Fermer
menu

Nous passons 25% de notre vie à inhaler les microbes de nos collègues

Selon une étude, chaque lieu habité fait l’objet d’une « signature microbienne spécifique », au même titre que chaque intestin humain. En d’autres termes, chaque entreprise dispose de son propre cocktail de microbes… Bien souvent malgré elle !

malade_microbes

Chaque individu sur terre a son propre microbiote intestinal – bactéries, levures, champignons et autres virus sympathique –  ce qui en fait un être unique en même titre que ADN ou que l’empreinte digitale. Mais fait nouveau : des chercheurs viennent d’apporter la preuve que des lieux habités disposaient également d’une signature microbienne spécifique.

Dans le « bouillon de culture d’entreprise »

Prélevant des échantillons dans 9 bureaux sur trois villes différentes (aux États-Unis, à San Diego et à Flagstaff ainsi qu’à Toronto au Canada), ils ont établi l’existence de véritables « communautés de microbes » dans les entreprises.  Celles-ci varient d’une entreprise à l’autre, mais restent malgré tout assez similaires entre les établissements d’une même ville. Les raisons ? Le microbiote de chaque « lieu » est composé : à 25-30% des microbes que chaque être humain qui y séjourne porte sur lui, et pour le reste, des microbes contenus dans l’environnement extérieur. Ainsi, si vous passez une moyenne de 40 heures par semaine au travail, le site Fast Co Exist qui rapporte ces travaux a calculé que « 25% de votre vie est passée à inhaler les bactéries de vos collègues ». Sympathique non ?

Ce qui est encore moins rassurant est que selon une étude, 61% des salariés porteurs de germes vont travailler. La raison ? « Trop de travail » pour plus de 60% d’entre eux.

Comment se prémunir des microbes au bureau ?

Au sens propre, vous pouvez toujours opter pour le télétravail avec l’accord de votre employeur. Mais si vous souhaitez éviter cette solution quelque peu radicale, vous pouvez toujours remplacer les poignées de mains et bises matinales par un « salut » de loin. Lavez-vous également les mains très régulièrement : un employé sur 20 n’utilise pas de savon après s’être rendu aux toilettes et un employé sur 100 ne se laverait pas du tout les mains… ! Enfin, nettoyez régulièrement votre bureau et votre clavier.  Selon une étude, un clavier d’ordinateur porterait 500 fois plus de bactéries qu’une cuvette de WC.

Pour tout autre « parasite », il existe différentes stratégies de défense comme la politique de l’autruche, l’éloignement physique, le yoga, la diplomatie à toute épreuve… Mais ça, c’est une autre histoire !

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.