recherche et la sélection des candidats. Mais je n’utilise pas que ça. Les candidats se servent d’autres outils pour trouver un emploi : les annonces, candidatures spontanées, les réseaux sociaux, l’intérim, la cooptation… C’est la même chose côté recruteurs, nous utilisons différents canaux. Le blog est un outil parmi d’autres.

Quels sont les principaux avantages du blog emploi pour les candidats ?

N’importe quelle personne en recherche d’emploi peut y trouver un intérêt. Le blog peut aider à sortir de l’isolement, il y a une solidarité qui se crée. Il suffit de regarder les échanges entre les blogueurs de la plate-forme Regionsjob. Cela permet aussi de développer son réseau et donc d’atteindre le fameux « marché caché ». Grâce à leurs blogs, les demandeurs d’emploi peuvent discuter avec des gens qu’ils n’auraient peut-être jamais pu rencontrer dans le réel.

Autre avantage du blog, il permet de rester en veille sur son marché. Quand on est la recherche d’un emploi, on sort vite du rythme. Beaucoup de demandeurs d’emploi le décrivent, en particulier les cadres : ils perdent pied au bout de deux-trois mois, se sentent inutiles et se dévalorisent énormément. Le fait de tenir un journal de bord sur une thématique professionnelle peut être très utile, surtout sur des métiers qui évoluent très vite. Par exemple, un informaticien qui est depuis six mois au chômage est un peu sorti du marché. Même chose pour les métiers juridiques où la jurisprudence évolue constamment.

Le blog peut aussi servir à tester un nouveau projet pour les candidats qui se réorientent suite à un bilan de compétences. Je connais le cas d’un chef de rayon de la grande distribution qui souhaitait se reconvertir dans l’immobilier. Je lui ai conseillé d’ouvrir un blog qui lui a permis de rencontrer des gens du métier via le web et de voir si ce métier lui plaisait réellement. Il a pu ainsi tester son projet en grandeur réelle et le faire aboutir.

Le blog permet aussi de se démarquer ?

Oui et d’échanger plus facilement avec les recruteurs. Moi je suis finalement plus accessible par le web que par d’autres canaux. Comme tous mes collègues, je suis très peu joignable au téléphone. Le candidat qui a compris qu’il peut nous aborder par un canal un peu atypique, il a tout compris. Quelqu’un qui me demande un conseil via mon blog, je vais lui répondre même si je n’ai pas beaucoup de temps. Pareil pour les personnes qui veulent me rencontrer à mon bureau sur Second Life. Pour entrer en contact avec des décideurs, il faut être un peu créatif. Sur les blogs, il y a un côté moins formel qui facilite les échanges. Les gens ont l’impression de se connaître, il y a un peu plus de familiarité.

Quelles sont les principales limites et difficultés du blog emploi ?

Le blog a une utilité directe limitée : moins de 1% des personnes qui ont créé un blog ont été recrutés grâce à cet outil. Ce n’est pas une recette miracle. Si un candidat n’apporte pas de réelle valeur ajoutée sur son blog, à la fois sur le fond et sur la forme, il vaut mieux qu’il reste sur des techniques de recherche d’emploi classiques. Le blog emploi doit servir à démontrer ses compétences et être un véritable prolongement du CV. Et la plus grande difficulté, c’est l’assiduité et la continuité. Ouvrir un blog ce n’est pas compliqué, c’est le faire vivre qui est plus difficile. Au minimum, il faut essayer d’écrire quelque chose au moins une fois tous les quinze jours. Publier régulièrement des billets est indispensable pour être visible. Un blog est un rendez-vous avec les lecteurs. Il faut choisir : une fois par jour, par semaine, par mois… car après les gens s’habituent.

Quelles sont les erreurs à éviter ?

Si quelqu’un se lance dans un blog emploi, il doit démontrer quelque chose de réel, de concret. Il ne faut pas oublier non plus que c’est indélébile. Donc attention au contenu, à l’orthographe, la syntaxe. Même si c’est un outil qui est beaucoup plus dans l’instantanéité, la réactivité, il faut faire attention aux fautes et prendre du recul sur ce qu’on écrit. Il faut aussi essayer de sortir du journal d’un demandeur d’emploi et éviter de faire systématiquement l’amalgame entre les recruteurs. Même si certains d’entre eux font n’importe quoi, ce n’est pas une raison pour cracher sur ce métier. Le blog emploi n’est pas vraiment le lieu où il faut se défouler sur les recruteurs. C’est un conseil important : moi je suis un utilisateur convaincu de cet outil, j’ai un peu de recul sur cette pratique, mais si un DRH lambda tombe sur un blog comme cela, ça peut être contre-productif pour le candidat. C’est un outil à double tranchant. Quand on lance un blog candidat, il faut le faire avec professionnalisme.

Comment faire vivre un blog-emploi une fois qu’on a trouvé du travail ?

Ce n’est pas difficile de le faire évoluer. J’ai en tête l’exemple d’une jeune diplômée en RH qui avait fait pas mal de buzz en 2005 : elle était passée ensuite à un blog expert de conseils en recherche d’emploi en se disant que l’expérience capitalisée pouvait servir à d’autres. Quand on se lance dans l’aventure d’un blog emploi, on doit continuer après avoir trouvé un travail et se positionner comme spécialiste de son métier, rester en veille et partager des informations avec les autres…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. touline
    20 juillet 2007 - 13h40

    Très intéressant, merci FmR et merci Christophe Blazquez. Le plus difficile, c’est la valeur ajoutée…

  2. esperluette
    20 juillet 2007 - 16h01

    Merci pour cette interview !
    Tout ce qu’on a toujours voulu savoir sur les blogs emploi sans jamais oser le demander !

  3. RMS
    20 juillet 2007 - 16h48

    Il serait intéressant de faire une petite enquête sur les pratiques des DRH en matière de « googlisation » des candidats…

  4. Christian
    20 juillet 2007 - 16h52

    Merci pour cet éclairage très intéressant.

    Hier, un Mail envoyé par la société : http://www.hopscotch.fr
    me félicite pour l’intêrét succité par mon Blog et de là, m’offre un livre tout fraichement écrit par Laurent BURATTI et Vincent LENHARDT, experts en coaching et dirigeants de la société Transformance…

    Comme quoi l’inaccessible n’est plus…

  5. christophe
    20 juillet 2007 - 19h17

    Bonjour,

    Vraiment un grand bravo pour l’interview, utile et intéressant.

    Cordialement

9 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.