Fermer
menu

L’arme anti-heures sup’ : le bureau qui disparaît après 18h

Pendant la journée, les bureaux offrent des espaces agréables avec des plateaux réglables en hauteur.
18h, on ferme, les bureaux remontent au plafond...
En trois temps, trois mouvements, l'espace est transformé pour accueillir d'autres utilisateurs ou organiser des événements.

Comment faire pour que les employés ne restent pas trop tard au bureau ? En faisant disparaître leur bureau, tout simplement ! C’est l’idée géniale trouvée par le studio de design Heldergroen, installé à Amsterdam. A 18 heures pile, les bureaux des salariés et leurs ordinateurs remontent comme par magie, grâce à des câbles en acier, et viennent se loger dans d’astucieux faux-plafonds. L’espace de travail se transforme alors totalement et peut servir à autre chose : pour organiser des cours de gym par exemple, accueillir une conférence ou transformer le lieu en dance-floor.

Heldergroen-Bureaux-0

HeldergroenBureaux-disparaissent

Un espace de travail qui se métamorphose

Les bureaux sont mêmes proposés gratuitement le soir et pendant le week-end, « nous croyons que si vous donnez quelque chose, dans ce cas une pièce pour faire ce que vous voulez, vous obtenez quelque chose en retour » affirment les dirigeants du studio.

Une idée qui va à l’opposé des dogmes incitant les travailleurs à rester le plus tard possible. Les dirigeants de la société estiment au contraire qu’il faut faciliter l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle en rendant le travail agréable quand c’est le moment voulu. Autre avantage de cet aménagement, les ordinateurs disparaissent à la vue extérieure et rendent ainsi les locaux plus sûrs. L’aménagement a enfin été pensé de manière durable : le mobilier a été entièrement fabriqué à partir de matériaux de récupération trouvés dans le quartier.

Heldergroen-cables Heldergroen-bureau-cables

Les Pays-Bas sont décidément à l’avant-garde du design et de l’organisation du travail. Out of office, un lieu de coworking d’Eindhoven pratique aussi, dans un but artistique et sociologique, la transformation de l’espace de travail. A Amsterdam, l’idée de fermer aux employés la possibilité de travailler est encore plus radicale, très loin de la culture du présentéisme typiquement française. Voilà une idée qui ne risque pas de plaire au Medef de Pierre Gattaz !

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires
  1. Rosa
    14 novembre 2014 - 15h32

    Une idée tout simplement génial ! Si seulement mon bureau pouvait remonter à 18h moi aussi 🙂

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.