Fermer
menu
  • Ressources Humaines

5 bonnes pratiques d’onboarding pour intégrer les candidats

L'onboarding est cette phase qui suit juste le recrutement et qui donnera envie, ou non, aux nouveaux arrivés de rester dans l'entreprise. Voici cinq bonnes pratiques simples à mettre en place.

L'onboarding c'est la phase où le nouveau collaborateur acquiert l'ensemble des savoirs, savoir-faire et savoir-être pour trouver sa place dans l'organisation. (Getty images / peopleimages)

Qu’ils soient très classiques ou atypiques, les entreprises proposent de plus en plus des parcours d’intégration à leurs nouvelles recrues. Le but est bien évidemment de les faire rester mais aussi d’attirer de futurs talents. C’est aussi le moment où le nouveau collaborateur acquiert l’ensemble des savoirs, savoir-faire et savoir-être pour trouver sa place dans l’organisation. Voici quelques techniques pour un onboarding réussi.

À lire également :
Le pré-boarding ou l’art de sécuriser ses recrutements

La base : préparer l’équipement du nouveau

« Ah, désolé, on n’a pas encore reçu ton bureau » ou ton ordinateur, ou ton téléphone, « on ne t’a pas créé d’adresse mail » ou fourni tout ce qui peut être utile à la prise de poste du salarié. C’est la pire des arrivées qui puisse exister. Le recruté ne se sent pas franchement le bienvenu et il commencera sa journée en dérangeant tout le monde pour savoir où trouver les différentes fournitures.

Il est nécessaire que la personne embauchée bénéficie d’un espace de travail propre, pas un bureau avec de vieilles tâches de café, un ordinateur en état de marche avec une session personnalisée, des comptes configurés, et au moins un carnet, une tasse et quelques dosettes de café si nécessaire. Un petit déjeuner rapide avec l’équipe n’est pas du luxe non plus !

Demander un retour sur le parcours d’intégration

Si vous pensez être les meilleurs, n’hésitez pas quand même à savoir ce que les nouveaux salariés pensent de vous. Après quelques jours, semaines passés dans l’entreprise, réaliser un rapport d’étonnement, par exemple, où les candidats expliquent ce qui les a surpris à leur arrivée, les points forts mais aussi les points faibles.

Ces retours ne doivent pas rester lettre morte… Le service RH a tout intérêt à prendre le pouls de ses employés pour améliorer les processus d’intégration.

Organiser un « Vis ma vie »

Et si vous décloisonniez un peu les bureaux et les services de travail ? Durant les premiers mois des dernières recrues vous pouvez ainsi organiser des échanges de bureaux : c’est l’occasion de rapprocher des employés qui ne se parlent jamais, de fluidifier les échanges et de permettre à tout le monde de mieux comprendre le travail des autres.

Le super plus des « Vis ma vie » : permettre à des salariés de se projeter dans un autre emploi. Alors que les entreprises cherchent à créer des passerelles pour suivre les besoins d’employabilité des salariés, elles tiennent là un super outil de fidélisation.

Apéro, jeux, déjeuner ou dîner, à chacun son ambiance

Et si on apprenait à se connaître autour d’un verre ? Ou d’un bon repas ou encore en partageant un jeu de société à l’occasion d’une pause ou d’un afterwork ? Il y a d’autres façons de créer du contact que par un entretien formel, entre quatre yeux. La première ou la seconde semaine de travail d’un collaborateur, organisez un regroupement de votre équipe autour d’un projet fédérateur.

Il n’est pas simple d’arriver dans une équipe constituée, ces moments d’échange informels permettront de briser la glace et de rapidement savoir avec quel type de personnalité vous travaillez.

Un portrait décalé de « l’onboardé »

Pour que tous les collaborateurs de l’entreprise aient une idée des nouvelles recrues, vous pouvez l’annoncer sur les réseaux internes de l’entreprise. Vous pouvez faire très classique : « Jérôme H. vient d’intégrer le service support, vous pouvez le solliciter pour… ». Bien mais un peu austère. Une mini biographie un peu plus personnalisée aura davantage de charme : « Jérôme, 32 ans, est fan de rugby. Comme Serge Blanco, il pense que ce sport c’est : « Huit joueurs forts et actifs, deux légers et rusés, quatre grands rapides, et un dernier, modèle de flegme et de sang-froid ». A vous de deviner duquel des huit, il se rapproche le plus ».

Vous pouvez aussi faire un portrait chinois en vidéo ou tout autre présentation qui vous inspirera. Le but : mettre en avant les nouveaux arrivants et, encore une fois, faciliter la communication dans l’entreprise.

À lire également :
L’offboarding ou comment dire au revoir à un collaborateur

Recevez l'essentiel de l'actualité RH

En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentialité décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.

Ces articles devraient vous intéresser
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il est possible d’utiliser les balises HTML suivantes :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
Ce blog supporte le système Gravatar, pour obtenir le vôtre, inscrivez-vous sur Gravatar.

Dossiers à la une