Fermer
menu
Théma Jeunes diplômés : Découvrez les initiatives de nos partenaires

Carte interactive du chômage des jeunes dans le monde

CartechomagemondePrécaires. A l’échelle mondiale, les chiffres du chômage des jeunes sont mauvais. Voire très mauvais. En Espagne, alors que le taux des demandeurs d’emploi frôle les 23%, les jeunes en quête d’un emploi représentent 49% des actifs du pays, selon une carte interactive publiée sur le site brésilien Estadao.com. En France, la situation n’est guère plus rassurante : 24% des jeunes sont inscrits au chômage, contre 10% de la population totale. Un chiffre supérieur à la moyenne européenne : les 27 cumulent 22% de jeunes précaires.

Le Japon, seul, est préservé
L’Allemagne, prise aujourd’hui pour modèle économique en Europe, affiche un faible taux de chômage : 5,5% de la population et 8,5% des jeunes. A l’inverse, l’Italie est largement au-dessus de la moyenne européenne avec 29% de sa jeunesse à la recherche d’un emploi. En Amérique du Sud, le Brésil, malgré une croissance soutenue ces dernières années, peine lui aussi à trouver une place à ses jeunes. Près de 23% d’entre eux sont au chômage, contre 13% de la population du pays. Aux Etats-Unis, la situation n’est guère meilleure. Si 9% des actifs sont à la recherche d’un emploi, ce chiffre s’élève à 16,7% des jeunes. De l’autre côté de la Planète, seul le Japon semble tirer son épingle du jeu. La population au chômage n’y est « que » de 6,8% et celle des jeunes de 4,1%.

Génération « traumatisée »
En octobre dernier, l’Organisation internationale du travail (OIT) s’inquiétait de l’apparition d’une génération « traumatisée » par la crise de l’emploi alors que près de 75 millions de jeunes «luttent pour trouver un travail» dans le monde. Quant à ceux qui ont trouvé un emploi, ils se voient le plus souvent confinés aux petits boulots. En Irlande, les temps partiels ont ainsi bondi de 17% et en Espagne de 8,8%. Et, fin 2010, « presque la moitié des jeunes salariés sont à temps partiel au Canada, Danemark, Hollande et Norvège », détaille l’OIT. Un contexte qui expliquerait les mouvements sociaux du « Printemps arabe » et des « Indignés », selon l’OIT.

Retrouvez l’ensemble des pays sur la carte interactive. Chiffres : IBGE, Eurostat et Institut de la statistique du Japon. Via Flavien

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.