Fermer
menu

Travail : 10 vraies « bonnes résolutions » à suivre pour la nouvelle année

Quelles sont vos bonnes résolutions pour 2017 au travail ? Une question que vous a posée RegionsJob fin 2016 lors de son concours de Noël. Mode(s) d’Emploi, le blog de la rédaction de RegionsJob, s’est inspiré de vos réponses pour établir son Top 10 des bonnes résolutions professionnelles pour 2017, une année placée sous le signe de la convivialité entre collègues et de l’épanouissement au travail !

  1. Mieux vous organiser : cette année les mots d’ordre sont « gestion du temps et des priorités ». Pour cela, on peut opter pour la classique mais néanmoins efficace to do list, ou adopter d’autres petits réflexes pour gagner en productivité comme couper sa messagerie mail et son téléphone, ranger ses mails au fur et à mesure, faire le ménage à son poste de travail pour se débarrasser du superflu…
  1. Arrêter de tout critiquer : beaucoup d’entre vous parlent d’adopter en 2017 une « positive attitude », de « voir la vie du bon côté », de « garder le sourire quoiqu’il arrive »… Mais face au quotidien professionnel, pas toujours facile. Essayez malgré tout de prendre du recul et de vous concentrer sur les avantages de votre job. Et comme disait je ne sais plus qui « relativisez, vous ne dirigez pas une centrale nucléaire » (sauf si c’est le cas, bien sûr !).
  1. Entretenir la convivialité : on ne le dit jamais assez mais l’épanouissement au travail dépend aussi des collègues. Une bonne ambiance favorise l’engagement, réduit le stress et le risque de burn out. A contrario, une mauvaise ambiance peut conduire à une baisse de productivité, au désengagement des salariés, voire même à la dépression lorsque les relations sont très tendues. Parmi les répondants à notre concours de Noël, beaucoup souhaitent entretenir la convivialité, « la feel good attitude » entre collègues (pour ne pas citer la fameuse « positive attitude » de Lorie), et la bonne humeur.
  1. Rester vous-même, savoir dire non : pour autant, avoir de bonnes relations au travail ne signifie pas dire oui à tout ! L’heure est à l’affirmation de soi, qui fait également partie de l’épanouissement au travail. Mais attention, entre vendre son âme à son boss et le contredire systématiquement, il faut trouver un juste milieu…
  2. Vous épanouir au travail: c’est le leitmotiv de la génération Y et des générations à venir. Selon une étude internationale menée depuis 2008, les Français sont certes les plus critiques d’Europe au travail mais parallèlement, ils se disent de plus en plus épanouis professionnellement. Les mesures favorisant le bien-être au travail, prises par l’entreprise, et l’autonomie laissée aux salariés y sont pour quelque chose. Si vous n’avez rien de tout cela dans votre job, peut-être est-il temps de songer à une reconversion ?
  1. Apprendre à déconnecter : depuis le 1er janvier 2017, le droit à la déconnexion, les entreprises de plus de 50 salariés doivent respecter le « droit à la déconnexion ». En d’autres termes, les employeurs doivent limiter les sollicitations en dehors des heures de travail, le soir et le week-end, afin de prévenir le stress des collaborateurs et éviter que la sphère privée ne soit définitivement envahie par les sollicitations professionnelles (mail, téléphone…) Cependant, la loi n’impose aucun cadre réglementaire strict.
  1. Eviter de procrastiner : la procrastination est sans aucun doute la plaie du bureau. Pour l’éviter, adoptez la loi de Laborit en vous attaquant systématiquement aux tâches les plus difficiles à accomplir en premier. Il existe d’ailleurs tout un tas d’astuces pour sortir de l’engrenage du « retard coupable » comme travailler en flux tendu, s’organiser, se fixer des objectifs, apprendre à dire non…
  1. Limiter votre consommation de café (et de cigarettes pour les fumeurs) : c’est LA résolution annuelle par excellence. Consommé en excès, le café a des effets néfastes sur l’organisme : il augmente le risque de crise cardiaque et le niveau de stress. Il peut également avoir des effets sur vos relations avec vos collègues car il donne généralement mauvaise haleine, tout comme la cigarette d’ailleurs, et provoque des maux d’estomac, difficilement gérable en open space.
  1. Mieux concilier vie personnelle et professionnelle : toujours en train de courir entre le boulot et la maison ? Les courses et l’école ? Vous n’êtes pas le/la seul(e) : selon une étude, 68% des salariés disent « manquer de temps ». Cependant, courir n’est pas une fatalité. Il est possible de mieux s’organiser mais également de militer pour que votre entreprise adopte certaines mesures en faveur d’une meilleure conciliation comme la flexibilité des horaires, l’aménagement des horaires, le télétravail…
  1. Vous former : cela peut être la bonne solution quand la carrière stagne. Une VAE peut vous permettre d’acquérir un diplôme en validant votre expérience. Il existe également d’autres formations dédiées aux demandeurs d’emploi et aux salariés pour monter en compétences, apprendre à manager des hommes ou des projets… renseignez-vous auprès de votre service RH, de votre OPCA ou sur mon-compte-formation.fr

A venir, vous découvrirez bientôt notre Top des anti-bonnes résolutions…

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.