Fermer
menu

Candidature spontanée : suivez le guide

Dans le cadre du débat du mois, voici un billet un peu plus long que d’habitude sur la candidature spontanée. Une manière de postuler qu’il ne faut absolument pas négliger en complément des autres méthodes de recherche d’emploi (réponses aux offres d’emploi, dépôt de CV dans les CVthèques, réseau…).

D’abord les faits : la candidature spontanée est très appréciée en France, selon une récente enquête elle serait même à l’origine de plus d’un tiers des embauches. Mais pour qu’une candidature spontanée soit efficace il faut procéder avec méthode. Voici les principales étapes à suivre :

  • Première étape, bien cibler les entreprises à démarcher. Inutile d’inonder toutes les sociétés de France et de Navarre de courriers-types. La candidature spontanée, ce n’est pas du spam. Commencez par bien définir les entreprises qui vous intéressent selon leur implantation géographique, leur domaine d’activité, leur état d’esprit réel ou supposé, leur marché… En un mot postulez uniquement là où vous avez vraiment envie travailler. Il suffit pour cela de consulter la liste des entreprises qui recrutent sur les sites du réseau RegionsJob. Il y en a 3500 actuellement, c’est déjà une bonne base de départ.

Les entreprises qui recrutent dans l’Ouest, le Nord, l’Est, le Sud-Ouest, la région Rhône-Alpes, le Centre, en région Paca, et en région parisienne.

  • Deuxième étape, bien se renseigner sur les entreprises. Après avoir fait une short-list des employeurs potentiels (en panachant PME et grandes entreprises), renseignez-vous sérieusement. Faites une enquête, parcourez les pages entreprises, consultez aussi le site web de la société. La plupart des grandes entreprises ont un espace recrutement sur leur site avec une adresse où l’on peut envoyer sa candidature spontanée. En complément, faites des recherches pour savoir tout ce qui se dit sur l’entreprise dans la presse, cela vous apportera de la matière pour la lettre de motivation.

Toujours sur les sites Regionsjob, consultez le Fil Info : cette rubrique vous présente l’actualité des entreprises à travers des interviews de recruteurs. Vous pourrez ainsi en savoir plus sur l’ambiance, les valeurs de la société et sa politique de recrutement. Le Fil Info de la région Ouest, Nord, Est, Sud-Ouest, Rhône-Alpes, Centre, Paca, et la région parisienne. (cliquez sur votre région)

  • Troisième étape, personnalisez votre candidature spontanée. Dans le cadre d’une candidature spontanée il faut absolument que le recruteur sente que vous êtes intéressé et motivé. La lettre de motivation spontanée est différente d’une lettre en réponse à une offre. Vous n’êtes pas à la recherche d’un emploi, mais vous proposez vos services. Cette démarche active est la clé d’une candidature spontanée efficace. Dans votre lettre, votre embauche dans l’entreprise doit apparaître comme une évidence, une suite logique dans votre carrière. Trouver les bons arguments, dites pourquoi l’activité de l’entreprise vous intéresse, montrer que vous cernez sa problématique marché, sa stratégie et que vous vous reconnaissez dans ses valeurs. Mettez en avant votre personnalité…
  • Quatrième étape, envoyez votre candidature à la bonne personne. Envoyer une candidature spontanée c’est bien, encore faut-il qu’elle arrive dans les mains du bon destinataire… Si sur le site de l’entreprise ou par vos recherches vous n’avez pas trouvé de contact direct (responsable ou chargé de recrutement, voire le PDG), vous pouvez passer un petit coup de fil. Cela permet d’avoir au moins un nom, un contact et souvent des informations sur les recrutements prévus. Attention, il faut la jouer très pro, du genre « proposition d’offre de services ». Après il suffit d’envoyer votre candidature, le plus souvent par mail. Vous pouvez expliquer directement votre motivation dans le mail, inutile de faire un fichier à part avec la lettre de motivation. La lettre qui accompagne la candidature spontanée est souvent courte mais doit être ultra-ciblée et percutante.
  • Cinquième étape, le suivi des candidatures. N’oubliez pas de noter à qui vous avez envoyé une candidature, à quelle date. Si vous n’avez aucune réponse vous pouvez relancer par téléphone en demandant si le courrier ou le mail est bien parvenu à la bonne personne. Si ces démarches n’aboutissent pas certains recruteurs prendront peut-être le temps de vous appeler ou de vous écrire pour vous dire qu’ils gardent votre cv sous le coude, etc. Ce n’est pas forcément perdu, les « CV spontanés » circulent souvent d’une entreprise à l’autre. Si vous avez un bon contact quelque part n’hésitez pas à lui demander s’il n’a pas un contact dans une autre entreprise qui recrute.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Véronique
    23 janvier 2008 - 10h28

    Merci pour ce billet très utile qui me réconcilie avec les candidatures spontanées.

  2. mo
    24 janvier 2008 - 11h02

    Très bons conseils qui ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd (enfin d’une sourde).
    Dans certains domaines, la candidature spontanée est un passage obligatoire…

  3. FmR
    24 janvier 2008 - 11h09

    Oui C’est vrai que dans la com’ par exemple, il n’y a pas forcément bcp d’annonces, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de boulot, mais c’est un marché caché par excellence. Il faut donc user de ses relations et envoyer des candidatures spontanées. Quand on vous rappelle souvent on s’entend dire : « ça tombe bien on cherchait justement quelqu’un ! »

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.