Fermer
menu

Quand l’obésité est un frein à l’emploi et au salaire chez les femmes

Dans la série des études qui font grand bruit, l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) vient de publier une enquête aux résultats édifiants : les femmes obèses ont 7% moins de chance d’obtenir un emploi, alors que pour chez les hommes, « un indice de masse corporelle plus élevé » leur octroie un léger avantage lors d’un recrutement.

obésité

Pourquoi l’obésité handicape-t-elle la carrière professionnelle des personnes concernées, et notamment des femmes ? Selon Elise Coudin et Arthur Souletie à l’origine de ce rapport, la moindre présence des salariés obèses sur le marché du travail pourrait s’expliquer notamment par l’impact de l’obésité sur la productivité. En effet, « l’obésité détériore l’état de santé (plus de maladies cardiovasculaires, de diabètes et une mobilité réduite), diminuant alors la productivité du travailleur et engendrant potentiellement des coûts pour l’employeur (adaptation du poste de travail, arrêts maladies) » expliquent les analystes, qui précisent que les personnes concernées peuvent connaitre des «  découragements plus fréquents notamment si l’employée se perçoit comme étant en décalage avec son cadre professionnel, lesquels peuvent aussi conduire à des baisses de productivité. » Ainsi, certains employeurs refuseront d’employer des personnes obèses par peur d’une productivité plus faible, ou bien parce qu’ils projettent que « leurs clients ou collègues préfèreront avoir à faire à une personne non obèse ».

Pourquoi l’homme n’est-il alors pas concerné par cette discrimination ? Au-delà des dangers de l’obésité sur la santé, « il est possible que les normes sociales encadrant la corpulence soient plus fortes et plus contraignantes pour les femmes que pour les hommes », poursuivent les analystes.

Salaire horaire de 6 à 9% inférieur : la double peine

Et comme pour alourdir des conclusions déjà bien regrettables, un autre mécanisme discriminatoire vient s’ajouter puisque « Un indice de masse corporelle plus élevé est associé à une très légère baisse du salaire chez les femmes (-0,3%) ». Mais en règle générale, toujours d’après l’enquête, les salariés obèses, hommes comme femmes, reçoivent en moyenne un salaire horaire de 6 à 9% inférieur à celui des salariés non obèses.

Là encore, des hypothèses de réponses sont avancées. D’une part, les personnes obèses sont moins diplômées que celles qui ne le sont pas : 25 % des hommes obèses ont au plus le brevet des collèges, contre 18 % de ceux qui ne le sont pas (pour les femmes, les chiffres sont respectivement de 36 % contre 18 %). D’autre part, les personnes obèses déclarent aussi un moins bon état de santé que les personnes non obèses, ce qui peut avoir une influence sur le salaire, au même titre que l’employabilité. Enfin, les deux experts ont pu constater qu’il existait aussi des différences en termes de catégories sociales et de métiers : les hommes et les femmes obèses en emploi sont plus souvent agriculteurs, moins souvent cadres. De plus, les hommes travaillent moins souvent dans le secteur public et les femmes obèses plus souvent à temps partiel, d’où les écarts salariaux.

Pour parvenir à ces conclusions, les deux économistes ont utilisé les données du ministère du Travail et se sont appuyées sur les enquêtes « Santé et itinéraire professionnel » de la Dares et de la Drees. Dans ce cadre, 2685 femmes et 2608 hommes âgés de 21 à 59 ans ont été interrogés en 2006, puis à nouveau en 2010 (respectivement 2562 femmes et 2136 hommes, certains n’ayant été consultés qu’en 2006). Quant à la définition de l’obésité, ils se sont basés sur l’IMC, l’indice standard international de masse corporelle retenu pour mesurer la corpulence. Rappelons que l’IMC se définit pour sa part comme le rapport du poids en kilogrammes, divisé par le carré de la taille en mètre et que les individus dont l’IMC est supérieur à 30 sont alors considérés comme obèses.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.