Fermer
menu

La certification des compétences en informatique, un atout sur le CV

Editeur du TOSA®, Isograd est l’un des leaders de la certification des compétences en informatique. Une certification qui tend à devenir une référence pour les recruteurs qui souhaitent avoir une idée précise du niveau de maîtrise de leurs futurs collaborateurs, au même titre que le TOEIC permettant d’évaluer le niveau d’anglais. Explications avec Marc Alperovitch, Président d’Isograd.

formation_informatique

Isogram est l’éditeur du TOSA, une certification sur les compétences bureautiques qui fait d’Isograd l’un des leaders de l’évaluation des compétences informatiques. La certification TOSA est utilisée par de très nombreuses entreprises comme KPMG, l’Oréal, Véolia et des établissements d’enseignement supérieur comme l’EDHEC, l’ESC Montpellier ou Toulouse Business School. Isograd met aussi à disposition des professionnels son savoir-faire technique, sa plateforme en ligne ainsi que sa méthodologie scientifique pour les aider à créer des tests. L’entreprise permet ainsi à ses partenaires de créer leurs propres examens et certifications sur leurs domaines d’expertise.

IsogradQu’est-ce que signifie « faire certifier ses compétences » ? 

Dans le domaine de la bureautique, les compétences sont souvent “déclarées”. On trouve sur les CV des mentions du type « Maîtrise du pack Office » dont la signification peut grandement varier car chacun d’entre nous a sa définition de ce qu’est maîtriser le pack Office. Se faire certifier, c’est passer un examen dans un centre de passage agréé (plus de 700 en France pour le TOSA), avec un protocole de passage défini et obtenir un score précis sur une échelle de 1 à 1000 qui mesure votre niveau de maîtrise d’un logiciel donné. On passe donc d’une estimation subjective à une mesure objective.

Qu’apporte la certification des compétences sur le CV ? En quoi est-elle importante?

Dans beaucoup de métiers, les collaborateurs sont amenés à passer de nombreuses heures sur les logiciel du pack Office. Le manque de maîtrise de ces outils peut générer une baisse de productivité mais aussi créer du stress et de la frustration. En affichant un niveau certifié, le recruteur sait que le candidat ne sera pas confronté à ces problèmes. Inversement, on recrute quelqu’un pour un ensemble de qualités et de compétences. Le manque de compétences bureautiques n’est probablement pas une raison pour ne pas recruter un candidat disposant d’autres qualités nécessaires pour un poste. Dans ce cas, ne pas avoir un score suffisant constitue un indicateur qu’en cas de recrutement du candidat, une formation sur ces outils sera nécessaire. Dans les deux cas, il s’agit d’une information importante pour le recruteur.

Quels types de certifications proposez-vous ?

Nous proposons une certification par logiciel du pack Office (Word, Excel, PowerPoint, Outlook) et par version (2010, 2013 et bientôt Office 365) en français et en anglais. L’examen correspond donc à un logiciel et une version. Par exemple, un candidat va obtenir 800 sur 1000 à la certification TOSA Excel 2013. Il peut alors l’ajouter en 1 clic sur son profil LinkedIn à partir de l’email contenant son diplôme. Les recruteurs parcourant son profil pourront eux-aussi vérifier sa certification en un clic.

Nous avons aussi deux autres certifications, une portant sur le Visual Basic Excel et une plus généraliste, le TOSA Digital, portant sur les compétences digitales (système d’exploitation, matériel, réseaux sociaux, le web, sécurité informatique).

Le TOSA pour l’informatique est-il aujourd’hui comparable au TOEIC, une référence pour justifier de son niveau d’anglais ?

J’aimerais vous répondre « oui » car c’est notre objectif ! Cependant, nous n’en sommes pas au même stade. Le TOEIC a une présence mondiale et une reconnaissance internationale. Le TOSA est inscrit à l’inventaire de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) et nos 700 centres de passage en France font de nous le leader dans ce domaine en France. Le nombre de certifications passées chaque jour augmente  et notre reconnaissance est de plus en plus grande. A l’international, nous nous développons en Suisse, Belgique, Royaume-Uni, Canada et en Afrique francophone.
La certification est une activité de reconnaissance et je crois que nous avons acquis cette reconnaissance en France. Pour se comparer au TOEIC, il faudrait que cette reconnaissance soit mondiale. Nous y travaillons et nous rencontrons un certain succès. Dans quelques années, je pense que je pourrai répondre « oui » à cette question.

www.isograd.com

Article réalisé en partenariat avec Isograd

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. titus
    22 juin 2016 - 10h41

    Cela signifie t-il qu’utiliser un outils durant plusieurs années, je pense au pack office, fait-il de celui-ci un incompétent?

    La certification est utile mais si les entreprises ne recrutent que les certifiés, adieux les seniors qui ont fait de une priorité de leur efficacité!

  2. La rédaction
    22 juin 2016 - 17h02

    C’est un atout qui peut vous permettre de vous démarquer, pas une obligation ! Car un recruteur ne pourra pas juger de votre maîtrise avant de vous avoir vu à l’oeuvre…

  3. Valérie
    23 juin 2016 - 20h37

    Quid du C2i ? Certificat Informatique et Internet (niveau 1, généraliste, et niveaux 2, métiers) ?
    J’espère que vous connaissez : c’est (encore) gratuit (formation et certification) pour tous les étudiants (LMD) inscrits dans les Universités françaises ! Les compétences évaluées vont bien au-delà de la simple manipulation (cliquez ici, cliquez là…) : https://c2i.enseignementsup-recherche.gouv.fr/

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.