Fermer
menu

Carrière : pas facile pour les beaux gosses

Enfin ! Après des mois sans, une nouvelle étude à la con vient de sortir sur le monde du travail. A sa décharge, elle va à l’encontre des idées reçues. En effet, selon les chercheurs des Universités du College London et du Maryland qui en sont à l’origine, les hommes trop beaux auraient des carrières pourries. Il y a une justice sur terre : les jolies femmes ne sont plus les seules à galérer professionnellement.

Et comme pour les femmes, si les dirigeants des entreprises n’embauchent pas d’hommes beaux, c’est qu’ils se sentiraient menacés par les physiques d’Apollon. Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont analysé quatre bureaux de recrutements différents et fait le lien entre physique et embauche. « Les managers sont affectés par des stéréotypes et leurs choix de recrutement servent avant tout leurs propres intérêts, aussi les entreprises n’ont-elles pas forcément les candidats les plus compétents », explique Sun Young Lee, le directeur de recherche. Et de poursuivre : « Alors que les entreprises impliquent de plus en plus leurs salariés dans les process de recrutement, elles doivent prêter attention à ce point. Prendre conscience que les embauches sont affectées par les relations de travail et par les stéréotypes les aiderait à améliorer leurs méthodes de sélection ».

À lire également :
Les pires études « scientifiques » sur le monde de l’entreprise

Quel est physique de l’emploi ?

Les conclusions de ces chercheurs pourraient finalement sembler encourageants. Après tout, il ne suffirait pas d’avoir une belle gueule pour réussir. Sauf que dans le cas des femmes, cela serait l’inverse selon cette même étude. Autre critique : cette étude n’explicite pas ce qu’est un homme beau même si on peut s’en faire une certaine idée.

Mais surtout, cet objet de recherche ne semble pas avoir de véritable fondement… Quand il s’agit d’étudier les liens entre carrière et physique, c’est d’ailleurs souvent le grand n’importe quoi. Loin de nous l’idée de dire qu’il n’existe aucune discrimination à l’embauche en fonction de son physique, qu’il soit agréable ou non, mais des conclusions justes semblent difficiles à tirer. La preuve : depuis le lancement de ce blog, les études sur le physique et l’emploi suggèrent qu’il faut :

En image, voici à peu près à le portrait-robot du winner en entreprise :

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.