Fermer
menu

Chômeurs : des sanctions au bout de six mois ?

En début d’année, le porte-parole du gouvernement (aujourd’hui secrétaire d’Etat chargé de l’emploi) annonçait de nouvelles sanctions contre les chômeurs et inaugurait un débat sur la notion «d’offre d’emploi acceptable». Désormais on parle plutôt d’OVE (offre d’emploi valable) et on en sait un peu plus. D’après les Echos, les sanctions à l’égard des chômeurs interviendraient au bout de six mois. «Ce délai écoulé, explique le quotidien économique, le chômeur devrait accepter tout emploi requérant moins de deux heures de transport par jour et rémunéré, par exemple, au moins 70% de son salaire antérieur». Un dispositif qui devrait donner un cadre plus précis aux conditions de radiation. Plutôt que de faire un long discours (après tout, nous en sommes qu’aux consultations en vue d’un avant-projet de loi), je vous laisse voter et vous exprimer en commentaires.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Véronique
    14 avril 2008 - 15h50

    L’idée du sondage est salutaire!No comment donc.

  2. Evy
    14 avril 2008 - 16h01

    Suite à l’article que j’ai lu ce matin (moi aussi), j’ai quelques interrogations…

    Dans le principe, cela veut dire qu’on doit tout accepter pour 70% de son salaire, même vendeur en fast food (pour ne pas citer de marque) alors qu’on a un diplôme d’ingénieur dans un domaine totalement autre ?

    Et n’est-ce pas l’employeur qui décide d’employer plutôt que le candidat qui décide d’être embauché ? Dans ces circonstances, est-ce qu’un employeur fera confiance à quelqu’un qui vient de l’ANPE alors qu’il n’a « pas le choix » ? Quand on sait que dans le monde actuel la motivation fait souvent autant que les qualifications…

    Je ne doute pas de l’utilité de réformes… mais là, je m’interroge…

  3. Julien B.
    14 avril 2008 - 16h10

    … et quelques mois après on va se retrouver avec de superbes chiffres disant : « le chômage vient de baisser de 5%, du jamais vu » !
    … normal, 100 000 personnes se sont vu radiées de l’ANPE parce qu’on leur proposait un travail éloigné de leur formation avec un salaire décevant… tout ça grâce un changement de loi.

    Balaise non?!

    Je pense que lorsqu’on est au chômage, on peut accéder des travails moins attractifs car la situation le demande. Cependant, on tend vers un système où les chômeurs seront obligés d’accepter plus ou moins « n’importe quoi ».

    Cette réforme est faite pour aider les chômeurs ou pour « les chiffres » ?? Je m’interroge, mais je pense avoir trouvé la réponse.

  4. mo
    15 avril 2008 - 7h55

    Pour revenir sur les deux derniers commentaires : je pose également la question de savoir quel poste on peut nous proposer hormis les 2 obligations. Normalement un demandeur d’emploi se voit proposer des offres qui correspondent au mieux à son profil mais maintenant les offres seront tout simplement caractérisées par le salaire et le lieux de travail? Si c’est le cas, le nombre de suicide va augmenté !

  5. Frame
    15 avril 2008 - 8h37

    J’imagine les personnes en situation précaire genre CDD à temps partiel « encouragées » à se taper 2heures de route pour 70% du même salaire. Les notions de pouvoir d’achat et de travailler plus vont sonner à leurs oreilles comme de jolies petites mélodies

    C’est gerbant cette volonté de créer de la chair à saucisses pour contenter les chiffres. c’est gerbant de stigmatiser les chômeurs comme des « accrocs » à la solidarité sociale.

    Je trouve ça écœurant et j’ai honte pour les esprits capables de penser des choses qu’ils n’accepteraient pas eux-même.

5 commentaires supplémentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.